Honda veut mener des tests pour 2019 lors des GP restants

Le directeur de la compétition de Honda souhaite que le constructeur nippon introduise des pièces moteur expérimentales lors des Grands Prix restants cette saison, pour préparer 2019.

Honda veut mener des tests pour 2019 lors des GP restants

L'entreprise japonaise a introduit un moteur à combustion interne évolué en juin et prépare actuellement une dernière amélioration pour la fin de la saison 2018, avant de fournir l'écurie Red Bull l'année prochaine. Masashi Yamamoto, manager général de la compétition chez Honda, a déclaré à Motorsport.com que son entreprise allait expérimenter des choses d'ici la fin d'année.

"D'ici la fin de la saison, et comme préparation pour l'année prochaine, il va y avoir des opportunités de pouvoir essayer des choses sur la piste. Nous voulons faire ce genre de tests et d'erreurs, utiliser cette opportunité lors de la seconde partie de saison."

Lire aussi :

Honda a utilisé beaucoup de pièces cette saison, principalement pour ses raisons tactiques, et donc l'introduction d'un moteur à combustion interne, d'un turbo ou d'une pièce de l'ERS entraînerait une nouvelle pénalité sur la grille. Aussi, il serait logique d'introduire toute évolution majeure ce week-end en Russie afin d'éviter d'avoir à le faire et à subir un recul sur la grille lors du Grand Prix de Honda à domicile, au Japon. D'un autre côté, Sakura pourrait aussi repousser une évolution importante afin de la faire coïncider avec les améliorations prévues par Toro Rosso lors du Grand Prix des États-Unis en octobre.

Alors que les changements majeurs de composants sont les formes les plus évidentes d'évolution des moteurs, les constructeurs peuvent trouver des gains en introduisant de nouvelles pièces auxiliaires, par exemple dans la recherche d'une plus grande efficacité ou de la réduction du poids.

Le conseiller Red Bull, le Dr Helmut Marko, s'est récemment vanté du fait que Honda disposait de ressources inégalées en F1. Bien qu'il ait eu du mal depuis son retour en F1 avec McLaren en 2015, l'amélioration de la fiabilité et des performances de Honda avec Toro Rosso cette année ont joué un rôle-clé pour convaincre Red Bull qu'elle devrait enfin mettre fin à sa relation houleuse avec Renault.

Les gros résultats ont été rares cette saison avec STR, mais Honda s'est assuré la quatrième place à Bahreïn, son meilleur résultat depuis son retour. Ce classement et la plus grande confiance qu'a Red Bull dans cette version du bloc nippon sont en grande partie dus à une refonte de sa structure de management.

Yusuke Hasegawa s'est retiré fin 2017 et ses responsabilités ont été partagées entre Toyoharu Tanabe, le nouveau directeur technique piste de Honda, et Yasuaki Asaki, qui dirige le programme de recherche et développement à Sakura.

Yamamoto a déclaré : "Nous avons modifié notre organisation pour cette année et clarifié le fonctionnement en piste et le rôle de développement. Il y a deux bâtiments principaux. Nous avons renforcé ces deux fonctions et nous avons des leaderships forts de part et d'autre avec Tanabe et Asaki. Donc, y compris du côté de nos installations, nous sommes en meilleure forme qu'avant."

partages
commentaires
Renault espère poursuivre sur sa lancée en Russie

Article précédent

Renault espère poursuivre sur sa lancée en Russie

Article suivant

Herbert : Le sort de Vandoorne est un avertissement pour Norris

Herbert : Le sort de Vandoorne est un avertissement pour Norris
Charger les commentaires
Pourquoi l'expansion de McLaren contribue à sa renaissance en F1 Prime

Pourquoi l'expansion de McLaren contribue à sa renaissance en F1

Dans les années 1960 et 1970, McLaren jonglait avec des engagements en F1, en Endurance et à Indianapolis, tout en concevant des F3 et des F2. Aujourd'hui, l'équipe retrouve ses racines, se développe en IndyCar et en Extreme E tout en poursuivant sa renaissance en F1, tandis que la Formule E et le WEC sont à l'étude. Mais n'est-ce pas trop, trop tôt ? Stuart Codling en discute avec Zak Brown.

Innovations bannies : le double diffuseur de Brawn GP Prime

Innovations bannies : le double diffuseur de Brawn GP

La saison 2009 de Formule 1 est célèbre pour avoir vu l'arrivée et le triomphe immédiat de Brawn GP sur les cendres de l'équipe Honda, avec la victoire dans les deux championnats à la clé, scellée il y a 12 ans jour pour jour à Interlagos.

Formule 1
18 oct. 2021
Échanges radio, ou le danger d'une trop grande interprétation Prime

Échanges radio, ou le danger d'une trop grande interprétation

Lewis Hamilton a répondu aux articles le disant "furieux" contre Mercedes après des échanges radio houleux lors du Grand Prix de Turquie. Une mise au point qui rappelle à quel point les extraits radio diffusés en F1 peuvent aussi bien éclairer que déformer une situation réelle.

Formule 1
14 oct. 2021
Vettel : "Certains sujets sont trop importants pour être négligés" Prime

Vettel : "Certains sujets sont trop importants pour être négligés"

Près de quinze ans après son arrivée en Formule 1, Sebastian Vettel a bien changé. Le quadruple Champion du monde n'hésite plus à défendre les causes qui lui tiennent à cœur, telle la protection de l'environnement et des personnes LGBT. Quel avenir aura-t-il à son départ de la Formule 1 ? Le pilote Aston Martin s'est confié à plusieurs médias, dont Motorsport.com Italie.

Formule 1
13 oct. 2021
Comment les arrêts au stand sont devenus une forme d'art en F1 Prime

Comment les arrêts au stand sont devenus une forme d'art en F1

Les arrêts au stand en Formule 1 sont un mélange à vitesse accélérée de haute technologie et de performance humaine. Pat Symonds nous décrit comment cette science des gains marginaux rend les arrêts si rapides.

Formule 1
12 oct. 2021
Les notes du Grand Prix de Turquie 2021 Prime

Les notes du Grand Prix de Turquie 2021

Après le Grand Prix de Turquie, seizième manche de la saison 2021, nous avons attribué les notes suivantes aux pilotes.

Formule 1
11 oct. 2021
Pourquoi Mercedes est plus fort et plus faible qu'il n'y paraît Prime

Pourquoi Mercedes est plus fort et plus faible qu'il n'y paraît

Mercedes et Lewis Hamilton ont dominé la première journée du Grand Prix de Turquie 2021, sur la surface grandement améliorée du circuit d'Istanbul. Mais la position de l'équipe n'est pas tout à fait ce qu'elle semble être. Voici pourquoi.

Formule 1
9 oct. 2021
Le dilemme du cash derrière les choix du calendrier F1 Prime

Le dilemme du cash derrière les choix du calendrier F1

La promesse de Liberty Media selon laquelle toute nouvelle course s'ajoutant au calendrier doit apporter une valeur ajoutée aux fans, aux équipes et à la Formule 1 en général a été remise en question par de multiples facteurs, découlant tous de la pandémie de COVID-19. Mais avec un œil sur le bilan comptable, la F1 va-t-elle à l'encontre de ses promesses avec ses récents projets ?

Formule 1
8 oct. 2021