Honda pense que son moteur sera au niveau du Mercedes 2016

Honda pense que son moteur révisé atteindra le niveau de celui de Mercedes en 2016 au moment du Grand Prix d'ouverture de la saison en Australie.

Même si le motoriste japonais admet que sa spécification actuelle n'est pas encore au niveau du Mercedes de l'année dernière, son responsable, Yusuke Hasegawa, a confiance dans le fait que les développements qui sont prévus vont garantir le franchissement de cette étape à temps pour Melbourne.

Interrogé sur le point de savoir si Honda avait atteint son objectif d'égaler la performance du moteur 2016 de Mercedes, Hasegawa a répondu : "Pas pour le moment, je pense... Je ne sais pas quels sont les gains de Mercedes [sur son moteur 2017]."

"Évidemment, nous avons pour objectif le meilleur niveau de l'unité de puissance, ce qu'est Mercedes actuellement. Mais nous ne connaissons pas la puissance qu'ils produisent pour l'instant. Je sens que nous ne sommes pas loin derrière eux [par rapport à la fin de 2016], mais je pense que nous allons revenir sur eux pour le début de la saison."

Suite à des déclarations indiquant que Mercedes avait connu des progrès "sans précédent" avec son unité de puissance 2017, Hasegawa a bien conscience qu'après un remaniement majeur de son design, Honda pourrait se retrouver avec énormément de travail à faire.

"J'ai entendu que Mercedes a aussi fait un très grand travail, ce qui est très malheureux. J'espère vraiment que nous pourrons réduire l'écart avec eux, mais je ne connaîtrai pas les chiffres exacts avant que nous roulions, toutefois nous avons fait quelques progrès et j'espère que nous pourrons combler un peu l'écart."

Nouveau concept

Le travail de Honda pendant l'hiver a inclus une révision de son concept, en reprenant à son compte la séparation de la turbine et du compresseur que Mercedes utilise depuis 2014. Même si Hasegawa n'a pas souhaité entrer dans les détails, il a reconnu que l'idée était "similaire" à ce que d'autres équipes ont mis en place.

Le responsable de l'ingénierie de McLaren, Matt Morris, déclare que le changement d'architecture du moteur Honda a ouvert la performance à de plus gros progrès pendant la saison. "Nous pensons tous que nous avons une architecture moteur qui est bonne et qui est capable de défier les meilleures."

"Le niveau auquel nous nous situons en performance absolue, de nouveau, c'est difficile de savoir : allons-nous débouler avec un moteur qui bat Mercedes dès le début de l'année ? Probablement pas. Mais si nous avons réduit l'écart comme nous l'avons fait lors des deux dernières années alors ça sera un bon pas en avant."

"Je pense que ce qui est bien concernant le reste de l'année, avec le changement de règlement et l'abandon du système de jetons, est que cela nous permet de développer le moteur pendant la saison donc je suis sûr que ce avec quoi nous débuterons à Barcelone la semaine prochaine ne se situera pas là où nous terminerons l'année."

"Ça va être une période de développement excitante pour nous avec l'architecture de base du moteur, dont je pense qu'il est maintenant où il doit être ; comme nous le faisons avec le châssis, nous avons une bonne architecture à ce niveau-là et nous pouvons ensuite, avec un peu de chance, construire la performance tout au long de la saison."

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Événement Présentation de la McLaren MCL32
Équipes McLaren
Type d'article Actualités