Hamilton "pas à 100%" après avoir eu le COVID-19

Lewis Hamilton révèle ne pas avoir pleinement recouvré sa forme physique après avoir contracté le COVID-19, qualifié troisième au Grand Prix d'Abu Dhabi.

Hamilton "pas à 100%" après avoir eu le COVID-19

Lewis Hamilton a dû déclarer forfait pour le Grand Prix de Sakhir à cause d'un test positif au COVID-19 et a dû rester en quarantaine pendant dix jours à Bahreïn, ne pouvant rejoindre Abu Dhabi qu'au dernier moment, après la journée presse du jeudi. Ces dix jours, le Britannique en a passé une bonne partie au lit, avec une perte de poids notable à la clé. Même maintenant, il n'est pas complètement remis du coronavirus.

Lire aussi :

"Je suis vraiment désolé pour ceux qui en ont souffert, ceux qui ont perdu des proches, et je comprends comment car c'est un vilain virus", souligne Hamilton. "Je ne suis pas à 100%. Je le sens encore dans mes poumons. Mais en temps normal, je piloterais même si je devais me passer d'un bras. C'est ce que nous faisons, nous pilotes. Heureusement, ce n'est pas le cas. Ce ne sera clairement pas la plus facile des courses, d'un point de vue physique, mais je vais gérer ça et absolument tout donner."

"L'un des symptômes est que cela épuise vraiment. J'essaie de dormir autant que possible, mais recharger les batteries n'est pas aussi facile que d'habitude. En plus, [j'ai perdu] beaucoup de poids en l'espace d'une semaine. Bref, je ne me sens pas complètement pareil que la dernière fois que j'ai couru. Mais cela ne va aucunement m'empêcher de tout donner demain."

Lewis Hamilton, Mercedes F1 W11

Tout donner, ce sera nécessaire, car en qualifications sur le Circuit de Yas Marina, le pilote Mercedes n'a pu faire mieux que troisième, certes avec moins d'un dixième de retard sur le poleman surprise Max Verstappen ainsi que l'autre Flèche d'Argent pilotée par Valtteri Bottas. Hamilton avait pourtant signé le meilleur temps en Q1 et en Q2, après avoir été plus en retrait en essais libres.

"Le week-end a clairement été difficile. Il s'agissait de reprendre le rythme : même si je n'ai été absent que deux semaines, j'ai le sentiment d'avoir perdu cet élan", analyse l'Anglais. "Et j'ai eu de grandes difficultés au niveau de l'équilibre jusqu'à présent ce week-end, mais j'ai quand même tout donné. Bravo à Max, c'est une excellente manière de conclure l'année pour lui. Nous espérons leur donner du fil à retordre demain."

Ces problèmes d'équilibre n'ont certainement pas été arrangés par un passage sur le vibreur en forme de boudin à la sortie de l'avant-dernier virage lors de la Q1 : "[Le fond plat] était bel et bien légèrement endommagé. C'est la première fois que je suis sorti large à cet endroit de tout le week-end, cela a légèrement endommagé le fond plat. Je ne pense pas que j'aurais fait la pole s'il n'avait pas été endommagé. Je suis sûr que ça n'aide pas, mais les gars ont fait du super boulot pour essayer de le rafistoler. Ils vont réparer ça ce soir."

Hamilton pense néanmoins pouvoir retourner la situation à son avantage en course. "Absolument, absolument", assure avec entrain le septuple Champion du monde. "C'est toujours sympa de partir premier mais ce n'est pas toujours possible, ce qui rend les choses encore plus excitantes. C'est un circuit très difficile pour dépasser naturellement, mais avec la stratégie et tout, peut-être que nous pouvons… Je suis vraiment enthousiaste à l'idée de voir comment je peux renverser la situation."

partages
commentaires
L'inhabituel message radio de Wolff à Bottas
Article précédent

L'inhabituel message radio de Wolff à Bottas

Article suivant

Mick Schumacher : "Si l'on est en dessous, il faut travailler plus"

Mick Schumacher : "Si l'on est en dessous, il faut travailler plus"
Charger les commentaires
Ces facteurs "FE" qui peuvent influencer la lutte Hamilton-Verstappen Prime

Ces facteurs "FE" qui peuvent influencer la lutte Hamilton-Verstappen

Mercedes a mené la danse lors des essais de la première course de Formule 1 à Djeddah, où Red Bull n'était pas dans le rythme, tant sur les tours lancés que sur les longs relais. Mais, si Max Verstappen peut inverser la tendance samedi, des facteurs familiers à la Formule E pourraient être décisifs dans un nouveau duel serré avec Lewis Hamilton.

Formule 1
4 déc. 2021
Pourquoi Djeddah est le plus grand saut dans l'inconnu depuis longtemps Prime

Pourquoi Djeddah est le plus grand saut dans l'inconnu depuis longtemps

Les dirigeants de la Formule 1 ont toujours été très sélectifs dans les mots qu'ils ont utilisés pour décrire l'état de préparation du nouveau circuit qui accueille le Grand Prix d'Arabie saoudite.

Formule 1
3 déc. 2021
Patrons et membres d'écurie : la vie sous haute pression Prime

Patrons et membres d'écurie : la vie sous haute pression

La pression est forte sur Red Bull et Mercedes, alors que débute le sprint final de la saison. La manière dont les deux équipes gèrent cette pression sera un facteur déterminant pour l'attribution des titres pilotes et constructeurs.

Formule 1
2 déc. 2021
L'inspirant témoignage de résilience de Robert Kubica Prime

L'inspirant témoignage de résilience de Robert Kubica

Quand on regarde la deuxième carrière de Robert Kubica en Formule 1, la tristesse peut vite prendre le dessus. Mais dans un tel contexte, les performances et les résultats ne sont pas ce qu'il y a de plus important…

Formule 1
1 déc. 2021
Ces champions que l'on a rarement vus en tête (2/2) Prime

Ces champions que l'on a rarement vus en tête (2/2)

Il est déjà arrivé 22 fois que le pilote couronné en Formule 1 ne soit pas celui qui a parcouru le plus de kilomètres en tête cette saison-là. Si Lewis Hamilton est sacré à Abu Dhabi, il rejoindra ce clan étonnant. En voici dix exemples parmi les plus marquants.

Formule 1
28 nov. 2021
Ces champions que l'on a rarement vus en tête (1/2) Prime

Ces champions que l'on a rarement vus en tête (1/2)

Il est déjà arrivé 22 fois que le pilote couronné en Formule 1 ne soit pas celui qui a parcouru le plus de kilomètres en tête cette saison-là. Si Lewis Hamilton est sacré à Abu Dhabi, il rejoindra ce clan étonnant. En voici dix exemples parmi les plus marquants.

Formule 1
27 nov. 2021
Ces erreurs que Red Bull ne peut plus commettre face à Mercedes Prime

Ces erreurs que Red Bull ne peut plus commettre face à Mercedes

OPINION : L'écurie Red Bull a disposé du package le plus rapide pendant la majeure partie de l'année 2021, mais lors de plusieurs épreuves de la dernière ligne droite, elle a gaspillé le potentiel de la RB16B. Deux Grands Prix avant la fin de saison, elle ne peut pas se permettre de le faire à nouveau avec Lewis Hamilton qui réduit l'écart sur Max Verstappen au classement des pilotes.

Formule 1
26 nov. 2021
Pourquoi l'aileron Red Bull fait des vagues Prime

Pourquoi l'aileron Red Bull fait des vagues

Le DRS oscillant de Red Bull a fait parler de lui lors du Grand Prix du Qatar. Plus précisément, c'est une des configurations de l'aileron arrière de l'équipe qui pose problème.

Formule 1
25 nov. 2021