Les analyses techniques F1 de Giorgio Piola

À quoi ressembleront les F1 en 2019 ?

Dans le but d’améliorer le spectacle à court terme en Formule 1, l’aérodynamique sera revue en 2019 et toute la monoplace sera modifiée en 2021.

Les processions auxquelles nous avons assisté au Grand Prix d’Australie, sur le circuit semi-urbain de Melbourne, et en Espagne à Barcelone ont clairement mis en évidence à quel point ces monoplaces à forts appuis aérodynamiques n’arrivent pas à se suivre de très près, ce qui complique les dépassements.

Un groupe de travail dirigé par l’ancien directeur technique des écuries Ferrari et Mercedes, Ross Brawn, a étudié le problème sous tous ses angles et en dépit de la contestation de quelques équipes, les solutions proposées seront mises en place dès l’an prochain.

Ces changements consistent essentiellement en un aileron avant plus large et très simplifié, des écopes de freins plus compactes et dépourvues des ailettes qu’on retrouve aujourd’hui, une interdiction des conduits de freins et des essieux soufflants, ainsin qu'un aileron arrière plus large et plus creux, démuni des persiennes de dérives latérales.

En plus de ces changements aérodynamiques, chaque voiture pourra embarquer 110 kg de carburant afin d’éviter que les pilotes ne lèvent trop le pied dans les virages pour économiser de l’essence. De plus, afin d’éviter de désavantager les pilotes plus lourds, un poids sera désormais imposé pour l’ensemble pilote-siège.

Dans cette animation créée par Giorgio Piola, on constate qu’une grande simplification de l’aileron avant générera moins de turbulences et aidera la voiture qui suit derrière à demeurer très près. La voiture de devant créera plus de traînée tandis que celle qui roule derrière profitera d’un air beaucoup plus calme.

Screenshot de l'animation de Giorgio Piola

L’aileron avant sera plus volumineux, mais aussi très simplifié avec des dérives de plus petite taille et moins de volets. Les cascades superposées, les aubes en forme de "R" et les canards fixés aux dérives latérales seront interdits. Les ingénieurs auront ainsi bien du mal à réduire l’imposante traînée générée par les pneus avant et faire dévier l’air perturbé, ce qui scellait le sous-plancher et augmentait la performance du diffuseur.

De plus, les écopes de freins serviront désormais à alimenter les disques et les étriers en air frais et non plus à créer des effets aérodynamiques. Ceci va donc interdire les essieux soufflants qui équipent actuellement les Ferrari SF71H, Red Bull RB14, Haas VF-18, McLaren MCL33 et Force India VJM11.

Il est un peu plus difficile d’apporter des changements significatifs à l’arrière des voitures. Toutefois, l’aileron arrière sera élargi, simplifié et plus haut perché. L’aileron disposera d’une large surface de contact à l’air, ce qui produira de l’appui, certes, mais modifiera aussi le ratio entre le plan principal et le volet supérieur, ce qui augmentera l’efficacité du DRS, car la traînée sera plus importante qu’elle ne l’est aujourd’hui.

Après ces premiers changements, les F1 seront transformées plus profondément pour la saison 2021, toujours avec l’objectif non dissimulé d’améliorer le spectacle en piste.

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Événement Animation de Giorgio Piola pour le règlement 2019
Type d'article Analyse
Tags piola, technique
Topic Les analyses techniques F1 de Giorgio Piola