Lowe : La limite de 3 moteurs "aide les petites équipes"

partages
commentaires
Lowe : La limite de 3 moteurs
Par : Fabien Gaillard
16 déc. 2017 à 10:37

Alors que le débat entre les constructeurs et les défenseurs d'une limitation moins contraignante du nombre de moteurs fait rage avant 2018, Paddy Lowe estime qu'il faut apprécier cette mesure à sa juste valeur.

Charles Leclerc, Sauber C36
Paddy Lowe, directeur technique Williams
Kevin Magnussen, Haas F1 Team VF-17
Charles Leclerc, Sauber C36
Paddy Lowe, directeur technique de Williams
Kevin Magnussen, Haas F1 Team VF-17
Lance Stroll, Williams FW40

Le directeur technique de Williams, dont l'écurie est motorisée par Mercedes, constructeur duquel lui-même vient après quatre années comme responsable de la conception des F1, est forcément un acteur impliqué du débat sur la limite de trois moteurs par saison.

Imposée dans le but de fiabiliser d'avantage les unités de puissance et d'abaisser leur prix pour les écuries clientes des grands constructeurs, elle laisse craindre à plusieurs figures du paddock des courses encore plus à l'économie qu'actuellement, dans le but de préserver ces blocs.

Lowe se montre quant à lui plus compréhensif sur la question et estime que c'est un pas dans la bonne direction : "Alors qu'il y a une charge pour fournir des moteurs qui durent plus longtemps, c'est une charge qui pèse sur les constructeurs et [la limite de trois moteurs] est son coût. Et en tant que clients, nous en voyons les avantages au travers d'un prix d'achat plus bas."

"Je pense qu'il s'agit du point important à comprendre. C'est une bonne nouvelle que, quand il y a de bonnes choses pour la Formule 1, nous devions les comprendre et les apprécier, ça aide les plus petites équipes et revenir à quatre moteurs nécessiterait inévitablement une hausse des prix."

Quand il lui est demandé s'il comprenait la vision des deux écuries qui ont vivement critiqué la limite, à savoir Red Bull et McLaren, il répond : "Cela ne prend pas en compte ce que je viens juste de dire, c'est très important. On ne peut pas dissocier les deux choses."

"Vous êtes toujours libre de prendre une pénalité, de prendre un moteur qui va vous coûter plus d'argent. Ou il ne faut pas utiliser son moteur avec tant de puissance, c'est la formule."

"Je ne suis pas familier des autres moteurs, mais si vous prenez un bloc Mercedes aujourd'hui et que vous l'utilisez à plus faible puissance, vous pouvez déjà faire la saison avec trois moteurs. C'est le niveau de puissance que vous choisissez qui va grandement dicter sa durée de vie, donc c'est en ce sens que cela se développe."

Prochain article Formule 1
Räikkönen insiste : J'ai toujours "faim de victoire"

Article précédent

Räikkönen insiste : J'ai toujours "faim de victoire"

Article suivant

Marko juge Kvyat plus talentueux que Gasly et Hartley

Marko juge Kvyat plus talentueux que Gasly et Hartley

À propos de cet article

Séries Formule 1
Auteur Fabien Gaillard
Type d'article Actualités