McLaren : Le début de 2018 est "vraiment" plus difficile que prévu

partages
commentaires
McLaren : Le début de 2018 est
Par : Edd Straw
Co-auteur: Scott Mitchell
11 avr. 2018 à 06:59

McLaren a reconnu que le début de la saison 2018 de Formule 1 était plus compliqué d'attendu malgré la troisième place au classement constructeurs.

Fernando Alonso, McLaren MCL33 Renault
Fernando Alonso, McLaren MCL33 Renault
Stoffel Vandoorne, McLaren MCL33, sur la grille
Fernando Alonso, McLaren MCL33
Fernando Alonso, McLaren MCL33, s'arrête au stand
Stoffel Vandoorne, McLaren MCL33 Renault
Fernando Alonso, McLaren MCL33 Renault, Esteban Ocon, Force India VJM11 Mercedes, et Brendon Hartley, Toro Rosso STR13 Honda
Fernando Alonso, McLaren MCL33 Renault

La structure de Woking a mis fin à sa relation troublée de trois saisons avec Honda et est passée à des unités de puissance Renault, tout en rencontrant des difficultés liées à la fiabilité lors des tests hivernaux.

McLaren a été englué dans une lutte serrée en milieu de peloton lors de la manche inaugurale du Grand Prix d'Australie et a reculé dans la hiérarchie lors des qualifications de Bahreïn, ce qui a "abasourdi" Éric Boullier, le directeur de la compétition.

Fernando Alonso et Stoffel Vandoorne ont tout de même réussi une double arrivée dans les points lors de ces deux premières épreuves mais Boullier a déclaré pour Motorsport.com qu'il s'agissait "vraiment" d'un début d'année plus difficile qu'anticipé.

"Nous avons un bon rythme de course, ce qui nous aide à revenir, mais nous bénéficions de circonstances. Nous prenons les points que nous devons prendre, nous faisons du bon travail pour nous relever en termes de fiabilité [après les tests de Barcelone], donc les gars font du bon boulot à l'usine. Désormais, il faut tout mettre en place le samedi et le dimanche."

Les résultats de McLaren ont été notamment favorisés par le fait que Haas et Red Bull ont perdu de gros points lors de ces deux manches. Boullier reconnaît qu'il est un peu "amusant" d'être en troisième place du championnat des constructeurs et que "d'une certaine façon je devrais être soulagé" du résultat.

Cependant, après la course, il était "toujours mécontent" de ce second mauvais GP de Bahreïn consécutif, pour ce qui est la course à domicile de son plus gros actionnaire, Mumtalakat Holding Company – fonds souverain de Bahreïn.

"Nous avons juste mal calculé le week-end en termes de réglages. C'est une erreur et nous ne voulons pas la reproduire. Nous devons être là où nous croyons devoir être et ne pouvons pas commettre trop d'erreurs comme celle-ci."

Alonso a déclaré après l'Australie que McLaren pouvait oublier le milieu de peloton et avoir Red Bull comme objectif mais a reconnu à Bahreïn que cela ne serait pas possible tant que la MCL33 n'aurait pas reçu des développements cruciaux.

"La voiture que nous avons ici en piste et la voiture que nous développons à l'usine sont différentes", a expliqué l'Espagnol. "Cette voiture corrige toutes nos faiblesses, donc il faut [qu'elle] prenne la piste aussi rapidement que possible."

Boullier a insisté sur le fait qu'il avait "100%" confiance dans l'équipe technique de McLaren et a expliqué qu'une partie des problèmes de Bahreïn avait un lien avec l'extraction de la performance des pneus et l'appui trop important des voitures.

Les problèmes de fiabilité de McLaren lors de la pré-saison l'ont contraint à modifier son planning d'évolutions. Boullier d'ajouter : "C'est pourquoi nous avons beaucoup [de choses] à venir et c'est pourquoi je pense que Fernando est aussi positif en termes d'améliorations et pour les prochaines courses. Avec un peu de chance, ce sera suffisant pour devancer [le milieu de peloton]."

L'ancien partenaire moteur de McLaren, Honda, a signé sa meilleure performance à l'arrivée d'une course depuis son retour en F1 et donc fait mieux que durant toute la période McLaren-Honda, grâce à la quatrième place de Toro Rosso.

"Nous avons toujours dit que nous souhaitions le meilleur pour Honda et ils avaient une bonne voiture [à Bahreïn]. Ils n'ont fait aucune erreur et ils ont fini quatrième, ce qui est bien. Bien joué."

Prochain article Formule 1
Ericsson a perdu 5 kg lors d'un hiver "très dur"

Article précédent

Ericsson a perdu 5 kg lors d'un hiver "très dur"

Article suivant

Opinion - Pourquoi il faudrait suspendre Ferrari pour le prochain GP

Opinion - Pourquoi il faudrait suspendre Ferrari pour le prochain GP

À propos de cet article

Séries Formule 1
Équipes McLaren
Auteur Edd Straw
Type d'article Actualités