McLaren promet un look très différent pour sa F1 en 2018

Zak Brown a déclaré que le look de la McLaren allait sans doute connaître "le plus grand changement" de toutes les écuries de la grille 2018 de Formule 1.

McLaren promet un look très différent pour sa F1 en 2018
Fernando Alonso, McLaren MCL32
Fernando Alonso, United Autosports, Zak Brown
Stoffel Vandoorne, McLaren MCL32
Fernando Alonso, McLaren MCL32
Stoffel Vandoorne, McLaren MCL32
Stoffel Vandoorne, McLaren MCL32
Stoffel Vandoorne, McLaren MCL32
Stoffel Vandoorne, McLaren, rentre au stand
Lando Norris, Fernando Alonso, Zak Brown, United Autosports
Stoffel Vandoorne, McLaren MCL32
Stoffel Vandoorne, McLaren
Fernando Alonso, McLaren MCL32
Lando Norris, McLaren MCL32
Stoffel Vandoorne, McLaren MCL32

McLaren a dévoilé une toute nouvelle livrée noire, orange et blanche la saison passée dans le cadre d'une refonte de son image suite au départ de son dirigeant historique Ron Dennis.

Après avoir rejoint l'équipe en tant que directeur exécutif, Brown s'emploie à faire les choses différemment et, avec le passage de Woking des moteurs Honda aux blocs Renault, les fans peuvent s'attendre à un nouveau changement.

"La voiture ne va pas ressembler à celle de l'année dernière", a-t-il déclaré à Motorsport.com. "Toute notre marque, la visibilité de McLaren, va passer à l'étape suivante et ça va être exaltant. Nous savons ce à quoi beaucoup d'autres équipes vont ressembler, mais j'espère que les gens verront le plus grand changement sur et en dehors de la piste chez McLaren en allant en Australie."

Quand il lui est demandé si l'orange papaye, emblématique de la structure fondée par Bruce McLaren, serait de la partie, Brown de répondre : "Il va y avoir quelques clins d'œil à notre histoire, mais nous n'en avons pas encore terminé avec la livrée parce qu'une grande partie dépend de sponsors."

Accompagnant le changement de livrée, Brown a laissé entendre que son écurie ferait quelque chose d'audacieux au niveau de son garage en 2018. "Nous appelons cela une nouvelle ère, nous sommes de retour et nous allons avoir de super choses comme un nouveau garage. Une des choses que McLaren n'a pas faites ces dernières années est d'être un leader."

"Avec notre garage, nous ressemblons à n'importe qui d'autre, donc il faut évoluer et être les gars desquels, en Australie, tout le monde va dire : 'Tu as vu ce qu'a fait McLaren ?' C'est ce que McLaren a toujours été. Je pense qu'avec notre manque de compétitivité, nous nous sommes effacés. Il faut redevenir une équipe dont les gens sont envieux. J'estime que nous sommes sur la bonne voie."

La recherche d'un "partenaire principal"

Quand Brown a rejoint la structure, il avait déclaré qu'il serait crucial pour McLaren d'avoir un sponsor titre plusieurs années après la fin de l'accord avec Vodafone. 

Le constructeur britannique doit encore en trouver un, mais le directeur exécutif a clairement indiqué que McLaren cherchait à s'allier avec un "partenaire principal" plutôt qu'avec un "partenaire titre" pour donner au sponsor plus d'exposition et protéger la marque.

"Nous avons besoin d'un partenaire au niveau d'un partenaire titre ; tout ce que j'ai fait est d'abandonner le mot de 'titre' pour 'principal' et je me suis penché sur tous nos atouts commerciaux, qui ne sont pas uniquement les voitures de course, ce sont d'autres formes de course et des choses comme nos installations, nos salles de travail et des choses de cette nature, et je me suis penché sur la meilleure façon de commercialiser le monde de McLaren."

"En effectuant cet exercice, j'ai développé un plan qui ne nécessite pas un 'partenaire titre'. Il faut toujours un partenaire principal, seulement pas un 'partenaire titre'. Je sais que c'est de la sémantique, mais c'est vraiment une question de protection du nom de McLaren. C'est tout ce que j'essaie de faire, le sanctuariser et faire que l'on reste McLaren."

"Je crois qu'il n'y a pas vraiment beaucoup de valeur dans le fait, pour un sponsor, d'être partie intégrante du nom de l'équipe, mais je pense que ça diminue légèrement la valeur du nom de l'équipe quand il y a une cohabitation de marques."

Brown a expliqué que l'avenir commercial de Woking semblait positif avec plus d'entreprises prêtes à un partenariat. "Nous avons fait signer trois partenaires jusqu'ici que nous allons commencer à annoncer et avec un peu de chance [il y en aura] un peu plus."

"Nous n'allons pas tout vendre l'année prochaine [en 2018], ça prend du temps, mais je suis vraiment satisfait de la direction de l'équipe de course, de notre duo de pilotes et de ce qui se passe en dehors de la piste, de notre engagement marketing avec les fans. C'est une super compagnie, avec une grande marque qui a été sous-exploitée ces derniers temps."

partages
commentaires
Brawn : "La F1 survivra toujours", même sans Ferrari

Article précédent

Brawn : "La F1 survivra toujours", même sans Ferrari

Article suivant

Force India travaille sur une amélioration de son usine

Force India travaille sur une amélioration de son usine
Charger les commentaires
Le "pas en arrière" qui sera bénéfique à la F1 Prime

Le "pas en arrière" qui sera bénéfique à la F1

Ses jours étant apparemment comptés, le MGU-H semble devoir être supprimé des futures règles moteur de la Formule 1, afin d'attirer de nouveaux constructeurs. Bien que cela puisse apparaître comme un changement de direction, les avantages pour les équipes et les fans pourraient faire de cette décision un choix judicieux.

Formule 1
24 sept. 2021
Pourquoi le duel 2021 pour le titre est encore loin du pire Prime

Pourquoi le duel 2021 pour le titre est encore loin du pire

La Formule 1 reprend ses droits pour le Grand Prix de Russie, deux semaines après le dernier épisode du combat entre Max Verstappen et Lewis Hamilton. Alors que les incidents de Silverstone et de Monza ont suscité la controverse, ils manquaient heureusement d'un élément qui, jusqu'à présent, sépare la lutte pour le titre de 2021 des pires exemples de batailles peu glorieuses...

Formule 1
23 sept. 2021
Comment la Formule 1 s'est rendue peu attrayante pour les nouvelles équipes Prime

Comment la Formule 1 s'est rendue peu attrayante pour les nouvelles équipes

Le plafonnement des budgets en Formule 1 a été présenté comme le sauveur de plusieurs équipes et a contribué à garantir leur viabilité pour les investisseurs. Mais il existe déjà un autre mécanisme qui a eu le même effet et qui dissuade fortement ceux qui ont les moyens de créer seuls une nouvelle équipe.

Formule 1
22 sept. 2021
Le défi colossal d'une écurie qui "mérite mieux" Prime

Le défi colossal d'une écurie qui "mérite mieux"

Qui mieux que le directeur technique d'Alfa Romeo pour décrire avec précision les enjeux majeurs auxquels est confrontée l'écurie pour préparer 2022 ? Motorsport.com s'est longuement entretenu avec Jan Monchaux.

Formule 1
20 sept. 2021
Vettel et Schumacher, un lien fort et précieux Prime

Vettel et Schumacher, un lien fort et précieux

Mick Schumacher n'est pas le seul "fils de" à avoir atteint la Formule 1, mais il y est parvenu en l'absence de son père ces dernières années. Pour Sebastian Vettel, Michael a été une idole d'enfance puis un mentor et désormais, l'Allemand joue le rôle de "grand frère" pour Mick. Que sait-on vraiment de la place qu'il occupe dans la progression du nouveau Schumacher ?

Formule 1
19 sept. 2021
L'autre incident du GP d'Italie dont la F1 devrait se soucier Prime

L'autre incident du GP d'Italie dont la F1 devrait se soucier

Le crash de Max Verstappen et Lewis Hamilton a fait les gros titres lors du Grand Prix d'Italie. Le Halo a permis au pilote Mercedes de ne pas être blessé, mais deux jours plus tôt, la Formule 1 avait déjà échappé au pire, cette fois-ci dans la voie des stands.

Formule 1
18 sept. 2021
Daniel Ricciardo, la transformation estivale Prime

Daniel Ricciardo, la transformation estivale

Entre les difficultés du printemps et sa victoire retentissante au Grand Prix d'Italie, Daniel Ricciardo s'est transformé d'une manière quasiment inattendue.

Formule 1
16 sept. 2021
Enrique Bernoldi, le rookie oublié de la cuvée 2001 Prime

Enrique Bernoldi, le rookie oublié de la cuvée 2001

En 2001, Kimi Räikkönen, Juan Pablo Montoya et Fernando Alonso, ayant tous mis fin au règne de Michael Schumacher, ont fait leurs débuts en Formule 1. Le quatrième rookie de l'année, Enrique Bernoldi, n'a pas connu une carrière aussi heureuse.

Formule 1
15 sept. 2021