Le modèle économique de Haas porte ses fruits

Des écuries de Formule 1 ont contacté l'équipe de Gene Haas, lui faisant part de leur intérêt pour l'achat de matériel conçu par Haas Automation.

Le modèle économique de Haas porte ses fruits
Kevin Magnussen, Haas F1 Team VF-17
Gene Haas, Team Owner, Haas F1 Team, Guenther Steiner, Team Principal, Haas F1 Team
Kevin Magnussen, Haas F1 Team VF-17
Les mécaniciens Haas F1 travaillent sur la Haas F1 Team VF-17
Haas VF-18
Logo Haas F1
Haas VF-18
Kevin Magnussen, Haas F1 Team VF-17

Engagé de longue date en NASCAR avec l'équipe Stewart-Haas, Gene Haas est également un fournisseur de matériel pour ses concurrents dans la série américaine. L'homme d'affaires a l'ambition d'appliquer le même modèle en Formule 1, en utilisant la vitrine offerte par son écurie pour faire la promotion des machines-outils que produit son entreprise. 

"Nous le faisons beaucoup en NASCAR, et bon nombre de nos équipes concurrentes utilisent le matériel de Haas Automation", explique Gene Haas. "Il y a des équipes de Formule 1 qui nous ont demandé comment se procurer notre matériel, et si nous n'étions pas là, c'est probablement quelque chose qui ne se serait pas produit. Si nous pouvons concourir à ces niveaux élevés, ça nous offre la notoriété que nous voulons pour Haas Automation." 

"Sur le plan marketing, nous amenons des clients sur les Grands Prix et ça fonctionne vraiment bien parce que, particulièrement en Formule 1, c'est presque impossible d'entrer dans les stands à moins de connaître une équipe, donc nous emmenons de nombreux clients particuliers uniquement sur les circuits. Ça leur procure un sentiment spécial, et ça leur fait passer une perception de nous, de la manière dont ça se passe avec les gens de leur industrie."

"En quelque sorte, il s'agit d'une équipe de premier plan associée à un constructeur de machines-outils de premier ordre ; l'association de la qualité et de la performance. Il y a beaucoup d'intérêt, et c'est bien de maintenir les gens impliqués, pas seulement au niveau des machines-outils mais aussi du côté course, et de fusionner tout ça."

En plus de l'intérêt que suscite la présence de Haas F1 pour les affaires de son entreprise, le fait d'être impliqué dans deux disciplines de sport automobile que rien ne semble rapprocher provoque de la curiosité mutuelle. 

"Nous sommes une équipe de NASCAR, et ici nous faisons de la Formule 1", rappelle Gene Haas. "Il y a de nombreuses technologies similaires, et j'ai même eu beaucoup de gens en F1 qui veulent savoir comment font les gens de la NASCAR, il y a donc énormément d'intérêt. Il y a deux disciplines qui sont au sommet de leur domaine – stock car d'un côté et monoplace de l'autre – mais elles semblent avoir beaucoup d'intérêt quant à la manière dont chaque entité a évolué au fil des années, et dans ce qui peut être découvert au sein des deux disciplines."

partages
commentaires
Hülkenberg : Un écart "trop grand" avec les meilleurs

Article précédent

Hülkenberg : Un écart "trop grand" avec les meilleurs

Article suivant

McLaren explique le retard de ses évolutions

McLaren explique le retard de ses évolutions
Charger les commentaires
Bottas, dans le piège et sur un fil Prime

Bottas, dans le piège et sur un fil

Le Grand Prix de France n'est qu'une preuve de plus du rôle à la fois central que pourrait occuper mais aussi des problèmes que risque de poser (et de se poser) Valtteri Bottas chez Mercedes.

Formule 1
22 juin 2021
Les notes du Grand Prix de France 2021 Prime

Les notes du Grand Prix de France 2021

Après le Grand Prix de France, septième manche de la saison 2021, nous avons attribué les notes suivantes aux pilotes.

Formule 1
21 juin 2021
Qu'est-ce qui empêche les Américains de courir en F1 ? Prime

Qu'est-ce qui empêche les Américains de courir en F1 ?

Lors des 25 dernières années, deux Américains seulement ont couru en Formule 1, sans marquer le moindre point. Qu'est-ce qui explique ce manque de succès dans la catégorie reine du sport automobile ?

Formule 1
20 juin 2021
Frédéric Vasseur, le capitaine idéal pour un navire en F1 Prime

Frédéric Vasseur, le capitaine idéal pour un navire en F1

Deux dixièmes places lors des dernières courses ont permis à Alfa Romeo de se hisser en tête de la lutte parmi les écuries de fond de peloton, mais à plus long terme, l'équipe basée en Suisse a des ambitions bien plus grandes. Avec les nouvelles règles de 2022 qui devraient équilibrer les choses, le patron de l'écurie, Frédéric Vasseur, a de bonnes raisons d'être optimiste, comme il l'a expliqué à Motorsport.com dans une interview exclusive.

Formule 1
19 juin 2021
Comment Ferrari a donné tort à Charles Leclerc Prime

Comment Ferrari a donné tort à Charles Leclerc

Ferrari a impressionné en signant la pole position à Monaco et à Bakou. Voici comment la Scuderia a redressé la barre après une saison 2020 difficile.

Formule 1
18 juin 2021
Ces moments de joie qui soulignent le problème majeur de la F1 Prime

Ces moments de joie qui soulignent le problème majeur de la F1

Les victoires tant attendues des anciens pilotes de Formule 1 Marcus Ericsson et Kevin Magnussen le week-end dernier, respectivement en IndyCar et en IMSA, ont rappelé à la F1 ce qui lui manque. Mais avec les nouvelles règles visant à équilibrer le plateau, l'optimisme renaît quant à la possibilité pour davantage de pilotes de lutter pour des succès autrefois inespérés.

Formule 1
17 juin 2021
Ces ruses autour des pneus qui vont désormais être interdites Prime

Ces ruses autour des pneus qui vont désormais être interdites

Les conclusions de Pirelli sur les défaillances des pneus à Bakou n'ont pas complètement rejeté la faute sur les équipes, mais la fermeté de la réponse de la FIA laisse peu de place au doute.

Formule 1
16 juin 2021
L'heure a sonné pour l'outil de conception le plus fiable de la F1 Prime

L'heure a sonné pour l'outil de conception le plus fiable de la F1

Le travail en soufflerie constitue le fondement du développement aérodynamique d’une Formule 1. Cependant, les progrès de la recherche virtuelle annoncent la disparition de cet outil coûteux et compliqué.

Formule 1
15 juin 2021