Formule 1
24 oct.
-
27 oct.
Événement terminé
01 nov.
-
03 nov.
Événement terminé
14 nov.
-
17 nov.
Événement terminé
28 nov.
-
01 déc.
Événement terminé
Les analyses techniques F1 de Giorgio Piola
Dossier

Les analyses techniques F1 de Giorgio Piola

Melbourne - Les dernières nouveautés techniques en date

partages
commentaires
Melbourne - Les dernières nouveautés techniques en date
Par :
Co-auteur: Jake Boxall-Legge
15 mars 2019 à 15:00

À l'issue des premières séances d’essais libres qui ont eu lieu la nuit dernière à Melbourne, Giorgio Piola nous dévoile ce qui est nouveau sur les Formule 1.

Les monoplaces ont été légèrement modifiées pour affronter le circuit urbain d’Albert Park situé au centre-ville de Melbourne. Ce tracé, glissant, requiert une bonne dose d’appui aérodynamique ainsi qu’un excellent freinage.

Lire aussi :

Red Bull Racing

L'aileron avant de la Red Bull Racing RB15

L'aileron avant de la Red Bull Racing RB15

Photo de: Giorgio Piola

Red Bull Racing a apporté plusieurs changements à ses RB15 à moteurs Honda. La modification la plus visible est certainement la forme de la dérive de l’aileron avant. Red Bull a imité d’autres équipes comme Mercedes AMG et Renault F1 Team en insérant une petite fente carrée dans le coin supérieur du bord de fuite de la dérive.

Lire aussi :

On note aussi le profil prononcé de l’aileron et des volets. Le bord du volet supérieur est désormais exposé, ce qui facilite l’évacuation des flux d’air vers l’extérieur, loin des pneus avant. Le coin de la dérive peut aussi générer un vortex de bout d’aile qui, combiné à un autre vortex créé par le volet supérieur désormais exposé, repousse les filets d’air avec plus de force.

Ferrari

La suspension avant de la Ferrari SF90

La suspension avant de la Ferrari SF90

Photo de: Giorgio Piola

L'avant de la Ferrari SF90

L'avant de la Ferrari SF90

Photo de: Giorgio Piola

Dans le but de battre Mercedes en ce début de saison, les Ferrari SF90 disposent d’un train avant original. En effet, les tambours des freins droit et gauche ne sont pas identiques. Puisque la majorité des freinages précèdent des virages à droite sur ce tracé, la roue droite de la voiture doit ralentir un peu plus que celle de gauche afin que le pilote puisse braquer le volant avec l’angle requis pour attaquer le virage avec efficacité.

Cela signifie que le frein droit doit être plus puissant que le gauche, et cela nécessite un meilleur refroidissement, d’où ce tambour droit procurant une ventilation accrue.

Mercedes AMG

Le Halo de la Mercedes AMG F1 W10

Le Halo de la Mercedes AMG F1 W10

Photo de: Mark Sutton / Sutton Images

Mercedes a peaufiné le kit aérodynamique testé lors de la deuxième semaine d’essais hivernaux à Barcelone. On se souvent que l’écurie allemande avait validé une ailette double en forme de boomerang fixée au tube supérieur du Halo.

Cette ailette double, dotée d’une forme et d’un angle différents, a été utilisée ici à Melbourne. Elle sert à faire dévier les turbulences créées par le Halo loin de l’entrée de la boîte à air.

Tout filet d’air tourbillonnant provenant des bouts de l’ailette s’ajoute à celui produit par la zone de fixation du Halo située en aval, ce qui les oriente vers la surface supérieure du ponton.

Article suivant
Leclerc : "Si nous paniquons ? Non, pas encore"

Article précédent

Leclerc : "Si nous paniquons ? Non, pas encore"

Article suivant

Albon : L'inexpérience et les pneus chauds responsables du crash

Albon : L'inexpérience et les pneus chauds responsables du crash
Charger les commentaires