Formule 1
03 juil.
Événement terminé
10 juil.
Événement terminé
17 juil.
Événement terminé
07 août
EL3 dans
09 Heures
:
42 Minutes
:
52 Secondes
04 sept.
EL1 dans
27 jours
11 sept.
Prochain événement dans
33 jours
25 sept.
EL1 dans
48 jours
C
GP de l'Eifel
09 oct.
Prochain événement dans
61 jours
23 oct.
Prochain événement dans
75 jours
31 oct.
Prochain événement dans
83 jours

Mercedes doute de ses performances en cas de chaleur

partages
commentaires
Mercedes doute de ses performances en cas de chaleur
Par :
24 juil. 2020 à 08:10

Malgré sa domination sur les premiers Grands Prix, Mercedes doute du comportement de sa monoplace dans des conditions plus chaudes.

Mercedes n'a laissé que des miettes à ses adversaires sur les trois premiers Grands Prix de la saison, plus particulièrement lors de la deuxième course en Styrie et de celle qui a eu lieu sur le Hungaroring. Le premier week-end autrichien avait été un peu plus difficile, et le fait que celui-ci se soit déroulé dans les conditions atmosphériques les plus chaudes préoccupe l'écurie de Brackley. En plus d'avoir fait face à des problèmes de fiabilité lors de cette manche d'ouverture, Mercedes avait eu un peu plus de mal avec son rythme de course que ce que l'on a pu voir par la suite. Ainsi James Allison reste sur ses gardes et estime que la W11 pourrait se retrouver en difficulté par une forte chaleur.

"Je note que nous avons eu deux circuits plutôt frais", fait remarquer le directeur technique de l'équipe allemande. "Jusqu'à maintenant, il a fait chaud lors du premier Grand Prix de l'année. Mais c'était aussi la course où nous avons été le moins convaincant. Nous aimerions donc savoir à quel point nous pouvons être rapides lorsque la piste est brûlante, et si nous pouvons gérer les pneus dans ces conditions aussi bien que ce que nous avons eu la chance de montrer lors des premiers Grands Prix."

Lire aussi :

La fiabilité est également un domaine qui préoccupe l'écurie Championne du monde, et ce même si elle a su régler rapidement les problèmes de capteurs de boîte de vitesses rencontrés à Spielberg au début du mois.

"Je pense que ceux qui auraient passé le premier week-end de la saison avec nous n'auraient pas envisagé l'idée d'assister à une procession des Mercedes à ce stade", assure Allison. "Il nous auraient tous vus nous inquiéter désespérément pour la voiture et pour sa capacité à terminer une course. Chaque voiture sur la grille a une épée de Damoclès au-dessus d'elle, presque à chaque tour, car ce sont tous des véhicules expérimentaux qui peuvent vous surprendre de toutes les manières possibles, ou vous décevoir car vous n'avez rien vu venir. Nous ne sommes que trop conscients des milliards de fragilités qui existent, même pour un produit qui est plutôt costaud comme la combinaison que nous avons cette année entre notre voiture et nos pilotes."

Le perfectionnisme et l'éternelle prudence du clan Mercedes restent d'actualité en cette drôle de saison 2020, et malgré la claque infligée à la concurrence à Budapest par un Lewis Hamilton intouchable, la firme à l'Étoile estime que ses rivaux ne peuvent pas être écartés et sont en mesure de combler l'écart.

"Nous sommes très forts en qualifications depuis quelques Grands Prix", admet Allison. "En course, c'est plus difficile. La marge n'est pas la même en course qu'en qualifications. Nous sommes un peu plus en avance cette année qu'il y a un an. Cependant, je dirais que ça pourrait davantage venir du fait que la concurrence vit un moment plus difficile, plutôt que du fait que nous ayons fait quelque chose de remarquable. Cela veut dire que, normalement, si vous régler quelque chose qui se passait mal et qui provoquait le gros écart actuel, ce sera réduit rapidement."

Chez Red Bull, on sait qu'un gros travail est nécessaire pour y parvenir. "Chapeau à Mercedes, ils ont développé une voiture compétitive et nous nous allons devoir faire quelque chose pour les rattraper, mais c'est l'objectif de toute l'équipe", insiste Christian Horner, directeur de l'équipe autrichienne. "Nous devons résoudre les problèmes que nous avons, mais je pense que la RB16 a les caractéristiques d'une très bonne voiture. Nous devons juste nous assurer d'en extraire toutes les performances et de régler les problèmes de comportement."

McLaren et Gulf vers des retrouvailles légendaires

Article précédent

McLaren et Gulf vers des retrouvailles légendaires

Article suivant

Ferrari : "Trop tôt pour décider" si Mick Schumacher ira en F1

Ferrari : "Trop tôt pour décider" si Mick Schumacher ira en F1
Charger les commentaires