Norris surpris par sa performance en qualifications

Au terme d'une excellente séance qualificative, Lando Norris prendra le départ du Grand Prix de Styrie en deuxième ligne, derrière la Mercedes de Lewis Hamilton et devant la Red Bull de Sergio Pérez.

Norris surpris par sa performance en qualifications

Peu à l'aise en qualifications depuis le début de l'année, Lando Norris a enfin trouvé la solution au Grand Prix de Styrie. Tout au long du samedi, le pilote McLaren a été particulièrement performant sur le Red Bull Ring en rivalisant avec les Red Bull de Max Verstappen et Sergio Pérez, et les Mercedes de Lewis Hamilton et Valtteri Bottas. Troisième en Q1 puis deuxième en Q2, Norris s'est contenté de la quatrième place en Q3, qui s'est transformée en troisième position à la suite de l'application de la pénalité de Bottas.

Lire aussi :

"C'était très amusant, la voiture était bonne", lance Norris aux journalistes de Sky Sports. "Je pense que c'est l'un des circuits les plus cools pour les qualifications, pas parce qu'il y a beaucoup de choses qui se passent mais parce que les virages à haute vitesse sont sympas et rapides. Je suis un peu essoufflé. Donc c'est bien de partir troisième demain, ça me surprend un peu mais ça me rend aussi très heureux."

Son temps de 1'04"120 en Q3 a été l'un des plus rapides du week-end. Cependant, Norris n'a pas totalement eu le champ libre et a été légèrement gêné par les perturbations aérodynamiques de l'Alpine de Fernando Alonso, roulant devant la MCL35M. Ainsi, le premier secteur du Britannique a donné peu de satisfaction et Norris a dû mettre la main à la pâte dans les deux dernières portions pour combler le retard et améliorer sa marque précédente.

"J'étais assez proche de Fernando", explique-t-il. "Cela n'en avait pas l'air, mais j'étais plus proche que d'habitude donc, avec l'air sale, j'ai raté le premier virage. Mais je n'ai jamais aussi bien pris le virage 3 [lors de ce tour], ce qui est très bien. Je n'ai pas fait de grosses erreurs, j'ai bien pris les trajectoires en utilisant toute la largeur de la piste à beaucoup d'endroits."

"Le dernier virage était délicat parce que l'on ne veut pas prendre trop de risques. J'ai bien plus coupé le dernier virage sur la saucisse intérieure mais j'aurais pu endommager la voiture. C'est un très bon tour, la voiture se comportait bien. Je me sentais en confiance pour attaquer. Mais je l'ai fait à chaque tour, dès le début de la Q1. C'est donc un bon résultat pour nous."

Pour McLaren, il s'agit de la meilleure performance de l'année en qualifications, et il faut remonter au Grand Prix d'Autriche 2020, il y a près d'un an, pour revoir Norris s'élancer depuis la troisième place sur la grille de départ. Lors de cette édition, le pilote britannique avait signé son premier podium en Formule 1. Or, répéter la performance de 2020 sera difficile, car Norris devra contenir Sergio Pérez, quatrième, et Valtteri Bottas, cinquième, au volant de monoplaces plus rapides.

"Ce serait bien [de monter sur le podium] mais nous savons que les deux Red Bull et les deux Mercedes sont beaucoup plus rapides que nous", commente-t-il. "Nous pouvons encore marquer de très bons points. Et même l'année dernière, c'était un peu la même histoire. Nous pouvons être là dès le début. S'il y a des voitures de sécurité, des pilotes qui font des erreurs et des pénalités, alors nous devrons être en mesure d'en tirer profit."

partages
commentaires

Voir aussi :

Tsunoda pénalisé sur la grille du GP de Styrie

Article précédent

Tsunoda pénalisé sur la grille du GP de Styrie

Article suivant

Bottas : "Tout le monde essaie toujours de vous entuber en F1"

Bottas : "Tout le monde essaie toujours de vous entuber en F1"
Charger les commentaires
Le défi colossal d'une écurie qui "mérite mieux" Prime

Le défi colossal d'une écurie qui "mérite mieux"

Qui mieux que le directeur technique d'Alfa Romeo pour décrire avec précision les enjeux majeurs auxquels est confrontée l'écurie pour préparer 2022 ? Motorsport.com s'est longuement entretenu avec Jan Monchaux.

Vettel et Schumacher, un lien fort et précieux Prime

Vettel et Schumacher, un lien fort et précieux

Mick Schumacher n'est pas le seul "fils de" à avoir atteint la Formule 1, mais il y est parvenu en l'absence de son père ces dernières années. Pour Sebastian Vettel, Michael a été une idole d'enfance puis un mentor et désormais, l'Allemand joue le rôle de "grand frère" pour Mick. Que sait-on vraiment de la place qu'il occupe dans la progression du nouveau Schumacher ?

Formule 1
19 sept. 2021
L'autre incident du GP d'Italie dont la F1 devrait se soucier Prime

L'autre incident du GP d'Italie dont la F1 devrait se soucier

Le crash de Max Verstappen et Lewis Hamilton a fait les gros titres lors du Grand Prix d'Italie. Le Halo a permis au pilote Mercedes de ne pas être blessé, mais deux jours plus tôt, la Formule 1 avait déjà échappé au pire, cette fois-ci dans la voie des stands.

Formule 1
18 sept. 2021
Daniel Ricciardo, la transformation estivale Prime

Daniel Ricciardo, la transformation estivale

Entre les difficultés du printemps et sa victoire retentissante au Grand Prix d'Italie, Daniel Ricciardo s'est transformé d'une manière quasiment inattendue.

Formule 1
16 sept. 2021
Enrique Bernoldi, le rookie oublié de la cuvée 2001 Prime

Enrique Bernoldi, le rookie oublié de la cuvée 2001

En 2001, Kimi Räikkönen, Juan Pablo Montoya et Fernando Alonso, ayant tous mis fin au règne de Michael Schumacher, ont fait leurs débuts en Formule 1. Le quatrième rookie de l'année, Enrique Bernoldi, n'a pas connu une carrière aussi heureuse.

Formule 1
15 sept. 2021
Schumacher, futur roi de la F1 dès sa première saison Prime

Schumacher, futur roi de la F1 dès sa première saison

Il y a trente ans, Michael Schumacher réalisait des débuts étincelants en F1 à Spa, avec Jordan, avant de rapidement rejoindre Benetton pour le Grand Prix d'Italie. Ce transfert allait mener l'Allemand à sa première victoire un an plus tard et poser les bases de son ascension vers le titre, qu'il décrocherait en 1994.

Formule 1
14 sept. 2021
Les notes du Grand Prix d'Italie 2021 Prime

Les notes du Grand Prix d'Italie 2021

Après le Grand Prix d'Italie, quatorzième manche de la saison 2021, nous avons attribué les notes suivantes aux pilotes.

Formule 1
13 sept. 2021
La culture de Red Bull, un poids dans sa politique Prime

La culture de Red Bull, un poids dans sa politique

La stratégie par défaut de Red Bull, qui consiste à provoquer des réactions sur les réseaux sociaux chaque fois qu'elle ne parvient pas à obtenir ce qu'elle veut, fait beaucoup de bruit, mais n'a pas vraiment généré de résultats positifs pour l'équipe. Il est temps d'essayer une meilleure tactique.

Formule 1
12 sept. 2021