Ocon devance Ricciardo : "C'est bon signe pour la fin de saison"

Huitième du Grand Prix du Portugal, Esteban Ocon a fait fructifier un premier relais particulièrement long en pneus mediums. À l'arrivée, le Français devance son coéquipier Daniel Ricciardo, une performance qui lui fait le plus grand bien.

Ocon devance Ricciardo : "C'est bon signe pour la fin de saison"

Esteban, comment s'est déroulée cette course ?

C'était une bonne course, plutôt folle. Ça a commencé avec le départ. Dès que les feux rouges se sont allumés, il a commencé à pleuvoir et je me suis dit que c'était un sacré timing. C'était très glissant dans certains virages. Mais nous sommes parvenus à faire tenir ces pneus mediums très longtemps et c'était vraiment bien. Je suis très content de ça. La communication avec l'équipe a très bien fonctionné. On a dû faire environ 55 tours avec les mêmes pneus. J'étais plus rapide à chaque tour donc c'est très satisfaisant sur ce point. Je devais passer au stand, mais je crois que j'aurais pu terminer la course avec ce train de pneus. Placer les deux voitures dans le top 10 sur un week-end où nous avions un peu de mal montre que, même dans les moments difficiles, nous pouvons être performants et marquer des points.

Lire aussi :

Était-ce votre week-end le plus complet depuis le début de la saison ?

Je ne suis pas sûr que ce soit mon meilleur week-end, mais je dirais que c'était le meilleur sur le plan de la collaboration. Je vais vous donner un exemple : parfois je pensais à recevoir certaines informations, et dix secondes plus tard je les obtenais sans demander. C'est un point sur lequel on perçoit beaucoup d'améliorations, nous travaillons beaucoup mieux. Sur l'ensemble du week-end, même si notre performance n'était pas aussi bonne que ce que nous espérions, je pense vraiment que c'était plus costaud.

Était-ce plus difficile avec les pneus tendres après l'arrêt au stand ?

Pour être franc, j'étais content de ne les avoir que pendant 11 tours. L'équipe espérait que ça m'apporte de la performance pour doubler d'autres voitures, mais ça n'a pas été le cas. Il y avait beaucoup d'incertitudes ce week-end, beaucoup de choses étranges que nous devons comprendre, mais c'était très utile et c'est une bonne expérience.

Esteban Ocon, Renault F1 Team R.S.20, Alex Albon, Red Bull Racing RB16

Est-ce une satisfaction de terminer devant Daniel Ricciardo pour la deuxième fois ?

Oui, je suis content. Dernièrement j'étais plus proche de Daniel. Ça montre que nous travaillons mieux, nous sommes plus proches de là où je pense devoir être et c'est bien. C'est bon signe pour la fin de saison. Comme je l'ai dit, ça m'a pris un peu plus de temps de m'intégrer dans l'équipe, de travailler en se comprenant les uns les autres. Récemment ça a bien marché et nous devons continuer comme ça.

Pouvez-vous terminer la saison au niveau que vous souhaitez par rapport à Daniel ?

C'est un long processus, évidemment. Après avoir été sur la touche une année, revenir dans une nouvelle équipe… il y a beaucoup à apprendre, il faut apprendre cette voiture, qui est très différente de ce à quoi j'étais habitué auparavant. Ça vient, nous sommes plus proches donc c'est une très bonne chose. Il reste quelques Grands Prix. Mon objectif personnel est d'être encore plus proche. Et bien sûr je veux utiliser ces opportunités pour me préparer de la meilleure façon possible en vue de l'année prochaine.

Pourquoi le rythme de Renault était-il plus en retrait ce week-end ?

C'est quelque chose que nous devons analyser. C'était plus ou moins la même configuration qu'au Nürburgring, mais dès que nous avons mis la voiture en piste, ce n'était pas aussi bon. Nous avions davantage de difficultés avec le train arrière ainsi qu'avec l'équilibre. Il faut analyser ça pour ne pas que ça se reproduise en cette fin de saison. Je dirais que c'était le plus mauvais équilibre que nous ayons eu depuis Barcelone. Il y a beaucoup de similitudes mais c'est aussi un bon apprentissage pour nous si nous voulons comprendre comment être plus forts sur ce type de circuit.

partages
commentaires
Pierre Gasly, cinquième : "J'ai vraiment kiffé"
Article précédent

Pierre Gasly, cinquième : "J'ai vraiment kiffé"

Article suivant

Mercedes déjà prêt à récupérer Russell comme réserviste

Mercedes déjà prêt à récupérer Russell comme réserviste
Charger les commentaires
Ces facteurs "FE" qui peuvent influencer la lutte Hamilton-Verstappen Prime

Ces facteurs "FE" qui peuvent influencer la lutte Hamilton-Verstappen

Mercedes a mené la danse lors des essais de la première course de Formule 1 à Djeddah, où Red Bull n'était pas dans le rythme, tant sur les tours lancés que sur les longs relais. Mais, si Max Verstappen peut inverser la tendance samedi, des facteurs familiers à la Formule E pourraient être décisifs dans un nouveau duel serré avec Lewis Hamilton.

Formule 1
4 déc. 2021
Pourquoi Djeddah est le plus grand saut dans l'inconnu depuis longtemps Prime

Pourquoi Djeddah est le plus grand saut dans l'inconnu depuis longtemps

Les dirigeants de la Formule 1 ont toujours été très sélectifs dans les mots qu'ils ont utilisés pour décrire l'état de préparation du nouveau circuit qui accueille le Grand Prix d'Arabie saoudite.

Formule 1
3 déc. 2021
Patrons et membres d'écurie : la vie sous haute pression Prime

Patrons et membres d'écurie : la vie sous haute pression

La pression est forte sur Red Bull et Mercedes, alors que débute le sprint final de la saison. La manière dont les deux équipes gèrent cette pression sera un facteur déterminant pour l'attribution des titres pilotes et constructeurs.

Formule 1
2 déc. 2021
L'inspirant témoignage de résilience de Robert Kubica Prime

L'inspirant témoignage de résilience de Robert Kubica

Quand on regarde la deuxième carrière de Robert Kubica en Formule 1, la tristesse peut vite prendre le dessus. Mais dans un tel contexte, les performances et les résultats ne sont pas ce qu'il y a de plus important…

Formule 1
1 déc. 2021
Ces champions que l'on a rarement vus en tête (2/2) Prime

Ces champions que l'on a rarement vus en tête (2/2)

Il est déjà arrivé 22 fois que le pilote couronné en Formule 1 ne soit pas celui qui a parcouru le plus de kilomètres en tête cette saison-là. Si Lewis Hamilton est sacré à Abu Dhabi, il rejoindra ce clan étonnant. En voici dix exemples parmi les plus marquants.

Formule 1
28 nov. 2021
Ces champions que l'on a rarement vus en tête (1/2) Prime

Ces champions que l'on a rarement vus en tête (1/2)

Il est déjà arrivé 22 fois que le pilote couronné en Formule 1 ne soit pas celui qui a parcouru le plus de kilomètres en tête cette saison-là. Si Lewis Hamilton est sacré à Abu Dhabi, il rejoindra ce clan étonnant. En voici dix exemples parmi les plus marquants.

Formule 1
27 nov. 2021
Ces erreurs que Red Bull ne peut plus commettre face à Mercedes Prime

Ces erreurs que Red Bull ne peut plus commettre face à Mercedes

OPINION : L'écurie Red Bull a disposé du package le plus rapide pendant la majeure partie de l'année 2021, mais lors de plusieurs épreuves de la dernière ligne droite, elle a gaspillé le potentiel de la RB16B. Deux Grands Prix avant la fin de saison, elle ne peut pas se permettre de le faire à nouveau avec Lewis Hamilton qui réduit l'écart sur Max Verstappen au classement des pilotes.

Formule 1
26 nov. 2021
Pourquoi l'aileron Red Bull fait des vagues Prime

Pourquoi l'aileron Red Bull fait des vagues

Le DRS oscillant de Red Bull a fait parler de lui lors du Grand Prix du Qatar. Plus précisément, c'est une des configurations de l'aileron arrière de l'équipe qui pose problème.

Formule 1
25 nov. 2021