Pérez espère un week-end parfait pour rééditer Bahreïn

partages
commentaires
Pérez espère un week-end parfait pour rééditer Bahreïn
5 mai 2014 à 17:30

Fort d’un podium à Bahreïn, Sergio Pérez avait vécu une course en demi-teinte ensuite à Shanghai, sur un circuit il est vrai peu adapté à la VJM07

Fort d’un podium à Bahreïn, Sergio Pérez avait vécu une course en demi-teinte ensuite à Shanghai, sur un circuit il est vrai peu adapté à la VJM07. Néanmoins, son excellent résultat de Sakhir lui a permis de s’affirmer un peu plus chez Force India et de faciliter davantage son intégration. A Barcelone, le pilote mexicain espère revivre un week-end idéal, ce qui ne fut pas le cas pour lui lors des deux premiers rendez-vous en Australie puis en Malaisie.

« Le podium à Bahreïn était très important », confirme-t-il. « Cela m’a aidé à mieux connaitre l’équipe et ça leur a donné quelque chose de spécial à fêter. En même temps, j’ai le sentiment qu’il y a encore plus à venir et que nous devons encore afficher tout notre potentiel. Bahreïn a été le seul week-end où tout a fonctionné parfaitement. Si nous pouvons connaitre plus de week-ends comme celui-ci, je pense que nous aurons de formidables résultats. »

C’est donc sur le circuit de Catalunya, théâtre du retour en Europe, que Pérez tentera de renouer avec une bonne dynamique. Un tracé qu’il aime particulièrement malgré ses exigences techniques et physiques.

« J’adore Barcelone et pour moi c’est l’un des meilleurs circuits de tout le calendrier », souligne-t-il. « C’est très complet avec un mélange d’un peu tout et certains virages longs et rapides. C’est difficile physiquement, particulièrement pour le cou avec beaucoup de virages à droite, mais c’est un endroit génial pour piloter une Formule 1. C’est toujours une course où les équipes apportent de nouvelles évolutions donc ce sera intéressant de voir comment chacun sera performant. »

En Malaisie, contraint de ne pas prendre le départ en raison d’un problème technique sur sa monoplace, Pérez avait confié s’être ennuyé en regardant la course. Mais de l’intérieur, l’ancien pilote Sauber et McLaren assure que la Formule 1 procure toujours cette dimension hors norme.

« Ce n’est pas plus difficile ou plus facile que l’année dernière, c’est juste différent. L’adhérence a changé et le son est différent, mais c’est toujours une Formule 1 et l’environnement de la compétition n’a pas changé. »

Prochain article Formule 1
Réduction des coûts : Une priorité qui divise

Article précédent

Réduction des coûts : Une priorité qui divise

Article suivant

Kvyat revient en terrain connu

Kvyat revient en terrain connu

À propos de cet article

Séries Formule 1
Pilotes Sergio Pérez
Équipes Sauber , McLaren , Force India
Type d'article Actualités