La vie des employés des usines en F1 change avec le COVID-19

Les employés des équipes de F1 découvrent une nouvelle réalité avec l'implantation de mesures de sécurité et de tests stricts pour la reprise, deux mois après la fermeture des usines.

La vie des employés des usines en F1 change avec le COVID-19

À un peu plus d'un mois du lancement prévu de la saison 2020 de Formule 1, lors du Grand Prix d'Autriche qui se disputera le 5 juillet, la fermeture obligatoire des usines arrive à son terme pour préparer ce qui sera le lancement le plus tardif de l'Histoire de la discipline pour une première course de l'année. 

Mais les employés des teams qui retournent à leurs quartiers généraux au Royaume-Uni, en Italie et en Suisse vont vivre une reprise très différente de ce à quoi ils étaient habitués avant le confinement, et avant le Grand Prix d'Australie finalement annulé au dernier moment. En effet, les équipes ont mis en place des protocoles stricts pour s'assurer que leurs membres ne sont pas infectés par le coronavirus.

Lire aussi :

Un exemple très clair de cette nouvelle norme est AlphaTauri, dont l'usine a formellement rouvert ce lundi matin après une première phase de reprise des infrastructures de production la semaine dernière. Et dans les deux cas, la priorité n'est plus la performance mais la sécurité des employés, comme le montrent les nouvelles procédures mises en place dès l'arrivée des travailleurs. Et les premiers changements se voient dès l'arrivée sur le site, où de nouveaux panneaux préviennent les employés : "Je respecte les distances".

Les mesures de distanciation sociale signifient que le nombre d'employés simultanés sera limité, avec des départements environ réduits de moitié pour le moment. L'équipe sépare aussi ses périodes d'activité afin d'éviter que les employés ne se croisent, et les départements spécifiques restent isolés autant que possible, avec des portes et escaliers désignés pour chacun d'entre eux, dans le but de minimiser les risques de contamination entre différents groupes du personnel. 

Chaque employé doit vérifier sa température corporelle avant même de quitter son domicile et rester isolé au cas où il présente de la fièvre. En arrivant à l'usine, chacun d'entre eux doit se rendre dans un bâtiment séparé afin d'effectuer un test sérologique sous supervision médicale afin de découvrir s'ils ont des anticorps du coronavirus. Si le test revient négatif, ces employés peuvent retourner à leur poste. Cependant, s'il est positif, un autre prélèvement est effectué pour savoir si la personne est encore porteuse du virus. Les résultats de ce second test détermineront alors si l'employé en question peut retourner travailler ou doit s'isoler pendant 14 jours.

Serology test at Scuderia Alpha Tauri HQ

Une fois autorisé à reprendre le travail, le personnel sera surveillé avec une prise de température à l'arrivée, et un scanner par caméra thermique afin de pouvoir anticiper au mieux les problèmes sanitaires possibles. De nombreux flacons de gel hydroalcoolique ont été disposés dans l'usine et des écrans transparents ont été installés pour réduire les risques de transmission du virus, tandis que les bureaux et environnements de travail ont été éloignés pour conserver davantage de distance entre les employés.

Les procédures et mesures de sécurité resteront en place jusqu'à l'amélioration nette de la situation sanitaire liée au COVID-19, et ce quotidien devrait devenir une réalité pour l'intégralité de la saison 2020. De telles précautions viendront s'ajouter à toutes les nouveautés du quotidien dans un monde touché par le coronavirus qui change irrémédiablement le mode de vie de chacun, mais l'équipe restera concentrée sur son objectif principal, qui est de produire la monoplace la plus rapide possible.

Jody Egginton, le directeur technique d'AlphaTauri, le rappelait d'ailleurs la semaine dernière : "Pour le moment, il y a beaucoup de scénarios possibles dans ma tête, et nous les appliquerons lorsque nous retournerons au travail. Pour ce qui est de nos prévisions et des zones de la voiture sur lesquelles nous voulons travailler, nous cherchons toujours à repousser nos objectifs, comme toutes les équipes. Il faudra donc limiter les retards à cause de la situation et de la période de fermeture étendue."

Avec Jonathan Noble

partages
commentaires
Red Bull appelle Mercedes à revoir sa position sur la grille inversée

Article précédent

Red Bull appelle Mercedes à revoir sa position sur la grille inversée

Article suivant

Le GP d'Italie confirmé pour 2020 et prolongé jusqu'en 2025

Le GP d'Italie confirmé pour 2020 et prolongé jusqu'en 2025
Charger les commentaires
Ces ruses autour des pneus qui vont désormais être interdites Prime

Ces ruses autour des pneus qui vont désormais être interdites

Les conclusions de Pirelli sur les défaillances des pneus à Bakou n'ont pas complètement rejeté la faute sur les équipes, mais la fermeté de la réponse de la FIA laisse peu de place au doute.

L'heure a sonné pour l'outil de conception le plus fiable de la F1 Prime

L'heure a sonné pour l'outil de conception le plus fiable de la F1

Le travail en soufflerie constitue le fondement du développement aérodynamique d’une Formule 1. Cependant, les progrès de la recherche virtuelle annoncent la disparition de cet outil coûteux et compliqué.

Formule 1
15 juin 2021
Comment Pérez fait face à la complexe culture Red Bull Prime

Comment Pérez fait face à la complexe culture Red Bull

Sergio Pérez a passé la majorité de sa carrière à piloter en milieu de peloton, se demandant s'il aurait un jour une chance d'accéder à une équipe de pointe. Red Bull lui a donné cette opportunité, et bien que la vie au sommet soit difficile, le vainqueur de Bakou fait tout ce qu'il faut pour s'entendre avec Max Verstappen.

Formule 1
14 juin 2021
Quand Kubica gagnait et Honda faisait d'Alonso sa cible n°1 Prime

Quand Kubica gagnait et Honda faisait d'Alonso sa cible n°1

Le Grand Prix du Canada 2008 s'était apparenté à de véritables montagnes russes en piste comme en dehors, et avait été absolument passionnant à couvrir depuis le paddock. Voici pourquoi.

Formule 1
13 juin 2021
Un calendrier de 23 Grands Prix en péril Prime

Un calendrier de 23 Grands Prix en péril

Après l’annonce de l’annulation du Grand Prix de Singapour à cause des restrictions sanitaires en vigueur, la Formule 1 cherche des alternatives pour conserver un calendrier de 23 courses. Mais ce projet audacieux est-il voué à l’échec ?

Formule 1
12 juin 2021
Quand Alesi, cheval fougueux de la F1, a rejoint le Cheval Cabré Prime

Quand Alesi, cheval fougueux de la F1, a rejoint le Cheval Cabré

Jean Alesi a immédiatement marqué la Formule 1 lors de ses débuts avec Tyrrell, mais sa décision de rejoindre Ferrari plutôt que Williams en 1991 était une erreur de jugement, dans une saison au cours de laquelle les luttes politiques internes ont miné le développement de la monoplace...

Formule 1
11 juin 2021
Riccardo Patrese, le véritable gentleman sans ego Prime

Riccardo Patrese, le véritable gentleman sans ego

Les pilotes ont tendance à être égoïste, mais pas Riccardo Patrese. Retour sur la carrière d'un véritable gentleman.

Formule 1
9 juin 2021
Les notes du Grand Prix d'Azerbaïdjan 2021 Prime

Les notes du Grand Prix d'Azerbaïdjan 2021

Après le Grand Prix d'Azerbaïdjan, sixième manche de la saison 2021, nous avons attribué les notes suivantes aux pilotes.

Formule 1
7 juin 2021