Red Bull appelle Mercedes à revoir sa position sur la grille inversée

Christian Horner, le directeur de Red Bull, estime que la F1 dispose d'une opportunité rare de tester des formats de course à grille inversée et espère que Mercedes va changer d'avis sur le sujet.

Red Bull appelle Mercedes à revoir sa position sur la grille inversée

Alors que la Formule 1 s'apprête à dévoiler son plan pour le début de saison F1, qui démarrera en Autriche par deux courses avant un passage en Hongrie puis deux autres courses à Silverstone, l'idée de mettre en place, lors de la deuxième des deux épreuves organisées sur une même piste, des qualifications sous forme de course sprint de 30 minutes dont la grille de départ serait inversée par rapport aux positions du championnat a germé. Cependant, Mercedes a d'ores et déjà fait part de son opposition à une telle mesure lors d'une réunion la semaine passée.

Or, avec le système actuel, il faut l'accord de toutes les écuries pour introduire un tel changement réglementaire dès 2020. Il suffit donc d'une voix pour que la mesure ne soit pas adoptée et, si Mercedes semble devoir être celle-ci, le soutien par Racing Point ne paraît pas non plus être acquis, l'écurie de Silverstone ayant souhaité se donner le temps de la réflexion. Un vote sur le sujet doit être organisé en ce début de semaine afin d'entériner ou pas ce changement réglementaire.

Lire aussi :

Pour Christian Horner, toutefois, ne pas mettre en place ce format d'un nouveau genre en F1 serait une grosse opportunité manquée. "Je pense que vous n'aurez jamais de meilleure occasion que les courses successives que nous organisons en Autriche, à Silverstone et peut-être même plus tard dans l'année", a-t-il déclaré à Motorsport.com. "Le problème est que si nous répétons le même format sur le même site, le résultat sera probablement très similaire."

"Je pense que nous avons une occasion idéale d'essayer quelque chose de différent. Et tant que c'est clair dès la première course, et que ce n'est pas quelque chose qui change en cours de saison, alors nous n'aurions assurément pas de problème avec ça. Malheureusement, il y a une équipe qui est contre. Ce serait dommage de perdre cette opportunité."

Horner appelle ainsi Mercedes à mettre ses inquiétudes de côté, même s'il comprend les raisons qui peuvent justifier sa position. "Nous avons gagné le GP d'Autriche ces deux dernières années, nous avons donc potentiellement tout autant à perdre, en particulier sur ce circuit."

"Je pense que ce sera globalement positif pour la F1. Je crois que vous n'aurez pas une meilleure occasion que le fait d'être au même endroit pendant deux week-ends consécutifs pour essayer quelque chose de différent. Je ne pense pas que l'attrait soit aussi important pour une répétition du même spectacle une semaine plus tard. S'il y a un format différent qui rend simplement l'événement plus attrayant, plus séduisant, j'espère que Mercedes le soutiendra finalement. En fin de compte, c'est le même défi pour tous les pilotes et toutes les équipes."

Lire aussi :

Horner estime que les possibilités de la F1 pour changer les choses en vue de la deuxième course seraient très limitées si le format de la grille inversée n'était pas retenu. "Si une piste a la capacité de proposer une configuration différente, vous pouvez envisager ça, mais je ne pense pas que ce soit le cas en Autriche."

"C'est à peu près la seule chose que nous puissions faire, faire des tours dans l'autre sens. Mais il est évident que du point de vue de la sécurité, ce ne serait pas possible. Du point de vue de la sécurité, ils ne sont pas conçus pour s'adapter à cela. Potentiellement, Silverstone a des tracés différents, mais il serait dommage que cette possibilité [de faire des courses à grille inversée] ne soit pas utilisée au maximum. C'est l'occasion idéale d'envisager quelque chose de différent pour l'avenir également."

Avec Jonathan Noble 

partages
commentaires
Comment la F1 a arrêté sa course "folle" aux dépenses moteur

Article précédent

Comment la F1 a arrêté sa course "folle" aux dépenses moteur

Article suivant

La vie des employés des usines en F1 change avec le COVID-19

La vie des employés des usines en F1 change avec le COVID-19
Charger les commentaires
Ces moments de joie qui soulignent le problème majeur de la F1 Prime

Ces moments de joie qui soulignent le problème majeur de la F1

Les victoires tant attendues des anciens pilotes de Formule 1 Marcus Ericsson et Kevin Magnussen le week-end dernier, respectivement en IndyCar et en IMSA, ont rappelé à la F1 ce qui lui manque. Mais avec les nouvelles règles visant à équilibrer le plateau, l'optimisme renaît quant à la possibilité pour davantage de pilotes de lutter pour des succès autrefois inespérés.

Ces ruses autour des pneus qui vont désormais être interdites Prime

Ces ruses autour des pneus qui vont désormais être interdites

Les conclusions de Pirelli sur les défaillances des pneus à Bakou n'ont pas complètement rejeté la faute sur les équipes, mais la fermeté de la réponse de la FIA laisse peu de place au doute.

Formule 1
16 juin 2021
L'heure a sonné pour l'outil de conception le plus fiable de la F1 Prime

L'heure a sonné pour l'outil de conception le plus fiable de la F1

Le travail en soufflerie constitue le fondement du développement aérodynamique d’une Formule 1. Cependant, les progrès de la recherche virtuelle annoncent la disparition de cet outil coûteux et compliqué.

Formule 1
15 juin 2021
Comment Pérez fait face à la complexe culture Red Bull Prime

Comment Pérez fait face à la complexe culture Red Bull

Sergio Pérez a passé la majorité de sa carrière à piloter en milieu de peloton, se demandant s'il aurait un jour une chance d'accéder à une équipe de pointe. Red Bull lui a donné cette opportunité, et bien que la vie au sommet soit difficile, le vainqueur de Bakou fait tout ce qu'il faut pour s'entendre avec Max Verstappen.

Formule 1
14 juin 2021
Quand Kubica gagnait et Honda faisait d'Alonso sa cible n°1 Prime

Quand Kubica gagnait et Honda faisait d'Alonso sa cible n°1

Le Grand Prix du Canada 2008 s'était apparenté à de véritables montagnes russes en piste comme en dehors, et avait été absolument passionnant à couvrir depuis le paddock. Voici pourquoi.

Formule 1
13 juin 2021
Un calendrier de 23 Grands Prix en péril Prime

Un calendrier de 23 Grands Prix en péril

Après l’annonce de l’annulation du Grand Prix de Singapour à cause des restrictions sanitaires en vigueur, la Formule 1 cherche des alternatives pour conserver un calendrier de 23 courses. Mais ce projet audacieux est-il voué à l’échec ?

Formule 1
12 juin 2021
Quand Alesi, cheval fougueux de la F1, a rejoint le Cheval Cabré Prime

Quand Alesi, cheval fougueux de la F1, a rejoint le Cheval Cabré

Jean Alesi a immédiatement marqué la Formule 1 lors de ses débuts avec Tyrrell, mais sa décision de rejoindre Ferrari plutôt que Williams en 1991 était une erreur de jugement, dans une saison au cours de laquelle les luttes politiques internes ont miné le développement de la monoplace...

Formule 1
11 juin 2021
Riccardo Patrese, le véritable gentleman sans ego Prime

Riccardo Patrese, le véritable gentleman sans ego

Les pilotes ont tendance à être égoïste, mais pas Riccardo Patrese. Retour sur la carrière d'un véritable gentleman.

Formule 1
9 juin 2021