Formule 1
26 sept.
-
29 sept.
Événement terminé
10 oct.
-
13 oct.
Événement terminé
24 oct.
-
27 oct.
Événement terminé
01 nov.
-
03 nov.
Événement terminé
14 nov.
-
17 nov.
Événement terminé
28 nov.
-
01 déc.
EL1 dans
8 jours

Prost : "Nous devons encore améliorer les choses" pour la sécurité

partages
commentaires
Prost : "Nous devons encore améliorer les choses" pour la sécurité
Par :
1 sept. 2019 à 12:22

Les dirigeants de Renault F1, Alain Prost en tête, ont réagi à la disparition accidentelle de l'un des protégés de l'écurie. Le Losange participera au Grand Prix de Belgique en sa mémoire.

Au lendemain du décès accidentel d'Anthoine Hubert, l'émotion et la consternation ont touché tout le paddock F1, et plus encore le clan Renault, dont le jeune français était membre. Les hommages se multiplient à Spa-Francorchamps, où une première minute de silence très émouvante a été respectée ce matin, en présence de toute la famille réunissant les disciplines F1, F2 et F3. Pour le constructeur français, il faut désormais faire face à un Grand Prix qui doit se courir comme prévu, avec dignité et toutes les pensées tournées vers celui qui les a quittés bien trop tôt. 

"C'est une journée difficile pour la communauté du sport automobile", déplore Alain Prost, directeur non exécutif de Renault F1. "C'est très triste et très dur pour nous. Comme vous le savez, c'était un membre de notre Academy, et c'est une dure journée avec la famille ici, ses amis et son frère. C'est quelque chose qui, personnellement, me rappelle ce que nous avons vécu dans les années 80, nous pensons toujours que ça ne peut plus arriver, mais ça peut arriver. Nous savons que le sport automobile est dangereux. Beaucoup de sports le sont de toute manière, et c'est le cas pour le sport automobile. On peut le voir en cyclisme, où deux jeunes sont morts, et ça arrive toujours à des jeunes. C'est très dur, mais l'on peut voir que nous sommes tous unis et nous devons encore améliorer les choses, faire mieux."

"Mais nous aimons ce sport, nous aimons la vie, et je connais très bien Anthoine. Je l'ai poussé vers l'Academy, nous parlions très souvent, c'était un gamin sympathique, très intelligent, très curieux. Il a fait des tests en F1 avec nous cette année en Autriche. Nous avions fixé un programme depuis hier en F2 pour l'an prochain, nous voulions l'aider à aller jusqu'en F1, alors c'est très triste. Il n'y a pas de mots. Vingt-deux ans, c'est trop jeune, c'est certain."

"Nous courons pour Anthoine"

Le nez de la Renault F1 Team R.S. 19

Chez Renault comme ailleurs, il a fallu gérer l'aspect humain après un tel drame. Chacun vit les choses et réagit différemment, et si le cœur n'est pas à la course, chacun roulera "pour Anthoine". 

"C'est d'abord une bonne chose d'avoir annulé la course de F2", estime Cyril Abiteboul, directeur général de Renault F1. "C'était compliqué pour la F3, car ce sont des jeunes gens. Vraiment des jeunes. Les pilotes de F1 ont une certaine forme de maturité, nos propres pilotes ont la trentaine, ils sont un peu plus robustes. Daniel est très émotif, nous le connaissons tous comme ça, il a cette image. Ça ne veut pas dire que Nico ne l'est pas. C'est une manière différente de gérer les choses. Hier, leur réaction immédiate quand ils ont appris ce qui s'était passé était d'annuler toute sorte d'activité. [...] Ce sera étrange de courir, mais c'est aussi pour cela que nous disons que nous courons pour Anthoine, c'est écrit sur la voiture, car c'est précisément ce que nous ferons."

Interrogé sur les circonstances de l'accident survenu samedi après-midi, et qui a impliqué trois pilotes dont le malheureux Anthoine Hubert, le dirigeant français rappelle qu'il y a un temps pour tout. La FIA a déjà ouvert une enquête et les conclusions nécessaires seront tirées en temps voulu.

"Je ne veux pas faire de commentaires trop hâtifs sur le virage ou l'incident en lui-même", insiste Cyril Abiteboul. "Ce doit être le temps du deuil, avant toute chose. Dans un monde où il y a des données et des caméras, il y aura de nombreuses images disponibles, qu'elles soient publiques ou non ce n'est pas à moi de le dire, mais pour tirer des conclusions. Je ne suis pas totalement sûr que le virage... il a ses spécificités, c'est arrivé dans un virage particulier, qui est unique dans la saison, mais je ne suis pas certain que le virage ait quelque chose à voir. C'est arrivé tôt dans le virage quand on regarde ce qui s'est passé. L'impact de Correa sur la voiture d'Anthoine a été fatal."

Podium : le vainqueur Anthoine Hubert, Arden
Article suivant
Les teams pour un plateau élargi ? "12 équipes, un bon chiffre"

Article précédent

Les teams pour un plateau élargi ? "12 équipes, un bon chiffre"

Article suivant

LIVE F1 - Suivez le GP de Belgique en direct

LIVE F1 - Suivez le GP de Belgique en direct
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule 1 , FIA F2
Événement GP de Belgique
Lieu Spa-Francorchamps
Pilotes Anthoine Hubert
Équipes Renault F1 Team
Auteur Basile Davoine