Protection de la tête, pneus plus rapides : les demandes du GPDA

Président du GPDA - l’association des pilotes de Grand Prix -, Alexander Wurz a révélé que les pilotes étaient désormais unanimes pour aller vers une meilleure protection de la tête en monoplace. 

Protection de la tête, pneus plus rapides : les demandes du GPDA
La FIA va tester des cockpits fermés
Test de cockpit fermé
Design de cockpit fermé de la FIA
Alexander Wurz, mentor des pilotes Williams, avec Sebastian Vettel, Ferrari
Lewis Hamilton, Mercedes AMG F1 W06 mène au départ de la course
Sebastian Vettel, Ferrari SF15-T rentre aux stands avec une crevaison
Sebastian Vettel, Ferrari SF15-T rentre aux stands avec une crevaison
Carlos Sainz Jr., Scuderia Toro Rosso STR10
Romain Grosjean, Lotus F1 E23
Charger le lecteur audio

Depuis les accidents tragiques qui ont coûté la vie à Jules Bianchi en F1 et à Justin Wilson en IndyCar, les recherches sur les cockpits fermés et les solutions de protection de la tête du pilote se sont accélérées. Elles sont en cours depuis plusieurs années, notamment après l’accident de Felipe Massa en 2009 en Hongrie et le décès de Henry Surtees en F2, mais aucune solution vraiment satisfaisante n’a été trouvée. 

Tout en gardant la confidentialité de mise, Wurz explique que les récentes études menées par la FIA ont permis de dégager un concept qui pourrait être rapidement adopté. On sait que plusieurs choses ont été testées, avec des systèmes différents pour éviter que des projectiles n’atteignent les pilotes. L’un d’entre eux avait était soumis par Mercedes. 

"Les recherches que les experts de la FIA ont faites sont très complètes et le processus a apporté une solution claire", a révélé Wurz à la BBC. "Désormais, les pilotes ont le sentiment qu’il est temps d’introduire une protection supplémentaire au plus tard en 2017."

"Evidemment, des changements structurels sont requis sur le châssis mais, avec presque un an de délai, je ne vois pas un technicien s’opposer à des améliorations importantes pour la sécurité, spécialement compte tenu des derniers gros accidents qui ont entraîné des blessures à la tête en monoplace. Tous les pilotes, et moi-même, espérons que le passage à une protection supplémentaire pour la tête sera une formalité."

Les pilotes veulent des pneus plus rapides

Wurz a également dévoilé qu’un accord, dont il garde les détails confidentiels là aussi, a été trouvé entre les pilotes pour formuler une demande claire quant aux pneus qui équiperont les monoplaces en 2017. On sait que ceux-ci seront plus larges, dans le but de rendre les monoplaces plus spectaculaires, et que cela doit accompagner une révision technique du règlement aérodynamique, encore discutée aujourd’hui

Après les mésaventures rencontrées ces dernières années avec les gommes, compte tenu du cahier des charges imposé à Pirelli, les pilotes ont régulièrement critiqué les pneumatiques. Ce fut dernièrement le cas lors du Grand Prix de Belgique 2015, après l’accident de Sebastian Vettel en fin de course dans le Raidillon. 

Wurz explique que les pilotes du GPDA se sont exprimés en faveur d’un pneu qui "leur permet d’attaquer et d’extraire à nouveau tout ce qui est possible de ces voitures de course extraordinaires, car c’est de la F1 dont il est question, le pinacle du sport automobile que nous aimons tous". 

"Les pilotes veulent souligner très clairement qu’ils aimeraient que Pirelli produise un pneu qui va plus vite dans les virages tout en assurant la sécurité. Si nous avons des pneus qui adhèrent, nous aurons des pilotes heureux, et avoir des pilotes heureux signifie avoir des performances authentiques et honnêtes, un message pur pour le produit, et un pilotage des voitures au maximum. C’est ce que nous voulons et, conformément au sondage que nous avons fait l’an dernier, c’est ce que tous les fans attendent."

Wurz souligne que cette requête est parfaitement compatible avec les standards de sécurité également exigés par le GPDA. 

"Nous savons que la sécurité des voitures et des circuits a été faite pour de plus hautes vitesses", rappelle-t-il. "Nous avons déjà vu de plus grandes vitesses de passage en courbe en F1, en 2009, quand les voitures étaient 45 km/h plus rapides dans les virages. Bien que nous, les pilotes, voulions minimiser les dangers en utilisant des technologies modernes et l’incroyable expérience de la F1 en matière de sécurité développée au fil des années, nous acceptons les risques liés à la course, dans une certaine mesure. Mais avant toute chose, les pilotes veulent aller vite."

partages
commentaires
La nouvelle Ferrari passe les crash-tests avec un nez court
Article précédent

La nouvelle Ferrari passe les crash-tests avec un nez court

Article suivant

Webber - "Maldonado fait de la figuration"

Webber - "Maldonado fait de la figuration"
Charger les commentaires
Comment Mercedes évolue avec son nouveau directeur technique Prime

Comment Mercedes évolue avec son nouveau directeur technique

Mike Elliott a pris le poste de directeur technique chez Mercedes il y a moins d'un an, apportant sa propre approche sans révolution.

Formule 1
26 janv. 2022
Le maestro qui a ouvert la voie à Schumacher et Hamilton Prime

Le maestro qui a ouvert la voie à Schumacher et Hamilton

Juan Manuel Fangio, sans égal sur la piste et en dehors, a été le premier à définir ce qu'était un grand pilote de Formule 1. Nigel Roebuck retrace l'histoire d'un remarquable champion.

Formule 1
21 janv. 2022
Pourquoi Ricciardo a changé d'avis sur le simracing Prime

Pourquoi Ricciardo a changé d'avis sur le simracing

Pendant de longues années, Daniel Ricciardo n'avait pas une haute estime de la course virtuelle, plus connue sous le nom de simracing. Mais le pilote McLaren a aujourd'hui un avis bien différent.

Formule 1
19 janv. 2022
Quand Jackie Stewart a rejeté les avances de Ferrari Prime

Quand Jackie Stewart a rejeté les avances de Ferrari

S'étant établi comme vainqueur en Grand Prix lors de ses deux premières saisons en Formule 1, Jackie Stewart a connu une campagne 1967 désastreuse avec BRM, ce qui l'a mené à rencontrer Ferrari, finalement sans rejoindre la Scuderia... Il est alors devenu invincible avec Ken Tyrrell.

Formule 1
11 janv. 2022
Le rôle clé qu'a joué Szafnauer chez Aston Martin Prime

Le rôle clé qu'a joué Szafnauer chez Aston Martin

Le départ d'Otmar Szafnauer représente la fin d'une ère pour l'écurie basée à Silverstone, actuellement connue sous le nom d'Aston Martin.

Formule 1
6 janv. 2022
L'histoire oubliée de la première course d'un Verstappen avec Hamilton Prime

L'histoire oubliée de la première course d'un Verstappen avec Hamilton

La rivalité de Lewis Hamilton avec Max Verstappen a marqué la saison 2021. Le septuple Champion du monde a de nouveau affronté le plus célèbre des noms néerlandais en sports mécaniques, mais la première fois, c'était quand il avait onze ans, face au père de Verstappen, Jos.

Kart
4 janv. 2022
Les exploits de Montoya : Monaco, Indianapolis, Le Mans Prime

Les exploits de Montoya : Monaco, Indianapolis, Le Mans

Rares sont les pilotes modernes qui ont triomphé dans autant de compétitions que Juan Pablo Montoya, victorieux de sept Grands Prix de Formule 1, triomphal à deux reprises aux 500 Miles d'Indianapolis et même trois fois aux 24 Heures de Daytona, sans oublier la NASCAR et les 24 Heures du Mans.

Formule 1
30 déc. 2021
Les exploits de Montoya : l'ascension vers la F1 Prime

Les exploits de Montoya : l'ascension vers la F1

Rares sont les pilotes modernes qui ont triomphé dans autant de compétitions que Juan Pablo Montoya, victorieux de sept Grands Prix, triomphant à deux reprises aux 500 Miles d'Indianapolis et même trois fois aux 24 Heures de Daytona, sans oublier la NASCAR et les 24 Heures du Mans. Le Colombien revient sur ces grands succès, à commencer par ceux de son ascension vers la Formule 1.

Formule 1
29 déc. 2021