Racing Point ne craint pas de réclamation contre sa "Mercedes rose"

McLaren ne portera pas réclamation contre Racing Point tandis que Renault semble prendre de la distance avec le sujet, alors que l'écurie qui s'est fortement inspirée de Mercedes alimente les conversations ce week-end en Autriche.

Racing Point ne craint pas de réclamation contre sa "Mercedes rose"

Ce n'est pas le verdict des premiers essais libres du Grand Prix d'Autriche qui va calmer les discussions autour de Racing Point. En adoptant une conception de monoplace directement inspirée de la Mercedes W10 de la saison dernière, l'écurie de Silverstone ne cesse de faire parler d'elle. Sa "Mercedes rose", comme elle a été baptisée, a confirmé son bon niveau de performance avec la troisième place de Sergio Pérez en EL2, après des essais hivernaux qui avaient déjà été prometteurs. De quoi relancer la polémique sur le sujet épineux des collaborations entre écuries ?

Lire aussi :

En avril dernier, le patron de Renault, Cyril Abiteboul, confiait qu'il s'interrogeait encore sur le châssis de la RP20 et sur sa méthode de conception. Dans ce contexte, l'idée d'une réclamation portée à l'issue de la première course semblait plus ou moins faire son chemin, sans que l'on sache si cela aurait eu lieu à Melbourne, manche finalement annulée à cause du coronavirus. Cette perspective semble s'être éloignée et chez Racing Point, on se montre particulièrement confiant.

Son directeur, Otmar Szafnauer, s'inquiète-t-il d'une éventuelle réclamation ? "Non, pas du tout", répond-il. "Ça ne devrait pas être une surprise que la voiture soit rapide. Nous utilisons la soufflerie de Mercedes, qui est probablement le meilleur outil dans ce domaine. Ils ont une excellente corrélation et l'efficacité de la soufflerie est très élevée. Compte tenu de notre situation financière plus solide cette année, nous avons saisi l'opportunité d'écarter un concept avec une forte inclinaison, inspiré de Red Bull. Nous avons toujours fait des compromis en achetant l'unité de puissance et la boîte de vitesses Mercedes. Ils les conçoivent pour être utilisés avec un concept aérodynamique différent de celui que nous utilisions, et celui avec une forte inclinaison, si bien développé par Red Bull, ne fonctionnait pas si bien pour nous. Nous avons saisi l'occasion de nous débarrasser de ce compromis. Il était logique de regarder ce que faisait Mercedes et ça a fonctionné."

McLaren ne voit "aucune raison de se plaindre"

Carlos Sainz Jr., McLaren MCL35

Renault et McLaren sont parmi les plus critiques du modèle adopté par Racing Point, notamment car ces écuries étaient en concurrence directe dans le milieu de grille, derrière les trois équipes de pointe. Néanmoins, ne pas adhérer à cette approche ne signifie pas qu'elle n'entre pas dans les clous de la réglementation. Ainsi Andreas Seidl a clairement fait savoir que McLaren ne déposerait pas de réclamation, tout en espérant la levée des zones d'ombre dans les années à venir.

"De notre côté, il n'y a absolument aucune intention de porter réclamation car je pense qu'il n'y a pas de raison pour ça", précise le directeur de l'équipe de Woking. "En fin de compte, Mercedes et Racing Point ont décidé d'emprunter cette voie, et sincèrement, je pense qu'il y a la marge dans la réglementation pour faire ce qu'ils ont fait. Est-ce que j'aime ça ? Bien sûr que non. Mais en même temps, il est possible de le faire et d'avoir cette coopération pour partager la technologie en soufflerie et ce genre de choses. Il n'y a aucune raison de se plaindre." 

"Il est important pour la F1 d'apporter des clarifications supplémentaires à l'avenir, afin de s'assurer qu'il existe certaines limites à ce que l'on peut faire. Nous avons aussi énormément de respect pour ce que fait Racing Point. Nous avons vu par le passé que c'était une grande équipe, qui a toujours réussi avec des ressources restreintes. Je préfère me concentrer sur nous-mêmes. Nous savons exactement quoi faire de notre côté, chez McLaren, afin de franchir les prochaines étapes. Et c'est là que j'utilise mon énergie."

Chez Renault, la position semble s'être assouplie, ou en tout cas ne plus être la priorité du moment. Interrogé sur cette hypothèse de porter réclamation, Cyril Abiteboul évoque "un vieux débat" sur les voitures clientes et estime que "Racing Point a pu pousser cela à l'extrême cette année" malgré la réglementation. "Cette semaine, c'est le retour de la compétition", ajoute le Français. "Nous aurons enfin une idée de la compétitivité de chacun. Si Racing Point respecte le règlement, alors ils n'ont évidemment rien à craindre. Mais encore une fois, le retour à la course est la priorité pour ce week-end."

partages
commentaires
Distance et inconfort : ce prix à payer pour revoir la F1

Article précédent

Distance et inconfort : ce prix à payer pour revoir la F1

Article suivant

Williams : Nous avons "comblé l'écart" avec le milieu de peloton

Williams : Nous avons "comblé l'écart" avec le milieu de peloton
Charger les commentaires
Vettel et Schumacher, un lien fort et précieux Prime

Vettel et Schumacher, un lien fort et précieux

Mick Schumacher n'est pas le seul "fils de" à avoir atteint la Formule 1, mais il y est parvenu en l'absence de son père ces dernières années. Pour Sebastian Vettel, Michael a été une idole d'enfance puis un mentor et désormais, l'Allemand joue le rôle de "grand frère" pour Mick. Que sait-on vraiment de la place qu'il occupe dans la progression du nouveau Schumacher ?

L'autre incident du GP d'Italie dont la F1 devrait se soucier Prime

L'autre incident du GP d'Italie dont la F1 devrait se soucier

Le crash de Max Verstappen et Lewis Hamilton a fait les gros titres lors du Grand Prix d'Italie. Le Halo a permis au pilote Mercedes de ne pas être blessé, mais deux jours plus tôt, la Formule 1 avait déjà échappé au pire, cette fois-ci dans la voie des stands.

Formule 1
18 sept. 2021
Daniel Ricciardo, la transformation estivale Prime

Daniel Ricciardo, la transformation estivale

Entre les difficultés du printemps et sa victoire retentissante au Grand Prix d'Italie, Daniel Ricciardo s'est transformé d'une manière quasiment inattendue.

Formule 1
16 sept. 2021
Enrique Bernoldi, le rookie oublié de la cuvée 2001 Prime

Enrique Bernoldi, le rookie oublié de la cuvée 2001

En 2001, Kimi Räikkönen, Juan Pablo Montoya et Fernando Alonso, ayant tous mis fin au règne de Michael Schumacher, ont fait leurs débuts en Formule 1. Le quatrième rookie de l'année, Enrique Bernoldi, n'a pas connu une carrière aussi heureuse.

Formule 1
15 sept. 2021
Schumacher, futur roi de la F1 dès sa première saison Prime

Schumacher, futur roi de la F1 dès sa première saison

Il y a trente ans, Michael Schumacher réalisait des débuts étincelants en F1 à Spa, avec Jordan, avant de rapidement rejoindre Benetton pour le Grand Prix d'Italie. Ce transfert allait mener l'Allemand à sa première victoire un an plus tard et poser les bases de son ascension vers le titre, qu'il décrocherait en 1994.

Formule 1
14 sept. 2021
Les notes du Grand Prix d'Italie 2021 Prime

Les notes du Grand Prix d'Italie 2021

Après le Grand Prix d'Italie, quatorzième manche de la saison 2021, nous avons attribué les notes suivantes aux pilotes.

Formule 1
13 sept. 2021
La culture de Red Bull, un poids dans sa politique Prime

La culture de Red Bull, un poids dans sa politique

La stratégie par défaut de Red Bull, qui consiste à provoquer des réactions sur les réseaux sociaux chaque fois qu'elle ne parvient pas à obtenir ce qu'elle veut, fait beaucoup de bruit, mais n'a pas vraiment généré de résultats positifs pour l'équipe. Il est temps d'essayer une meilleure tactique.

Formule 1
12 sept. 2021
Monza, la fin tragique de Ronnie Peterson Prime

Monza, la fin tragique de Ronnie Peterson

Le Grand Prix d'Italie, à Monza, résonne aussi comme un rappel dramatique de l'accident qui fut fatal à Ronnie Peterson. C'était le 11 septembre 1978, il y a 43 ans.

Formule 1
11 sept. 2021