Formule 1
03 juil.
Événement terminé
10 juil.
Événement terminé
17 juil.
Événement terminé
07 août
EL3 dans
05 Heures
:
50 Minutes
:
45 Secondes
04 sept.
EL1 dans
27 jours
11 sept.
Prochain événement dans
33 jours
25 sept.
EL1 dans
48 jours
C
GP de l'Eifel
09 oct.
Prochain événement dans
61 jours
23 oct.
Prochain événement dans
75 jours
31 oct.
Prochain événement dans
83 jours

Williams : Nous avons "comblé l'écart" avec le milieu de peloton

partages
commentaires
Williams : Nous avons "comblé l'écart" avec le milieu de peloton
Par :
4 juil. 2020 à 09:12

Pour Claire Williams, l'écurie britannique a "comblé" une partie de son retard sur les structures du milieu de peloton.

Les premiers essais libres du Grand Prix d'Autriche, manche inaugurale de la saison 2020 de F1, ont semblé montrer que Williams demeure la dernière écurie du plateau dans la hiérarchie mais qu'elle a comblé une partie de son retard avec la queue du milieu de peloton, George Russell ayant terminé les EL2 en 18e position, deux dixièmes derrière la Haas de Romain Grosjean et un dixième derrière l'AlphaTauri de Pierre Gasly.

Lire aussi :

"Je pense que nous avons clairement fait un pas en avant", a déclaré Claire Williams, la directrice adjointe de l'équipe de Grove. "Mais nous étions – je pense que nous devrions le rappeler à tout le monde – nous étions très loin, même par rapport à la neuvième place [au championnat en 2019]. Vous savez, il faut beaucoup travailler pour trouver quelques dixièmes de seconde dans cette discipline, et encore plus pour trouver une seconde et demie, comme c'était notre cas en 2019."

"Je pense donc qu'après avoir examiné les données des tests, nous avons assurément comblé cet écart. Je pense que notre rythme de course, tel que nous l'avons constaté lors des essais d'avant-saison à Barcelone, qui remonte peut-être à longtemps mais qui est toujours d'actualité, démontre que nous avons comblé cet écart et qu'il est probablement plus élevé que le rythme de qualifications."

"Donc oui, qui sait, quelques voitures pourraient être hors de position [samedi] et nous pourrions en tirer profit. Mais j'aimerais vraiment voir cette équipe se battre à nouveau pendant la course de dimanche. Ce serait la meilleure récompense pour tous ceux qui ont travaillé si dur pour redresser cette équipe."

Lire aussi :

Quand il lui est demandé à quelle phase de sa reconstruction l'écurie se trouve, en référence aux propos de Russell sur le fait que Rome ne s'est pas construite en un jour, Williams réagit : "C'est une très bonne façon de le dire. Rome n'a certainement pas été construite en un jour. Comme je l'ai toujours dit ces dernières années, ce n'est pas le travail d'un instant de transformer une équipe de Formule 1 et nous avons eu fort à faire au cours des 12 à 18 derniers mois, sur le chemin de notre rétablissement. Et au cours de ce processus, nous avons beaucoup travaillé en coulisses pour essayer de reconstruire les fondations de cette équipe et lui redonner une certaine stabilité. Nous n'avons vraiment rien laissé au hasard à cet égard."

"Nous avons restructuré nos équipes d'ingénieurs, de l'aérodynamique à la conception. Et dans l'ensemble, nous avons mis en place une nouvelle structure de planification, nous avons restructuré notre département des opérations et nous avons fait tout un tas d'autres choses entre-temps. Je pense que nous commençons assurément à voir au moins une partie de ce dur labeur commencer à porter ses fruits et nous avons toujours dit que, vous savez, c'est une période de reconstruction, on ne passe pas soudainement du P10 au milieu de peloton. Surtout au moment où ce milieu de peloton est si compétitif et si serré. Et j'espère qu'au cours de ce week-end, nous pourrons montrer que nous avons fait des progrès et que nous continuerons à travailler dur jusqu'à ce que nous ramenions cette équipe là où nous voulons la voir."

Avec Erwin Jaeggi  

Voir aussi :

Racing Point ne craint pas de réclamation contre sa "Mercedes rose"

Article précédent

Racing Point ne craint pas de réclamation contre sa "Mercedes rose"

Article suivant

Grosjean aurait voulu une réduction des coûts "plus drastique"

Grosjean aurait voulu une réduction des coûts "plus drastique"
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule 1
Événement GP d'Autriche
Équipes Williams
Auteur Fabien Gaillard