Raffaele Marciello, conquérant de la F3

La Formule 3, école de pilotage par excellence, vient de sacrer un jeune espoir italien, Raffaele Marciello

La Formule 3, école de pilotage par excellence, vient de sacrer un jeune espoir italien, Raffaele Marciello. Un nom à surveiller : le pilote de bientôt 19 ans lorgne sur les antichambres de la Formule 1. Né à Zurich, celui qu’on surnomme Lello dispose du soutien de Ferrari. A l’instar d’un Jules Bianchi, il a été repéré par la Scuderia, qui l’a intégrée dans la Ferrari Driver Academy.

En début de carrière, après de belles années de karting, il est temps pour Raffaele Marciello de se confronter aux championnats italiens. Le défi ne lui fait pas peur : prompt à s’habituer rapidement à sa nouvelle mission, il s’impose dès la première course avec le meilleur tour en prime. C’est à Misano, en Formula Abarth. Plusieurs abandons le font terminer troisième du championnat, derrière le Français Brandon Maïsano et le Suisse Patric Niederhauser.

Place à la F3 en 2011. Sa saison principale, il l’effectue en F3 italienne. Il y rejoint Prema Powerteam, qui lui offre deux courses lors du trophée international de F3, compétition qui regroupe de nombreux talents, dont Valtteri Bottas ou encore Kevin Magnussen et Felipe Nasr, Carlos Sainz ou encore Tom Dillmann. Cependant, nombre de ces pilotes sont invités et seuls neuf d’entre eux sont classés.

En F3 italienne, il termine au troisième rang derrière son compatriote Sergio Campana et l’Américain Michael Lewis. Il recroise par la suite ce dernier, tandis que le champion de la catégorie migre dans la catégorie d’Enzo Coloni, l’Auto GP. Par la suite, Raffaele Marciello voit plus grand.

En effet, il participe d’abord au championnat de Toyota Racing Series, une discipline disputée au cœur de l’hiver européen dans la chaleur néo-zélandaise. Le format très resserré intègre un nombre de courses conséquent par week-end. Il y remporte une course à Hamptons Down lors d’une année où plusieurs pilotes européens ont fait le déplacement. Cette année-là, le prometteur Nick Cassidy est sacré, Raffaele Marciello se contente de la neuvième place, deux rangs derrière le Français Nathanaël Berthon.

Le succès au rendez-vous

Mais les choses sérieuses restent en Europe pour Raffaele Marciello. La progression du pilote continue de plus belle avec les deux championnats européens de F3, l’Euro Series et le FIA European F3. Lors de ces deux championnats, Daniel Juncadella rafle tout. Raffale Marciello termine deuxième du FIA European F3, tandis qu’il se fait griller la politesse en Euro Series par Pascal Wehrlein.

Le pilote allemand, débutant dans la catégorie, impressionne tant qu’il est jugé favori pour la saison suivante. Mais un détail change la donne : le DTM lui tend les bras, et ce jeune prodige ne boude pas son plaisir pour aller relever le défi. En début de saison, le championnat FIA européen de F3, résultat de la fusion entre l’Euro Series et l’European F3, semble tout ouvert à Raffaele Marciello. Son adversaire principal s’est fait la malle, mais c’est sans compter sur la présence du Suédois Felix Rosenqvist. En début de saison, Raffaele Marciello s’envole. On le voit déjà dominer son sujet. Mais après avoir maintes et maintes fois creusé l’écart, il perd régulièrement toute son avance. A chaque fois, le championnat est relancé. A chaque fois, Felix Rosenqvist semble menaçant. Mais à chaque fois, Raffaele Marciello redresse la barre. Le titre est pour lui, avec en prime la chance d’avoir côtoyé un adversaire de plus en plus coriace au fil des meetings. Désormais, Raffaele Marciello a atteint quelques uns de ses premiers objectifs. Il s’est fait un nom dans les formules de promotion. Son prochain défi est de se frotter aux antichambres de la Formule 1. Après quelques essais concluants en Formule Renault 3.5 et GP2, l’Italien doit encore déterminer où il évoluera l’an prochain. Ferrari tâchera de faire le bon choix, tandis que le pilote devra se montrer à la hauteur.

Faites partie de quelque chose de grand

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Pilotes Carlos Sainz , Michael Lewis , Tom Dillmann , Daniel Juncadella , Jules Bianchi , Nathanaël Berthon , Sergio Campana , Valtteri Bottas , Felipe Nasr , Kevin Magnussen , Felix Rosenqvist , Patric Niederhauser , Raffaele Marciello , Pascal Wehrlein , Nick Cassidy , Brandon Maisano
Équipes Ferrari , Toyota Racing
Type d'article Actualités