Räikkönen prendra le départ du GP de São Paulo depuis les stands

En installant un aileron arrière d'une spécification différente sur la monoplace de Kimi Räikkönen, Alfa Romeo condamne le pilote finlandais à un départ depuis la voie des stands au Grand Prix de São Paulo.

Räikkönen prendra le départ du GP de São Paulo depuis les stands

Kimi Räikkönen n'a pas vécu le meilleur samedi de sa carrière au Grand Prix de São Paulo. Treizième sur la grille de départ des Qualifications Sprint, le Finlandais a chuté au classement après un accrochage avec son coéquipier Antonio Giovinazzi. Classé 18e de l'épreuve, Räikkönen ne prendra pas le départ de la course à cette position car Alfa Romeo a remplacé son aileron arrière.

Les changements de pièces durant le régime de parc fermé sont autorisés par la FIA si les spécifications sont identiques. Mais ce n'est pas le cas de Räikkönen, qui est donc contraint de prendre le départ depuis la voie des stands. 

"L'élément suivant a été remplacé pendant le Parc Fermé hier [samedi] et aujourd'hui [dimanche] par l'équipe Alfa Romeo Racing ORLEN pour un élément d'une spécification différente", précise le communiqué de la FIA. "L'élément a été remplacé avec l'approbation du délégué technique de la FIA à la suite d'une demande écrite de l'équipe concernée, ce qui est en accord avec l'Article 34.2 du Règlement Sportif 2021 de la Formule 1."

"Mais étant donné que l'élément est différent de celui utilisé à l'origine et que des modifications ont été apportées au réglage de la suspension (avec l'approbation du délégué technique de la FIA à la suite d'une demande écrite), la voiture 7 devrait maintenant être tenue de partir de la voie des stands conformément à l'Article 34.8b du Règlement Sportif 2021 de la Formule 1."

Kimi Räikkönen ne perd pas trop gros dans cette histoire puisqu'il ne passe que de la 18e à la 20e place. Le Finlandais devra néanmoins attendre que le feu des stands passe au vert, bien après le départ, pour rejoindre la piste. À noter que cette pénalité permet aux pilotes Haas de gagner une position. Mick Schumacher s'élancera en 18e position et Nikita Mazepin, 19e, sera le seul occupant de la dernière ligne.

Lire aussi :

partages
commentaires
Au bord des larmes vendredi, Mazepin vit une "période assez difficile"
Article précédent

Au bord des larmes vendredi, Mazepin vit une "période assez difficile"

Article suivant

La grille de départ du Grand Prix de São Paulo

La grille de départ du Grand Prix de São Paulo
Charger les commentaires
Pourquoi Ricciardo a changé d'avis sur le simracing Prime

Pourquoi Ricciardo a changé d'avis sur le simracing

Pendant de longues années, Daniel Ricciardo n'avait pas une haute estime de la course virtuelle, plus connue sous le nom de simracing. Mais le pilote McLaren a aujourd'hui un avis bien différent.

Quand Jackie Stewart a rejeté les avances de Ferrari Prime

Quand Jackie Stewart a rejeté les avances de Ferrari

S'étant établi comme vainqueur en Grand Prix lors de ses deux premières saisons en Formule 1, Jackie Stewart a connu une campagne 1967 désastreuse avec BRM, ce qui l'a mené à rencontrer Ferrari, finalement sans rejoindre la Scuderia... Il est alors devenu invincible avec Ken Tyrrell.

Formule 1
11 janv. 2022
Le rôle clé qu'a joué Szafnauer chez Aston Martin Prime

Le rôle clé qu'a joué Szafnauer chez Aston Martin

Le départ d'Otmar Szafnauer représente la fin d'une ère pour l'écurie basée à Silverstone, actuellement connue sous le nom d'Aston Martin.

Formule 1
6 janv. 2022
L'histoire oubliée de la première course d'un Verstappen avec Hamilton Prime

L'histoire oubliée de la première course d'un Verstappen avec Hamilton

La rivalité de Lewis Hamilton avec Max Verstappen a marqué la saison 2021. Le septuple Champion du monde a de nouveau affronté le plus célèbre des noms néerlandais en sports mécaniques, mais la première fois, c'était quand il avait onze ans, face au père de Verstappen, Jos.

Kart
4 janv. 2022
Les exploits de Montoya : Monaco, Indianapolis, Le Mans Prime

Les exploits de Montoya : Monaco, Indianapolis, Le Mans

Rares sont les pilotes modernes qui ont triomphé dans autant de compétitions que Juan Pablo Montoya, victorieux de sept Grands Prix de Formule 1, triomphal à deux reprises aux 500 Miles d'Indianapolis et même trois fois aux 24 Heures de Daytona, sans oublier la NASCAR et les 24 Heures du Mans.

Formule 1
30 déc. 2021
Les exploits de Montoya : l'ascension vers la F1 Prime

Les exploits de Montoya : l'ascension vers la F1

Rares sont les pilotes modernes qui ont triomphé dans autant de compétitions que Juan Pablo Montoya, victorieux de sept Grands Prix, triomphant à deux reprises aux 500 Miles d'Indianapolis et même trois fois aux 24 Heures de Daytona, sans oublier la NASCAR et les 24 Heures du Mans. Le Colombien revient sur ces grands succès, à commencer par ceux de son ascension vers la Formule 1.

Formule 1
29 déc. 2021
Lola-Mastercard, le fiasco qui tua la carrière d'un pilote Prime

Lola-Mastercard, le fiasco qui tua la carrière d'un pilote

Lola espérait retrouver le succès en Formule 1 en 1997 mais l'aventure, précipitée par Mastercard, a tourné au fiasco.

Formule 1
25 déc. 2021
Qu'avons-nous appris des tests des pneus Pirelli 18 pouces ? Prime

Qu'avons-nous appris des tests des pneus Pirelli 18 pouces ?

Retour en détail sur les essais des nouveaux pneus Pirelli avec Mario Isola, chef du projet F1 de la marque italienne.

Formule 1
20 déc. 2021