Red Bull prévient : "Pas si facile" de copier le plancher de la RB19

Helmut Marko et Christian Horner ne sont pas inquiétés de l'exposition médiatique qu'a reçue le plancher de la Red Bull RB19 le week-end dernier, au Grand Prix de Monaco.

Sergio Perez, Red Bull Racing RB19

À Monaco, les voitures immobilisées en piste ne sont pas évacuées par des camions mais à l'aide de grues, qui les soulèvent assez haut dans les airs. Cette technique d'intervention a permis, à l'occasion de l'édition 2023 du Grand Prix de F1, d'avoir une vue dégagée sur le dessous du plancher de plusieurs monoplaces.

Ainsi, après que le plancher de la Mercedes W14 a été mitraillé par les photographes à la suite de l'accident de Lewis Hamilton en Essais Libres 3, c'est Red Bull qui a vu son design être exposé au grand jour en raison du crash de Sergio Pérez en qualifications.

Et puisque Red Bull écrase le début de saison avec six victoires en autant de courses, son plancher intéresse bon nombre de ses rivaux, qui scruteront avec attention les images de l'accident de Pérez afin de comprendre pourquoi l'équipe autrichienne est autant performante cette année.

Cependant, même si ces clichés peuvent s'avérer utiles dans le paddock, Helmut Marko estime que les adversaires de Red Bull auront du mal à reproduire le design de la RB19. "Bien sûr, nous n'aimons pas ça. Le plancher est très important mais si vous n'avez pas les autres pièces et tous les concepts sous-jacents, alors ce n'est pas si facile [de le reproduire]", indique le conseiller spécial de Red Bull en exclusivité pour Motorsport.com. "La Mercedes est restée encore plus longtemps dans les airs mais je pense que personne n'était aussi intéressé par le plancher de la Mercedes que par notre voiture."

Helmut Marko, consultant de Red Bull.

Helmut Marko, consultant de Red Bull.

Marko ajoute qu'à moins de connaître la manière dont les autres éléments de la RB19 gèrent le passage du flux d'air, il est impossible pour une équipe rivale de s'appuyer sur les détails du plancher pour gagner en performance. "Il n'y a pas que le plancher", affirme-t-il. "Il doit fonctionner avec l'aileron avant et l'arrière de la voiture. Il s'agit donc de tous ces éléments combinés, c'est beaucoup plus complexe que le simple plancher."

Christian Horner, directeur de Red Bull Racing, confie également que si les images du plancher de la RB19 sont nouvelles pour le public, les équipes disposent depuis longtemps de photos espion.

"C'est très impoli de regarder sous les jupes des gens", plaisante-t-il à ce sujet. "Les planchers sont pris en photo partout dans le paddock. Ils arrivent dans des camions, fonctionnent avec les voitures, les rideaux [des garages] sont ouverts, et chaque équipe emploie des espions-photographes pour prendre les voitures en photo lorsqu'elles sont en pièces détachées. C'est courant."

"Je n'aurais donc pas pensé que c'était la première fois qu'une photo du plancher était prise. C'était probablement la première fois que [la voiture] était suspendue à une grue mais toutes les équipes sont toujours à la recherche de ces informations."

Lire aussi :

Rejoignez la communauté Motorsport

Commentez cet article

Voir aussi :

Article précédent Alonso et le titre : "Le championnat est long, on n'abandonnera pas"
Article suivant McLaren reprend son destin en main avec un recrutement retentissant

Meilleurs commentaires

Abonnez-vous gratuitement

  • Accédez rapidement à vos articles favoris

  • Gérez les alertes sur les infos de dernière minute et vos pilotes préférés

  • Donnez votre avis en commentant l'article

Motorsport Prime

Découvrez du contenu premium
S'abonner

Édition

France France