Les analyses techniques F1 de Giorgio Piola
Dossier

Les analyses techniques F1 de Giorgio Piola

Les évolutions qui ont permis à Red Bull de revenir sur Mercedes

Red Bull a significativement modifié la RB16 lors des courses précédant le Grand Prix du Portugal et les progrès sont évidents.

Les évolutions qui ont permis à Red Bull de revenir sur Mercedes
Charger le lecteur audio

Le développement de l'équipe a été tout simplement incessant cette année, avec de nouvelles pièces arrivant à quasiment chaque course dans le but de rectifier les problèmes que la voiture avait à l'origine, tout en débloquant de la performance supplémentaire.

Red Bull Racing RB16 rear suspension
Red Bull Racing RB16 rear suspension detail

À l'arrière de la voiture, Red Bull Racing a commencé la saison avec une suspension très innovante. Le point d'appui supérieur du triangle de suspension a été allongé pour favoriser une géométrie anti-battement plus importante.

Dans le même temps, le bras arrière de son triangle inférieur a également été incliné vers l'arrière de manière non conventionnelle afin qu'il se monte sur la crashbox, plutôt que sur le carter de boîte de vitesses.

Cette disposition donne au bras arrière du triangle une inclinaison plus prononcée vers le haut, ce qui lui confère un avantage aérodynamique propre.

Détail de la suspension arrière de la Red Bull RB16

Détail de la suspension arrière de la Red Bull RB16.

Lors du Grand Prix de l'Eifel, l'équipe a perfectionné cette zone en installant un nouveau montant arrière qui s'inspire clairement d'un design que nous avons vu chez Mercedes et qui a été adopté par Racing Point cette saison. Avec lui, le montant forme une entrée.

C'est une évolution fascinante car, si nous repensons au début du championnat, Red Bull est arrivé à Melbourne en quête d'éclaircissements de la FIA sur l'utilisation de cette caractéristique exacte du design qui avait déjà été utilisé sur la Mercedes la saison dernière.

Cela a conduit Mercedes et Racing Point à devoir apporter des modifications à leurs designs pour se conformer à l'interprétation du règlement par la FIA. Elles avaient utilisé une entrée auxiliaire pour dévier le flux d'air vers le tambour de frein afin de le refroidir. Cela permettait de modifier la température de la jante et, par conséquent, de mieux gérer celle des pneus arrière.

Mercedes AMG F1 W11 rear brakes duct detail
Mercedes AMG F1 W11 rear brakes duct detail

La solution, après que la FIA ait considéré que le concept original contrevenait aux règles, a exigé des deux équipes qu'elles ferment l'entrée ou qu'elles créent une sortie de taille similaire à l'arrière du montant afin que le flux d'air puisse simplement passer à travers.

Pour Red Bull, la décision de la FIA était une double victoire car, si la clarification gênait ses rivaux, elle ouvrait également la porte à la possibilité d'utiliser le montant comme un autre élément aérodynamique.

Ainsi, son dernier design de montant présente une forme révisée et inclut ce canal. Il permet de diriger le flux d'air vers l'arrière avec plus de précision et, par conséquent, doit améliorer l'écoulement vers d'autres surfaces, comme les ailettes des écopes de frein montées à l'arrière (voir 1 ci-dessous, également).

Red Bull Racing RB16 old rear suspension detail
Red Bull Racing RB16 rear suspension detail

Red Bull a également continué à optimiser tous les autres aspects de la RB16 à un rythme rapide. L'aileron arrière a été ajusté dans la partie centrale pour réduire la traînée sans compromettre la quantité d'appui qui peut être générée (4).

Entre-temps, un effort conjoint a été fait pour resserrer la carrosserie à l'arrière de la RB16, l'unité de puissance Honda lui permettant clairement de tirer parti des gains aérodynamiques qui peuvent en découler.

En comparant les deux spécifications, il est facile de voir à quel point la partie inférieure de la carrosserie est devenue plus fuselée, la zone de la bouteille de Coca-Cola ayant été considérablement resserrée. Cela a également permis de mettre en place une sortie beaucoup plus petite (2).

Ailettes autour du cockpit de la Red Bull Racing RB16

Ailettes autour du cockpit de la Red Bull Racing RB16.

La RB16 présentait déjà des solutions de conception inédites dans et autour du cockpit, du Halo et de la boîte à air lorsque la voiture a été lancée. Les grandes ailettes situées sous l'entrée de la boîte à air servent à rediriger l'air qui filtrait du Halo et du casque du pilote.

Refroidissement de la Red Bull Racing RB16

Refroidissement de la Red Bull Racing RB16.

Les flaps sont également apparus sur la rampe de transition à l'intérieur du Halo, et plus récemment, l'équipe a couplé cela avec un dispositif très astucieux qui utilise une entrée sur le flanc extérieur du Halo pour capturer l'air frais (flèche bleue) et ensuite rejeter une partie de la chaleur créée dans les pontons par une sortie sur le flanc intérieur (flèche rouge).

Cette solution est préférée au panneau de refroidissement à lamelles que l'on trouve généralement à côté du Halo (dans la bulle) et améliore probablement le rendement aérodynamique des pontons lorsqu'elle est utilisée.

Ailettes sur le Halo de la Red Bull RB16

Ailettes sur le Halo de la Red Bull RB16.

Pour améliorer encore le flux dans cette région, Red Bull a désormais ajouté quelques petites ailettes sur la surface extérieure du Halo. Celles-ci sont intégrées au carénage et compensent certaines des instabilités aérodynamiques créées par la structure de sécurité.

Bien que Red Bull n'ait pas les grandes ailettes au sommet du carénage du Halo que certains de ses concurrents ont, le carénage est conçu pour avoir un impact aérodynamique, chose que ces ailettes facilitent davantage.

Tout ce qui brille n'est pas en or

Les progrès de Red Bull ne se sont cependant pas faits sans complications, car la voiture a été parfois difficile à piloter cette saison.

Afin de surmonter ce problème, Red Bull s'est montré mesuré dans son approche et a commencé à effectuer des tests successifs de pièces neuves et anciennes pour mieux comprendre où elle s'était trompée. Cela a même signifié l'abandon de certaines "évolutions" lorsqu'il s'est avéré qu'elles n'apportaient pas le gain de performance attendu.

Aileron avant de la Red Bull Racing RB16

Aileron avant de la Red Bull Racing RB16.

Par exemple, elle a introduit un nouveau concept de montant d'aileron plus étroit lors du Grand Prix de Styrie (V2) qui a rapidement été abandonné au profit d'une version hybride du nez disposant de la nouvelle pointe et des nouvelles entrées mais avec l'ancien concept de montant.

Il faut beaucoup de caractère pour admettre qu'on a tort et tourner le dos à ce qui est considéré comme une nouvelle voie de développement, surtout quand on sait combien de temps, d'argent et de ressources y ont été consacrés.

Mais, savoir exactement quand il faut continuer et développer, ou faire marche arrière et réessayer, a toujours été une force de l'équipe basée à Milton Keynes.

partages
commentaires
Photos - Le paddock F1 retrouve Imola
Article précédent

Photos - Le paddock F1 retrouve Imola

Article suivant

Le coach de George Russell s'est isolé après des symptômes du COVID

Le coach de George Russell s'est isolé après des symptômes du COVID