Red Bull-Renault, la fin d'une relation de 12 ans

partages
commentaires
Red Bull-Renault, la fin d'une relation de 12 ans
Par : Fabien Gaillard
19 juin 2018 à 08:44

Renault n'équipera plus Red Bull Racing à partir de la saison 2019 de Formule 1, marquant la fin d'une longue relation faite de hauts et de bas, qui aura avant tout été marquée par une série de titres au début des années 2010.

Sebastian Vettel, Red Bull Racing RB6
Le Champion du monde Sebastian Vettel, Red Bull Racing RB6 Renault embrasse son trophée sur le podium
Daniel Ricciardo, RB7, et Max Verstappen, RB8, lors des Jumbo Racing Days
Podium : le vainqueur Sebastian Vettel, Red Bull Racing RB7
Mark Webber, Red Bull Racing RB7
Mark Webber, Red Bull Racing RB8, devance Nico Rosberg, Mercedes F1 W03, Lewis Hamilton, McLaren MP4-27, et Fernando Alonso, Ferrari F2012, alors que Romain Grosjean, Lotus E20 et Michael Schumacher, Mercedes F1 W03 s'accrochent
Mark Webber, Red Bull Racing RB8
Sebastian Vettel, Red Bull Racing RB9, Mark Webber, Red Bull Racing RB9
Sebastian Vettel, Red Bull Racing RB10
Daniel Ricciardo, Red Bull Racing RB10
Pierre Gasly, Red Bull Racing RB11
Max Verstappen, Red Bull Racing RB12
Daniel Ricciardo, Red Bull Racing RB12

Bien évidemment, ces dernières saisons, la relation entre Red Bull et Renault a avant tout été faite de déclarations parfois tapageuses des uns à l'encontre des autres, avec comme paroxysme le milieu de saison 2015 où la relation avait une première fois failli se terminer. Elle avait alors trouvé comme planche de salut un accord permettant à RBR d'utiliser des blocs turbo hybrides du Losange tout en les rebadgeant du nom de l'horloger suisse TAG Heuer.

Mais avant cela, évidemment, il y a eu l'ère du V8, où les incroyables châssis conçus par Milton Keynes, sous la houlette d'Adrian Newey, ont été magnifiés par les moteurs de Viry-Châtillon, avec au passage quelques innovations techniques marquantes comme les échappements soufflés, qui ont grandement contribué à certains des succès de l'alliance.

Entre 2009 et 2013, ce sont 47 victoires et 57 pole positions qui ont été accumulées par Red Bull Racing et Renault, s'offrant au passage quatre titres pilotes avec Sebastian Vettel et quatre titres constructeurs à partir de 2010, pour ce qui a été l'une des dominations les plus longues de l'Histoire de la F1, aux côtés de McLaren entre 1988 et 1991, de Ferrari entre 1999 et 2004 et bien sûr de Mercedes entre 2014 et 2017.

L'arrivée des unités de puissance 2014 aura mis un coup d'arrêt à cette série victorieuse, le motoriste français ne négociant pas très bien le passage de la technologie V8 atmo à celle du V6 turbo hybride, et Red Bull se perdant parfois dans la conception de ses monoplaces. Pourtant, malgré cela, ce sont encore dix victoires qui se sont ajoutées au total des succès de RBR, entre le Grand Prix du Canada 2014 et le Grand Prix de Monaco 2018.

Christian Horner, directeur de Red Bull, déclare ainsi : "Nous aimerions remercier Renault pour les 12 années écoulées, une période durant laquelle nous avons connu des moments incroyables ensemble. Nous avons parfois eu des divergences mais Renault a toujours travaillé sans relâche et au mieux de ses capacités pour nous fournir une unité de puissance compétitive."

"C'est toujours le cas aujourd'hui et nous aimerions remercier l'équipe Renault, et en particulier les gars [qui sont] dans notre garage lors de chaque course, pour leur engagement sans faille, et nous espérons mettre fin à notre partenariat sur une belle note à la fin de la saison."

"Notre objectif pour le reste de l'année est toujours d'obtenir les meilleurs résultats possibles pour le championnat 2018 et nous souhaitons à Renault Sport tout le meilleur pour l'avenir."

Renault a de son côté, par la voie d'un communiqué officiel relativement court, réagi plus laconiquement à la fin de la collaboration avec Red Bull : "Renault Sport Racing prend acte de l’annonce du partenariat entre Red Bull Racing et Honda. Deux ans après le retour de Renault en tant qu’écurie constructeur, c’est une évolution naturelle pour Renault et pour Red Bull Racing compte tenu de leurs aspirations respectives."

"Dans un environnement ultra exigeant et compétitif nous sommes fiers des résultats obtenus avec Red Bull Racing au cours des 12 dernières saisons, en particulier les quatre titres aux Championnats du monde pilotes et constructeurs ainsi que les 57 victoires acquises ensemble."

"Après deux saisons, nous sommes concentrés sur la progression de Renault Sport Formula One Team, tout en continuant de développer la relation avec McLaren Racing."

Prochain article Formule 1
Bottas : Mercedes "n'est clairement pas favori pour le GP de France"

Article précédent

Bottas : Mercedes "n'est clairement pas favori pour le GP de France"

Article suivant

Officiel - Red Bull s'allie avec Honda pour 2019 et 2020

Officiel - Red Bull s'allie avec Honda pour 2019 et 2020

À propos de cet article

Séries Formule 1
Équipes Red Bull Racing
Auteur Fabien Gaillard
Type d'article Actualités