Formule 1
24 oct.
-
27 oct.
Événement terminé
01 nov.
-
03 nov.
Événement terminé
14 nov.
-
17 nov.
Événement terminé
28 nov.
-
01 déc.
Événement terminé

Accord 2021 : Renault croit au "bon sens" de toutes les équipes

partages
commentaires
Accord 2021 : Renault croit au "bon sens" de toutes les équipes
Par :
16 oct. 2019 à 13:40

Cyril Abiteboul estime qu'aucune écurie de Formule 1 n'aurait intérêt à faire échouer les discussions menées en vue de 2021, alors que celles-ci entrent dans leur phase finale.

Une réunion décisive a lieu ce mercredi à Paris, et fait office de dernière chance pour mener des discussions entre tous les acteurs de la F1 avant de finaliser la future réglementation 2021. Celle-ci doit constituer le cadre clé de la refonte voulue par Liberty Media, couvrant à la fois les enjeux techniques, sportifs et économiques. 

Lire aussi :

Avec la fin des actuels Accords Concorde à l'issue de la saison prochaine, les écuries du plateau et les dirigeants de la discipline doivent trouver un terrain d'entente, qui respectera les axes édictés par les propriétaires de la F1 : plus de spectacle, plus de concurrence, moins de dépenses et une meilleure équité dans la redistribution des revenus. Dans ce contexte, le jeu politique est fort et les divisions tenaces sur certains sujets, mais certains patrons d'écurie se montrent sereins quant au fait d'aboutir à un consensus, même si les grosses équipes se montrent parfois réticentes. 

"Dans le climat actuel, et je parle du paysage économique dans l'industrie automobile, je ne crois pas que quiconque puisse se permettre d'essayer de menacer le processus", estime auprès de Motorsport.com Cyril Abiteboul, directeur général de Renault F1. "Je ne pense pas que l'on puisse le détourner, car cela causerait trop de chaos non seulement pour une équipe mais pour l'ensemble de la F1. Nous avons dépassé ce moment-là. Ces jours-là sont derrière nous et j'ai confiance pour que le bon sens prévale et que nous ayons un ensemble de mesures exhaustives pour la fin du mois."

L'objectif est en effet de faire ratifier la future réglementation le 31 octobre prochain par le Conseil Mondial du Sport Automobile de la FIA. Cette échéance est importante pour permettre aux écuries de commencer à préparer la saison 2021, bien qu'elle n'exclue pas d'éventuels ajustements plus tard, même en cas d'accord. 

"Je pense que ce qu'il y a de bon en fixant des dates butoirs, c'est que l'on attire l'attention des gens, un peu comme pour le Brexit", estime pour sa part Christian Horner, directeur de Red Bull Racing. "Je pense qu'il faut concentrer toutes les parties pour tenter d'atteindre ce qui sera inévitablement un compromis. Parfois, les vrais compromis se situent là où les deux côtés ont un peu perdu, et j'espère qu'il y aura un désir suffisant de toutes les parties pour que quelque chose soit conclu d'ici la fin du mois."

Propos recueillis par Jonathan Noble  

Alex Albon, Red Bull RB15

Article suivant
Toro Rosso a reçu l'autorisation de changer de nom

Article précédent

Toro Rosso a reçu l'autorisation de changer de nom

Article suivant

Haas partage l'avis de Ferrari, Mercedes et Red Bull pour 2021

Haas partage l'avis de Ferrari, Mercedes et Red Bull pour 2021
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule 1
Équipes Red Bull Racing Boutique , Renault F1 Team
Auteur Basile Davoine