Renault : Des évolutions et un "pas en avant" espéré à Silverstone

Renault F1 se présentera avec "plusieurs nouveautés" sur sa monoplace à Silverstone, qui pourrait être le juge de paix du niveau de performance réel de la R.S.20.

Renault : Des évolutions et un "pas en avant" espéré à Silverstone

Avec trois arrivées successives à la huitième place (deux pour Daniel Ricciardo, une pour Esteban Ocon), Renault a fait dans la régularité en juillet mais certainement pas au niveau espéré. La R.S.20 a souvent donné le sentiment de pouvoir faire mieux, mais la fiabilité a été le point noir du début de saison en raison de soucis de radiateur, tout comme la difficulté à exploiter le plein potentiel de la monoplace en Hongrie. Avec 12 points au compteur, l'écurie française occupe la sixième place du championnat constructeurs mais voit déjà la concurrence s'échapper. 

Lire aussi :

Pour autant, la structure d'Enstone n'abdique pas et arrive à Silverstone avec "plusieurs nouveautés" sur son auto. Le Losange ne prétend pas révolutionner la face du championnat mais entend tout de même franchir un cap lui permettant de viser de plus gros points, et surtout avec les deux voitures. 

"C’est une évolution décente et il sera intéressant d’en voir les performances à Silverstone", explique Pat Fry, directeur technique châssis. "Je ne dirais pas que cela suffira pour bouleverser la hiérarchie, mais c’est un bon pas en avant à ce stade de la saison. Silverstone est un bon circuit pour tester cela avec suffisamment de lignes droites pour évaluer les éléments aérodynamiques ainsi qu’une grande variété de virages pour en jauger véritablement les effets sur le comportement de la voiture. Un autre aspect à prendre en compte sera le vent pouvant souffler fort à Silverstone et nous pourrons voir si nous avons progressé dans ces conditions depuis les essais de Barcelone. Si le temps est sec, nous aurons une idée précise de notre situation."

Dans le clan jaune et noir, on a la conviction de ne pas avoir optimisé la performance lors des trois premiers rendez-vous de la saison, tout en ayant de bonnes idées de ce qui doit être amélioré sans délai. 

"Les résultats obtenus sont probablement ceux que nous méritons en ce moment", estime Pat Fry. "C’est bien de voir que nous avons amélioré la voiture et que nous sommes parmi les écuries ayant le plus progressé par rapport à l’an dernier. Il reste évidemment beaucoup de travail et nous devons poursuivre notre développement. La fiabilité a été décevante et de tels problèmes sont frustrants. Nous travaillons sans relâche à ce sujet et nous devons améliorer tous nos processus du contrôle qualité à l’introduction sur la monoplace en passant par la phase de conception et de production."

Frustré mais tout de même optimiste après sa 14e place à Budapest, Esteban Ocon assure que Renault a "ciblé un domaine clair sur lequel travailler". Reste à récolter les fruits de ce travail dès que possible. 

"Nous avons appris beaucoup de choses sur les premières courses de la saison", insiste le Français. "Nous savons que nous avons beaucoup progressé, mais nous sommes également conscients qu’il y a des aspects que nous devons mieux maîtriser et améliorer. Le potentiel est là, il faut seulement tirer la quintessence de ces petits détails pour maximiser notre ensemble. J’entends bien marquer plus de points sur les prochaines épreuves et je suis sûr que nous pouvons y arriver. Nous avons des nouveautés à essayer, donc nous verrons leur apport pour tirer pleinement profit de notre package."

partages
commentaires
Eddie Jordan ne recruterait "sûrement pas" Vettel

Article précédent

Eddie Jordan ne recruterait "sûrement pas" Vettel

Article suivant

Ferrari a proposé l'idée de voitures clientes pendant la crise

Ferrari a proposé l'idée de voitures clientes pendant la crise
Charger les commentaires
Frédéric Vasseur, le capitaine idéal pour un navire en F1 Prime

Frédéric Vasseur, le capitaine idéal pour un navire en F1

Deux dixièmes places lors des dernières courses ont permis à Alfa Romeo de se hisser en tête de la lutte parmi les écuries de fond de peloton, mais à plus long terme, l'équipe basée en Suisse a des ambitions bien plus grandes. Avec les nouvelles règles de 2022 qui devraient équilibrer les choses, le patron de l'écurie, Frédéric Vasseur, a de bonnes raisons d'être optimiste, comme il l'a expliqué à Motorsport.com dans une interview exclusive.

Comment Ferrari a donné tort à Charles Leclerc Prime

Comment Ferrari a donné tort à Charles Leclerc

Ferrari a impressionné en signant la pole position à Monaco et à Bakou. Voici comment la Scuderia a redressé la barre après une saison 2020 difficile.

Formule 1
18 juin 2021
Ces moments de joie qui soulignent le problème majeur de la F1 Prime

Ces moments de joie qui soulignent le problème majeur de la F1

Les victoires tant attendues des anciens pilotes de Formule 1 Marcus Ericsson et Kevin Magnussen le week-end dernier, respectivement en IndyCar et en IMSA, ont rappelé à la F1 ce qui lui manque. Mais avec les nouvelles règles visant à équilibrer le plateau, l'optimisme renaît quant à la possibilité pour davantage de pilotes de lutter pour des succès autrefois inespérés.

Formule 1
17 juin 2021
Ces ruses autour des pneus qui vont désormais être interdites Prime

Ces ruses autour des pneus qui vont désormais être interdites

Les conclusions de Pirelli sur les défaillances des pneus à Bakou n'ont pas complètement rejeté la faute sur les équipes, mais la fermeté de la réponse de la FIA laisse peu de place au doute.

Formule 1
16 juin 2021
L'heure a sonné pour l'outil de conception le plus fiable de la F1 Prime

L'heure a sonné pour l'outil de conception le plus fiable de la F1

Le travail en soufflerie constitue le fondement du développement aérodynamique d’une Formule 1. Cependant, les progrès de la recherche virtuelle annoncent la disparition de cet outil coûteux et compliqué.

Formule 1
15 juin 2021
Comment Pérez fait face à la complexe culture Red Bull Prime

Comment Pérez fait face à la complexe culture Red Bull

Sergio Pérez a passé la majorité de sa carrière à piloter en milieu de peloton, se demandant s'il aurait un jour une chance d'accéder à une équipe de pointe. Red Bull lui a donné cette opportunité, et bien que la vie au sommet soit difficile, le vainqueur de Bakou fait tout ce qu'il faut pour s'entendre avec Max Verstappen.

Formule 1
14 juin 2021
Quand Kubica gagnait et Honda faisait d'Alonso sa cible n°1 Prime

Quand Kubica gagnait et Honda faisait d'Alonso sa cible n°1

Le Grand Prix du Canada 2008 s'était apparenté à de véritables montagnes russes en piste comme en dehors, et avait été absolument passionnant à couvrir depuis le paddock. Voici pourquoi.

Formule 1
13 juin 2021
Un calendrier de 23 Grands Prix en péril Prime

Un calendrier de 23 Grands Prix en péril

Après l’annonce de l’annulation du Grand Prix de Singapour à cause des restrictions sanitaires en vigueur, la Formule 1 cherche des alternatives pour conserver un calendrier de 23 courses. Mais ce projet audacieux est-il voué à l’échec ?

Formule 1
12 juin 2021