Renault : Des évolutions et un "pas en avant" espéré à Silverstone

Renault F1 se présentera avec "plusieurs nouveautés" sur sa monoplace à Silverstone, qui pourrait être le juge de paix du niveau de performance réel de la R.S.20.

Renault : Des évolutions et un "pas en avant" espéré à Silverstone

Avec trois arrivées successives à la huitième place (deux pour Daniel Ricciardo, une pour Esteban Ocon), Renault a fait dans la régularité en juillet mais certainement pas au niveau espéré. La R.S.20 a souvent donné le sentiment de pouvoir faire mieux, mais la fiabilité a été le point noir du début de saison en raison de soucis de radiateur, tout comme la difficulté à exploiter le plein potentiel de la monoplace en Hongrie. Avec 12 points au compteur, l'écurie française occupe la sixième place du championnat constructeurs mais voit déjà la concurrence s'échapper. 

Lire aussi :

Pour autant, la structure d'Enstone n'abdique pas et arrive à Silverstone avec "plusieurs nouveautés" sur son auto. Le Losange ne prétend pas révolutionner la face du championnat mais entend tout de même franchir un cap lui permettant de viser de plus gros points, et surtout avec les deux voitures. 

"C’est une évolution décente et il sera intéressant d’en voir les performances à Silverstone", explique Pat Fry, directeur technique châssis. "Je ne dirais pas que cela suffira pour bouleverser la hiérarchie, mais c’est un bon pas en avant à ce stade de la saison. Silverstone est un bon circuit pour tester cela avec suffisamment de lignes droites pour évaluer les éléments aérodynamiques ainsi qu’une grande variété de virages pour en jauger véritablement les effets sur le comportement de la voiture. Un autre aspect à prendre en compte sera le vent pouvant souffler fort à Silverstone et nous pourrons voir si nous avons progressé dans ces conditions depuis les essais de Barcelone. Si le temps est sec, nous aurons une idée précise de notre situation."

Dans le clan jaune et noir, on a la conviction de ne pas avoir optimisé la performance lors des trois premiers rendez-vous de la saison, tout en ayant de bonnes idées de ce qui doit être amélioré sans délai. 

"Les résultats obtenus sont probablement ceux que nous méritons en ce moment", estime Pat Fry. "C’est bien de voir que nous avons amélioré la voiture et que nous sommes parmi les écuries ayant le plus progressé par rapport à l’an dernier. Il reste évidemment beaucoup de travail et nous devons poursuivre notre développement. La fiabilité a été décevante et de tels problèmes sont frustrants. Nous travaillons sans relâche à ce sujet et nous devons améliorer tous nos processus du contrôle qualité à l’introduction sur la monoplace en passant par la phase de conception et de production."

Frustré mais tout de même optimiste après sa 14e place à Budapest, Esteban Ocon assure que Renault a "ciblé un domaine clair sur lequel travailler". Reste à récolter les fruits de ce travail dès que possible. 

"Nous avons appris beaucoup de choses sur les premières courses de la saison", insiste le Français. "Nous savons que nous avons beaucoup progressé, mais nous sommes également conscients qu’il y a des aspects que nous devons mieux maîtriser et améliorer. Le potentiel est là, il faut seulement tirer la quintessence de ces petits détails pour maximiser notre ensemble. J’entends bien marquer plus de points sur les prochaines épreuves et je suis sûr que nous pouvons y arriver. Nous avons des nouveautés à essayer, donc nous verrons leur apport pour tirer pleinement profit de notre package."

partages
commentaires
Eddie Jordan ne recruterait "sûrement pas" Vettel

Article précédent

Eddie Jordan ne recruterait "sûrement pas" Vettel

Article suivant

Ferrari a proposé l'idée de voitures clientes pendant la crise

Ferrari a proposé l'idée de voitures clientes pendant la crise
Charger les commentaires
Un calendrier de 23 Grands Prix en péril Prime

Un calendrier de 23 Grands Prix en péril

Après l’annonce de l’annulation du Grand Prix de Singapour à cause des restrictions sanitaires en vigueur, la Formule 1 cherche des alternatives pour conserver un calendrier de 23 courses. Mais ce projet audacieux est-il voué à l’échec ?

Quand Alesi, cheval fougueux de la F1, a rejoint le Cheval Cabré Prime

Quand Alesi, cheval fougueux de la F1, a rejoint le Cheval Cabré

Jean Alesi a immédiatement marqué la Formule 1 lors de ses débuts avec Tyrrell, mais sa décision de rejoindre Ferrari plutôt que Williams en 1991 était une erreur de jugement, dans une saison au cours de laquelle les luttes politiques internes ont miné le développement de la monoplace...

Formule 1
11 juin 2021
Riccardo Patrese, le véritable gentleman sans ego Prime

Riccardo Patrese, le véritable gentleman sans ego

Les pilotes ont tendance à être égoïste, mais pas Riccardo Patrese. Retour sur la carrière d'un véritable gentleman.

Formule 1
9 juin 2021
Les notes du Grand Prix d'Azerbaïdjan 2021 Prime

Les notes du Grand Prix d'Azerbaïdjan 2021

Après le Grand Prix d'Azerbaïdjan, sixième manche de la saison 2021, nous avons attribué les notes suivantes aux pilotes.

Formule 1
7 juin 2021
Comment Honda a transformé son moteur en rival de Mercedes Prime

Comment Honda a transformé son moteur en rival de Mercedes

Pour la première fois de l'ère turbo hybride, Red Bull mène les deux championnats après sa victoire au Grand Prix de Monaco.

Formule 1
5 juin 2021
Comment Amazon aide à façonner le futur de la F1 Prime

Comment Amazon aide à façonner le futur de la F1

Le partenariat entre la Formule 1 et Amazon Web Services se traduit par de nombreux graphiques servant à approfondir la compréhension des Grands Prix. Mais la discipline cherche également à améliorer le spectacle proposé en piste aux spectateurs.

Formule 1
2 juin 2021
Pourquoi la survie du GP de Monaco n'est pas menacée Prime

Pourquoi la survie du GP de Monaco n'est pas menacée

Les avis sont divisés sur la place du Grand Prix de Monaco au sein du calendrier de la Formule 1. Néanmoins, l'épreuve continue d'offrir un défi unique pour les pilotes et les équipes.

Formule 1
1 juin 2021
Pourquoi les qualifications freinent la progression de Pérez Prime

Pourquoi les qualifications freinent la progression de Pérez

À Monaco, Sergio Pérez a réalisé sa meilleure course depuis qu'il a rejoint Red Bull en s'élançant de la neuvième place sur la grille pour atteindre la quatrième position sous le drapeau à damier.

Formule 1
31 mai 2021