Ferrari a proposé l'idée de voitures clientes pendant la crise

Le retour des voitures clientes a été discuté dans le cadre des mesures étudiées pour affronter la crise, mais la proposition de Ferrari a été unanimement rejetée.

Ferrari a proposé l'idée de voitures clientes pendant la crise

Au cours des nombreuses et longues discussions qui se sont tenues durant le confinement, énormément de propositions ont été mises sur la table. Alors que le monde a dû gérer l'apparition de la pandémie de COVID-19, la Formule 1 s'est rapidement penchée sur les questions cruciales pour son avenir, n'écartant aucune piste dans le but d'assurer ses arrières en vue d'une crise économique certaine et consécutive à celle survenue sur le plan sanitaire. 

On le sait, ces discussions rondement menées ont permis de prendre assez rapidement un certain nombre de mesures fortes telles que le report de la nouvelle réglementation à 2022, le gel des châssis actuels pour les conserver en 2021, ou encore l'abaissement du plafonnement budgétaire qui entrera en vigueur l'année prochaine. 

Lire aussi :

Parmi les sujets discutés a également figuré celui des voitures clientes, strictement interdites en Formule 1 depuis 2008. C'est lors des échanges qui se sont déroulés sur ce thème que Ferrari a fait une proposition, non retenue, qui aurait permis l'instauration d'équipes satellites à la manière de ce qui se fait historiquement en MotoGP. 

"Sur la question de l'avenir, au cours des discussions pendant la période du Covid, chez Ferrari nous avons au moins proposé d'envisager des [équipes] clientes des grandes écuries, comme nous avons fini par le voir en MotoGP", révèle Mattia Binotto, directeur de Ferrari. "Mais cette proposition a été repoussée par la totalité des équipes, de la FIA et de la F1, ce que je comprends totalement. C'est une décision que nous avons prise tous ensemble."

La question des voitures clientes est particulièrement sensible en Formule 1, et elle a pris une plus grande ampleur ces dernières semaines avec l'affaire Racing Point. L'écurie de Silverstone assume avoir conçu une RP20 directement copiée sur la Mercedes W10 de l'an dernier, mais certaines équipes suspectent une collaboration entre les deux entités qui dépasse le cadre réglementaire. Renault a ainsi porté réclamation à plusieurs reprises et les commissaires doivent se pencher sur la question dans les jours qui viennent.

La décision qu'ils prendront pourrait être capitale, car elle définira probablement où se trouve la limite dans le domaine ainsi que ce qui sera permis à l'avenir, avec une incidence inévitable sur la philosophie qu'adopteront les équipes. Dans le cas de Ferrari, la proposition de voitures clientes semble paradoxale mais intégrait un champ très large de possibilités examinées en temps de crise, puisque Binotto admet lui-même qu'il est préférable de conserver un certain niveau d'indépendance.

"Chaque écurie devrait être indépendante", assure-t-il. "Chacune devrait être capable de réaliser ses propres développements. Je pense que chacun en a les moyens désormais avec les nouveaux Accords Concorde, la réglementation est suffisamment claire pour le faire. Ce serait formidable d'avoir dix écuries et dix voitures différentes sur la grille."

partages
commentaires
Renault : Des évolutions et un "pas en avant" espéré à Silverstone

Article précédent

Renault : Des évolutions et un "pas en avant" espéré à Silverstone

Article suivant

Huis clos confirmé pour le GP d'Italie à Monza

Huis clos confirmé pour le GP d'Italie à Monza
Charger les commentaires
Un calendrier de 23 Grands Prix en péril Prime

Un calendrier de 23 Grands Prix en péril

Après l’annonce de l’annulation du Grand Prix de Singapour à cause des restrictions sanitaires en vigueur, la Formule 1 cherche des alternatives pour conserver un calendrier de 23 courses. Mais ce projet audacieux est-il voué à l’échec ?

Quand Alesi, cheval fougueux de la F1, a rejoint le Cheval Cabré Prime

Quand Alesi, cheval fougueux de la F1, a rejoint le Cheval Cabré

Jean Alesi a immédiatement marqué la Formule 1 lors de ses débuts avec Tyrrell, mais sa décision de rejoindre Ferrari plutôt que Williams en 1991 était une erreur de jugement, dans une saison au cours de laquelle les luttes politiques internes ont miné le développement de la monoplace...

Formule 1
11 juin 2021
Riccardo Patrese, le véritable gentleman sans ego Prime

Riccardo Patrese, le véritable gentleman sans ego

Les pilotes ont tendance à être égoïste, mais pas Riccardo Patrese. Retour sur la carrière d'un véritable gentleman.

Formule 1
9 juin 2021
Les notes du Grand Prix d'Azerbaïdjan 2021 Prime

Les notes du Grand Prix d'Azerbaïdjan 2021

Après le Grand Prix d'Azerbaïdjan, sixième manche de la saison 2021, nous avons attribué les notes suivantes aux pilotes.

Formule 1
7 juin 2021
Comment Honda a transformé son moteur en rival de Mercedes Prime

Comment Honda a transformé son moteur en rival de Mercedes

Pour la première fois de l'ère turbo hybride, Red Bull mène les deux championnats après sa victoire au Grand Prix de Monaco.

Formule 1
5 juin 2021
Comment Amazon aide à façonner le futur de la F1 Prime

Comment Amazon aide à façonner le futur de la F1

Le partenariat entre la Formule 1 et Amazon Web Services se traduit par de nombreux graphiques servant à approfondir la compréhension des Grands Prix. Mais la discipline cherche également à améliorer le spectacle proposé en piste aux spectateurs.

Formule 1
2 juin 2021
Pourquoi la survie du GP de Monaco n'est pas menacée Prime

Pourquoi la survie du GP de Monaco n'est pas menacée

Les avis sont divisés sur la place du Grand Prix de Monaco au sein du calendrier de la Formule 1. Néanmoins, l'épreuve continue d'offrir un défi unique pour les pilotes et les équipes.

Formule 1
1 juin 2021
Pourquoi les qualifications freinent la progression de Pérez Prime

Pourquoi les qualifications freinent la progression de Pérez

À Monaco, Sergio Pérez a réalisé sa meilleure course depuis qu'il a rejoint Red Bull en s'élançant de la neuvième place sur la grille pour atteindre la quatrième position sous le drapeau à damier.

Formule 1
31 mai 2021