Renault grappille malgré des sentiments mitigés

partages
commentaires
Renault grappille malgré des sentiments mitigés
Par : Basile Davoine
17 sept. 2018 à 07:33

Le constructeur français a pris des points importants pour la lutte qui le met aux prises avec Haas, mais le niveau de performance à Singapour a en partie déçu.

Carlos Sainz Jr., Renault Sport F1 Team R.S. 18
Nico Hulkenberg, Renault Sport F1 Team R.S. 18
Carlos Sainz Jr., Renault Sport F1 Team R.S. 18
Carlos Sainz Jr., Renault Sport F1 Team R.S. 18
Carlos Sainz Jr., Renault Sport F1 Team R.S. 18, arrive sur la grille
Nico Hulkenberg, Renault Sport F1 Team R.S. 18
Nico Hulkenberg, Renault Sport F1 Team R.S. 18
Nico Hulkenberg, Renault Sport F1 Team R.S. 18
Alain Prost, conseiller spécial Renault Sport F1 Team et Jérôme Stoll, directeur de Renault Sport F1
Nico Hulkenberg, Renault Sport F1 Team R.S. 18
Carlos Sainz Jr., Renault Sport F1 Team R.S. 18
Cyril Abiteboul, directeur général Renault Sport F1 Team
Nico Hulkenberg, Renault Sport F1 Team R.S. 18

En plaçant ses deux monoplaces dans le top 10 à l'arrivée du Grand Prix de Singapour, Renault s'est offert cinq points importants dans la lutte qui l'oppose à Haas pour la quatrième place du championnat constructeurs. Avec la huitième place de Carlos Sainz et la dixième de Nico Hülkenberg, le Losange porte ainsi à 15 unités son avance sur l'écurie américaine.

Ce petit matelas n'est pas de trop compte tenu de l'incertitude qui règnera sur le résultat de Monza jusqu'à début novembre, date à laquelle l'appel interjeté par Haas sera jugé par la FIA à Paris.

Sur le plan mathématique, le bilan est donc positif pour le constructeur français, mais les sentiments mitigés, souvent perçus au lendemain des courses cette saison, ont tendance à dominer. Le tracé de Singapour était censé convenir à la R.S.18, mais la monoplace d'Enstone n'a finalement pas fait d'éclat sous les projecteurs de Marina Bay, bénéficiant avant tout d'un week-end très solide de la part de Carlos Sainz, qui s'est dit "très satisfait du résultat".

"Je ne l’étais pas hier [samedi], mais je me suis réveillé en sachant que nous avions de bonnes chances en course", précise le pilote espagnol. "Nous avions un avantage sur la stratégie des pneumatiques en partant 12e et nous avons pris un bon départ pour augmenter nos chances d’être dans le top 10. La huitième place n’est pas un mauvais résultat, mais j’aurais préféré finir plus haut ! Ces cinq points sont importants pour le championnat et nous continuons de distancer nos rivaux. Dans l’ensemble, je suis content de cette journée puisque nous avons exécuté une bonne course. "

Lire aussi :

Sainz heureux, Nico Hülkenberg l'est beaucoup moins après avoir arraché un point de haute lutte puisque le trafic dans lequel il s'est retrouvé après son arrêt au stand a fortement affecté son évolution en piste.

"Je ne suis pas trop content de ce résultat, car je sais qu’il aurait pu être meilleur", ne cache pas l'Allemand. "J’ai perdu deux places au départ, ce qui nous a mis sur la défensive et nous l’avons payé cher. Nous nous sommes arrêtés tôt en voulant être agressifs sur l’undercut. Cela a bien fonctionné dans un premier temps, mais nous avons été gênés par le trafic par la suite. J’ai profité de l’accrochage devant moi pour entrer dans les points. Le résultat aurait toutefois pu être meilleur, donc je reste sur un sentiment mitigé."

Un travail toujours conséquent

Une nouvelle fois chez Renault, le bilan du week-end que doit dresser Cyril Abiteboul prend ainsi des airs d'éternel débat entre le verre à moitié plein ou à moitié vide. À l'heure où 2019 se prépare activement, le directeur général de Renault Sport Racing veut toutefois conserver un discours positif avant le prochain rendez-vous à Sotchi.

"Dans l’ensemble, nous sommes satisfaits de la course puisque les deux voitures ont fini dans les points", souligne-t-il. "Comme nous ne nous sommes pas qualifiés aussi bien que nous l’aurions voulu, nous avions besoin d’une bonne performance."

"Les deux pilotes et les ingénieurs sur le muret des stands ont fait ce que l’on attendait d’eux. Après un envol moyen, Nico a piloté avec sa tête pour retrouver les points en faisant l’undercut à Romain Grosjean avant un très long relais en ultratendres. De son côté, Carlos a fait preuve d’intelligence en attaquant quand cela comptait pour prendre la huitième place. Ces cinq points sont bénéfiques dans notre bataille au championnat constructeurs qui s’annonce extrêmement disputée sur les six prochaines manches."

"Dans une perspective plus vaste, nous avons vu Red Bull et Max Verstappen en première ligne, puis sur la deuxième marche du podium pour la deuxième fois cette année. C’est une belle récompense pour le Spec-C qui démontre nos progrès sur ce front. Néanmoins, sur le groupe propulseur comme sur tous les autres domaines de la voiture, nous avons pu mesurer une fois de plus ce week-end le travail qui nous attend."

Prochain article Formule 1
Photos - La course du Grand Prix de Singapour 2018

Article précédent

Photos - La course du Grand Prix de Singapour 2018

Article suivant

GP de Singapour : ce qu'ont dit les pilotes

GP de Singapour : ce qu'ont dit les pilotes
Charger les commentaires