Ricciardo "pas anéanti" par son abandon en Autriche

Le pilote Renault assure ne pas avoir été bouleversé par son abandon prématuré, le week-end dernier en Autriche. Il se dit confiant quant au fait que le problème de refroidissement moteur ayant mis fin à sa course dimanche sera résolu par son équipe pour le GP de Styrie, qui se tient déjà ce week-end.

Ricciardo "pas anéanti" par son abandon en Autriche

Daniel Ricciardo occupait la dixième place lorsqu'il a été appelé par son muret des stands pour faire abandonner sa monoplace après seulement 17 tours. Son premier commentaire d'après-course faisait état d'une certaine frustration après avoir constaté que l'intervention de la voiture de sécurité à plusieurs reprises avait ensuite créé de belles opportunités pour ses adversaires du milieu de plateau.

"C'est clairement une fin de course prématurée", a alors déclaré le pilote Renault. "Il était tôt quand nous avons eu le problème, puis en voyant les voitures de sécurité et tout ce qui s'est produit plus tard en course, je suis sûr que nous aurions pu être là pour prendre un joli petit sac de points. Mais ce ne fut évidemment pas le cas", regrette-t-il. "Je pense que la raison pour laquelle je ne suis pas complètement anéanti est que nous serons de retour au bout d'une semaine et que nous avons une autre chance sur ce circuit, donc je suis optimiste quant à notre capacité à réussir [le week-end prochain]."

Lire aussi :

Plusieurs abandons sur problèmes techniques sont venus animer le premier Grand Prix disputé cette saison. Même si Mercedes n'a pas eu à abandonner, les deux autos de l'équipe Championne du monde ont elles aussi connu leur lot d'inquiétudes dans le domaine. Chez Renault, le souci est provenu de l'unité de puissance.

"C'était un problème de refroidissement, ce qui fait que la température du moteur augmentait assez rapidement. Je n'ai pas ressenti grand-chose : les gars m'ont dit de ramener la voiture et de passer en mode sécurité avant que la situation n'empire. Je pense ainsi que nous avons tout sauvé à temps. J'ai reçu un appel rapide me disant de changer le mode du moteur et de venir aux stands."

Ricciardo, qui aime se montrer opportuniste dans les courses animées, n'aura pas pu tenter de tirer son épingle du jeu et peut légitimement penser qu'une belle position à l'arrivée aurait été possible sans cette contrariété. "Ça allait probablement devenir intéressant une fois tout le monde passé aux stands et après avoir mis les [pneus] mediums. Mais ce n'est pas grave, il nous fallait sauver ce moteur car nous devons évidemment faire quelques courses avec."

Ricciardo pense que le problème de refroidissement est facile à résoudre : "Je suis optimiste, d'après ce que j'ai compris, c'est quelque chose qui peut être résolu et géré dans la fenêtre que nous avons jusqu'au week-end prochain. Il est évident que cela fait un moment que nous n'avons pas couru, mais peut-être que les températures chaudes ont joué : Mercedes, Red Bull, Haas… Un tas d'équipes ont eu des problèmes. Je pensais que la première course serait féroce et qu'il y aurait beaucoup de problèmes, peut-être plus de la part des pilotes que des mécaniciens. Peut-être que la semaine prochaine, nous assisterons à une histoire différente."

Lire aussi :

Ricciardo a admis que toute frustration ressentie lors de ce premier résultat était compensée par le simple fait que la saison commençait enfin. "Ne vous méprenez pas, je ne vais pas dire que j'étais simplement heureux d'être ici aujourd'hui et évidemment que je veux bien faire et terminer avec des points, mais le simple fait de revenir en mode course m'a fait du bien. Je pense que pour nous tous, être sur la grille et voir les lumières s'éteindre, c'était en quelque sorte un soulagement."

"Globalement, je suis juste heureux de refaire [ce Grand Prix ce week-end, ndlr] et de savoir que nous aurons une autre chance, ce qui atténue probablement une partie de la frustration et de la déception. Nous y allons en croisant les doigts et espérons tout mettre en place pour les qualifications. Je crois vraiment que nous pouvons présenter une voiture plus rapide, tant en qualifications qu'en course."

partages
commentaires
Mercedes et Wolff ont "l'intention de continuer ensemble"

Article précédent

Mercedes et Wolff ont "l'intention de continuer ensemble"

Article suivant

Kubica va piloter l'Alfa Romeo en EL1

Kubica va piloter l'Alfa Romeo en EL1
Charger les commentaires
Un calendrier de 23 Grands Prix en péril Prime

Un calendrier de 23 Grands Prix en péril

Après l’annonce de l’annulation du Grand Prix de Singapour à cause des restrictions sanitaires en vigueur, la Formule 1 cherche des alternatives pour conserver un calendrier de 23 courses. Mais ce projet audacieux est-il voué à l’échec ?

Quand Alesi, cheval fougueux de la F1, a rejoint le Cheval Cabré Prime

Quand Alesi, cheval fougueux de la F1, a rejoint le Cheval Cabré

Jean Alesi a immédiatement marqué la Formule 1 lors de ses débuts avec Tyrrell, mais sa décision de rejoindre Ferrari plutôt que Williams en 1991 était une erreur de jugement, dans une saison au cours de laquelle les luttes politiques internes ont miné le développement de la monoplace...

Formule 1
11 juin 2021
Riccardo Patrese, le véritable gentleman sans ego Prime

Riccardo Patrese, le véritable gentleman sans ego

Les pilotes ont tendance à être égoïste, mais pas Riccardo Patrese. Retour sur la carrière d'un véritable gentleman.

Formule 1
9 juin 2021
Les notes du Grand Prix d'Azerbaïdjan 2021 Prime

Les notes du Grand Prix d'Azerbaïdjan 2021

Après le Grand Prix d'Azerbaïdjan, sixième manche de la saison 2021, nous avons attribué les notes suivantes aux pilotes.

Formule 1
7 juin 2021
Comment Honda a transformé son moteur en rival de Mercedes Prime

Comment Honda a transformé son moteur en rival de Mercedes

Pour la première fois de l'ère turbo hybride, Red Bull mène les deux championnats après sa victoire au Grand Prix de Monaco.

Formule 1
5 juin 2021
Comment Amazon aide à façonner le futur de la F1 Prime

Comment Amazon aide à façonner le futur de la F1

Le partenariat entre la Formule 1 et Amazon Web Services se traduit par de nombreux graphiques servant à approfondir la compréhension des Grands Prix. Mais la discipline cherche également à améliorer le spectacle proposé en piste aux spectateurs.

Formule 1
2 juin 2021
Pourquoi la survie du GP de Monaco n'est pas menacée Prime

Pourquoi la survie du GP de Monaco n'est pas menacée

Les avis sont divisés sur la place du Grand Prix de Monaco au sein du calendrier de la Formule 1. Néanmoins, l'épreuve continue d'offrir un défi unique pour les pilotes et les équipes.

Formule 1
1 juin 2021
Pourquoi les qualifications freinent la progression de Pérez Prime

Pourquoi les qualifications freinent la progression de Pérez

À Monaco, Sergio Pérez a réalisé sa meilleure course depuis qu'il a rejoint Red Bull en s'élançant de la neuvième place sur la grille pour atteindre la quatrième position sous le drapeau à damier.

Formule 1
31 mai 2021