Ricciardo "pas anéanti" par son abandon en Autriche

Le pilote Renault assure ne pas avoir été bouleversé par son abandon prématuré, le week-end dernier en Autriche. Il se dit confiant quant au fait que le problème de refroidissement moteur ayant mis fin à sa course dimanche sera résolu par son équipe pour le GP de Styrie, qui se tient déjà ce week-end.

Ricciardo "pas anéanti" par son abandon en Autriche

Daniel Ricciardo occupait la dixième place lorsqu'il a été appelé par son muret des stands pour faire abandonner sa monoplace après seulement 17 tours. Son premier commentaire d'après-course faisait état d'une certaine frustration après avoir constaté que l'intervention de la voiture de sécurité à plusieurs reprises avait ensuite créé de belles opportunités pour ses adversaires du milieu de plateau.

"C'est clairement une fin de course prématurée", a alors déclaré le pilote Renault. "Il était tôt quand nous avons eu le problème, puis en voyant les voitures de sécurité et tout ce qui s'est produit plus tard en course, je suis sûr que nous aurions pu être là pour prendre un joli petit sac de points. Mais ce ne fut évidemment pas le cas", regrette-t-il. "Je pense que la raison pour laquelle je ne suis pas complètement anéanti est que nous serons de retour au bout d'une semaine et que nous avons une autre chance sur ce circuit, donc je suis optimiste quant à notre capacité à réussir [le week-end prochain]."

Lire aussi :

Plusieurs abandons sur problèmes techniques sont venus animer le premier Grand Prix disputé cette saison. Même si Mercedes n'a pas eu à abandonner, les deux autos de l'équipe Championne du monde ont elles aussi connu leur lot d'inquiétudes dans le domaine. Chez Renault, le souci est provenu de l'unité de puissance.

"C'était un problème de refroidissement, ce qui fait que la température du moteur augmentait assez rapidement. Je n'ai pas ressenti grand-chose : les gars m'ont dit de ramener la voiture et de passer en mode sécurité avant que la situation n'empire. Je pense ainsi que nous avons tout sauvé à temps. J'ai reçu un appel rapide me disant de changer le mode du moteur et de venir aux stands."

Ricciardo, qui aime se montrer opportuniste dans les courses animées, n'aura pas pu tenter de tirer son épingle du jeu et peut légitimement penser qu'une belle position à l'arrivée aurait été possible sans cette contrariété. "Ça allait probablement devenir intéressant une fois tout le monde passé aux stands et après avoir mis les [pneus] mediums. Mais ce n'est pas grave, il nous fallait sauver ce moteur car nous devons évidemment faire quelques courses avec."

Ricciardo pense que le problème de refroidissement est facile à résoudre : "Je suis optimiste, d'après ce que j'ai compris, c'est quelque chose qui peut être résolu et géré dans la fenêtre que nous avons jusqu'au week-end prochain. Il est évident que cela fait un moment que nous n'avons pas couru, mais peut-être que les températures chaudes ont joué : Mercedes, Red Bull, Haas… Un tas d'équipes ont eu des problèmes. Je pensais que la première course serait féroce et qu'il y aurait beaucoup de problèmes, peut-être plus de la part des pilotes que des mécaniciens. Peut-être que la semaine prochaine, nous assisterons à une histoire différente."

Lire aussi :

Ricciardo a admis que toute frustration ressentie lors de ce premier résultat était compensée par le simple fait que la saison commençait enfin. "Ne vous méprenez pas, je ne vais pas dire que j'étais simplement heureux d'être ici aujourd'hui et évidemment que je veux bien faire et terminer avec des points, mais le simple fait de revenir en mode course m'a fait du bien. Je pense que pour nous tous, être sur la grille et voir les lumières s'éteindre, c'était en quelque sorte un soulagement."

"Globalement, je suis juste heureux de refaire [ce Grand Prix ce week-end, ndlr] et de savoir que nous aurons une autre chance, ce qui atténue probablement une partie de la frustration et de la déception. Nous y allons en croisant les doigts et espérons tout mettre en place pour les qualifications. Je crois vraiment que nous pouvons présenter une voiture plus rapide, tant en qualifications qu'en course."

partages
commentaires
Mercedes et Wolff ont "l'intention de continuer ensemble"
Article précédent

Mercedes et Wolff ont "l'intention de continuer ensemble"

Article suivant

Kubica va piloter l'Alfa Romeo en EL1

Kubica va piloter l'Alfa Romeo en EL1
Charger les commentaires
Ces champions que l'on a rarement vus en tête (2/2) Prime

Ces champions que l'on a rarement vus en tête (2/2)

Il est déjà arrivé 22 fois que le pilote couronné en Formule 1 ne soit pas celui qui a parcouru le plus de kilomètres en tête cette saison-là. Si Lewis Hamilton est sacré à Abu Dhabi, il rejoindra ce clan étonnant. En voici dix exemples parmi les plus marquants.

Ces champions que l'on a rarement vus en tête (1/2) Prime

Ces champions que l'on a rarement vus en tête (1/2)

Il est déjà arrivé 22 fois que le pilote couronné en Formule 1 ne soit pas celui qui a parcouru le plus de kilomètres en tête cette saison-là. Si Lewis Hamilton est sacré à Abu Dhabi, il rejoindra ce clan étonnant. En voici dix exemples parmi les plus marquants.

Formule 1
27 nov. 2021
Ces erreurs que Red Bull ne peut plus commettre face à Mercedes Prime

Ces erreurs que Red Bull ne peut plus commettre face à Mercedes

OPINION : L'écurie Red Bull a disposé du package le plus rapide pendant la majeure partie de l'année 2021, mais lors de plusieurs épreuves de la dernière ligne droite, elle a gaspillé le potentiel de la RB16B. Deux Grands Prix avant la fin de saison, elle ne peut pas se permettre de le faire à nouveau avec Lewis Hamilton qui réduit l'écart sur Max Verstappen au classement des pilotes.

Formule 1
26 nov. 2021
Pourquoi l'aileron Red Bull fait des vagues Prime

Pourquoi l'aileron Red Bull fait des vagues

Le DRS oscillant de Red Bull a fait parler de lui lors du Grand Prix du Qatar. Plus précisément, c'est une des configurations de l'aileron arrière de l'équipe qui pose problème.

Formule 1
25 nov. 2021
Hamilton se confie : Verstappen, la diva Mercedes, l'héritier Russell... Prime

Hamilton se confie : Verstappen, la diva Mercedes, l'héritier Russell...

La saison 2021 est certainement l'une des plus intenses qu'ait connues Lewis Hamilton au fil de sa longue et victorieuse carrière en Formule 1. Le septuple Champion du monde s'est confié à quatre médias au Grand Prix du Qatar, dont Motorsport.com, sur de nombreux sujets tels que cette bataille à couteaux tirés avec Max Verstappen, une Mercedes W12 qui lui donne du fil à retordre et son futur coéquipier George Russell…

Formule 1
24 nov. 2021
Les notes du Grand Prix du Qatar 2021 Prime

Les notes du Grand Prix du Qatar 2021

Après le Grand Prix du Qatar, vingtième manche de la saison 2021, nous avons attribué les notes suivantes aux pilotes.

Formule 1
22 nov. 2021
Les plans du Qatar pour sa Coupe du monde annuelle Prime

Les plans du Qatar pour sa Coupe du monde annuelle

Un an avant le début de la Coupe du monde de football 2022, le Qatar organise le premier de ses onze nouveaux Grands Prix de Formule 1. Une exposition médiatique rêvée pour le pays, qui est vivement critiqué sur les questions relatives aux droits de l'homme.

Formule 1
21 nov. 2021
Pourquoi Verstappen se trouve confronté à un héritage Honda Prime

Pourquoi Verstappen se trouve confronté à un héritage Honda

Max Verstappen trouve les pénalités moteur "illogiques", toutefois elles sont en vigueur depuis désormais quatre saisons et ont en grande partie été façonnées par les difficultés rencontrées par Honda au moment de son retour en F1. Retour sur l'évolution récente des sanctions concernant les unités de puissance.

Formule 1
20 nov. 2021