Ricciardo - Plus on est proche du mur, plus on va vite à Montréal

partages
commentaires
Ricciardo - Plus on est proche du mur, plus on va vite à Montréal
31 mai 2014 à 14:30

Pour Daniel Ricciardo, le circuit Gilles Villeneuve fait partie d’une catégorie restreinte de tracés hors-norme et à part dans le calendrier

Pour Daniel Ricciardo, le circuit Gilles Villeneuve fait partie d’une catégorie restreinte de tracés hors-norme et à part dans le calendrier. Très certainement parce qu’il s’agit d’une piste où la moindre erreur peut coûter très cher au pilote.

En deux participations sur l’île Notre-Dame, le pilote australien n’a jamais eu vraiment l’occasion d’y briller lorsqu’il courait chez Toro Rosso. Cette année, il compte sur une monoplace bien plus performante pour en tirer le meilleur, tout en allant chercher la petite différence que peut faire un pilote sur ce type de circuit.

« Je doute que quelqu’un sur la grille manque de motivation, mais il y en a un peu plus encore sur certains circuits. Ce sont généralement ceux qui exigent le plus de vous-même et réservent de réelles conséquences en cas d’erreur. Montréal fait partie de cette catégorie », explique Ricciardo.

« Chacune des chicanes, l’épingle aussi, est une opportunité de gagner ou de perdre du temps. Mais le virage le plus critique est probablement le dernier : on arrive à très haute vitesse alors il y a beaucoup à gagner si l’on freine juste parfaitement, et ensuite la manière dont on prend les vibreurs compte pour le chrono. »

Un dernier virage déjà plus que célèbre, baptisé en son temps « Mur des Champions » alors que de nombreux grands noms sont allés se frotter d’un peu trop près à la mention « Bienvenue au Québec ».

« Le revers de la médaille, c’est qu’il est très facile de faire une erreur, et si ça arrive il y a un mur qui vous attend », confirme Ricciardo. « C’est un choix clair : certains vont jouer la sécurité et sacrifier un demi-dixième, d’autres prendront un risque pour trouver un petit plus. Plus vous êtes proche du mur, plus vous allez vite. Embrasser légèrement le mur est possible, mais l’embrasser trop fort et ça s’arrête là ! »

Prochain article Formule 1
La fermeté de Pirelli face aux équipes régulièrement à l'épreuve

Article précédent

La fermeté de Pirelli face aux équipes régulièrement à l'épreuve

Article suivant

De Silvestro - Montrer que je suis compétitive reste la clé

De Silvestro - Montrer que je suis compétitive reste la clé

À propos de cet article

Séries Formule 1
Pilotes Gilles Villeneuve , Daniel Ricciardo Boutique
Équipes Toro Rosso
Type d'article Actualités