Ricciardo veut apprendre à accepter une monoplace imparfaite

Daniel Ricciardo a-t-il parfois été trop perfectionniste ? C'est l'opinion du pilote Red Bull, qui s'est peut-être trop borné à améliorer les réglages auparavant.

Ricciardo veut apprendre à accepter une monoplace imparfaite
Daniel Ricciardo, Red Bull Racing RB13
Daniel Ricciardo, Red Bull Racing à la photo d'équipe
Daniel Ricciardo, Red Bull Racing RB14
Daniel Ricciardo, Red Bull Racing RB13
Daniel Ricciardo, Red Bull Racing
Daniel Ricciardo, Red Bull Racing RB14
Daniel Ricciardo, Red Bull Racing
Daniel Ricciardo, Red Bull Racing RB14

En 2017, Daniel Ricciardo peinait parfois à prendre le meilleur sur son coéquipier Max Verstappen en performance pure, et le problème se situe peut-être au niveau des réglages.

Selon Ricciardo, la nouvelle réglementation technique a rendu les monoplaces "plus délicates à comprendre" et"la bonne formule est plus difficile à trouver" pour celles-ci. En d'autres termes, sa quête des réglages parfaits n'a pas toujours porté ses fruits.

"Par le passé, je pense qu'une de mes forces était ma capacité à sentir la voiture", déclare l'Australien pour Motorsport.com. "Je suis très sensible aux choses, et par le passé, c'était bon pour la gestion des pneus. Parfois, c'est à mon détriment et je ferais mieux de faire avec plutôt que de me dire qu'il faut changer ceci ou changer cela. Je pense avoir un peu appris par ailleurs. Parfois, il faut tout plaquer et se contenter de piloter."

D'après Ricciardo, l'imprévisibilité des gommes Pirelli est une autre source de ces difficultés.

"Ces pneus se comportent de façon très différente selon les différents types de surface", poursuit-il. "Sur une piste lisse, ils glissent beaucoup, et je pense que je dois souvent accepter que la voiture ne va pas être parfaite. Il n'y a pas beaucoup d'adhérence, les pneus montent lentement en température, donc ça glisse, ce n'est pas facile à maîtriser."

"Ce n'est pas parfait, mais il faut faire avec ce qu'on a. Parfois, j'essaie de régler la voiture et de résoudre ces problèmes quand ils sont impossibles à résoudre. Il vaut peut-être mieux s'en tenir à un set-up plus longtemps dans le week-end et apprendre comment piloter au mieux la voiture ainsi réglée."

"Parfois, nous nous perdons un peu et nous changeons trop de choses. C'est aussi naturel parce qu'on veut une meilleure voiture, 'elle sous-vire ici donc essayons de résoudre ça'. Mais cela crée un autre problème et on se retrouve juste dans une sorte de cercle vicieux."

Lorsque nous lui demandons s'il doit sortir de sa zone de confort au niveau des réglages et adapter son style de pilotage pour faire face, Ricciardo répond : "Je n'appellerais pas ça une zone de confort, car je pense avoir toujours été capable de m'adapter aux situations. Il s'agit davantage d'élargir ma fenêtre, d'être un peu plus ouvert."

Propos recueillis par Lawrence Barretto

partages
commentaires
Diaporama - Toutes les Renault de l'Histoire de la Formule 1

Article précédent

Diaporama - Toutes les Renault de l'Histoire de la Formule 1

Article suivant

Williams recrute un ancien ingénieur McLaren

Williams recrute un ancien ingénieur McLaren
Charger les commentaires
Le "pas en arrière" qui sera bénéfique à la F1 Prime

Le "pas en arrière" qui sera bénéfique à la F1

Ses jours étant apparemment comptés, le MGU-H semble devoir être supprimé des futures règles moteur de la Formule 1, afin d'attirer de nouveaux constructeurs. Bien que cela puisse apparaître comme un changement de direction, les avantages pour les équipes et les fans pourraient faire de cette décision un choix judicieux.

Formule 1
24 sept. 2021
Pourquoi le duel 2021 pour le titre est encore loin du pire Prime

Pourquoi le duel 2021 pour le titre est encore loin du pire

La Formule 1 reprend ses droits pour le Grand Prix de Russie, deux semaines après le dernier épisode du combat entre Max Verstappen et Lewis Hamilton. Alors que les incidents de Silverstone et de Monza ont suscité la controverse, ils manquaient heureusement d'un élément qui, jusqu'à présent, sépare la lutte pour le titre de 2021 des pires exemples de batailles peu glorieuses...

Formule 1
23 sept. 2021
Comment la Formule 1 s'est rendue peu attrayante pour les nouvelles équipes Prime

Comment la Formule 1 s'est rendue peu attrayante pour les nouvelles équipes

Le plafonnement des budgets en Formule 1 a été présenté comme le sauveur de plusieurs équipes et a contribué à garantir leur viabilité pour les investisseurs. Mais il existe déjà un autre mécanisme qui a eu le même effet et qui dissuade fortement ceux qui ont les moyens de créer seuls une nouvelle équipe.

Formule 1
22 sept. 2021
Le défi colossal d'une écurie qui "mérite mieux" Prime

Le défi colossal d'une écurie qui "mérite mieux"

Qui mieux que le directeur technique d'Alfa Romeo pour décrire avec précision les enjeux majeurs auxquels est confrontée l'écurie pour préparer 2022 ? Motorsport.com s'est longuement entretenu avec Jan Monchaux.

Formule 1
20 sept. 2021
Vettel et Schumacher, un lien fort et précieux Prime

Vettel et Schumacher, un lien fort et précieux

Mick Schumacher n'est pas le seul "fils de" à avoir atteint la Formule 1, mais il y est parvenu en l'absence de son père ces dernières années. Pour Sebastian Vettel, Michael a été une idole d'enfance puis un mentor et désormais, l'Allemand joue le rôle de "grand frère" pour Mick. Que sait-on vraiment de la place qu'il occupe dans la progression du nouveau Schumacher ?

Formule 1
19 sept. 2021
L'autre incident du GP d'Italie dont la F1 devrait se soucier Prime

L'autre incident du GP d'Italie dont la F1 devrait se soucier

Le crash de Max Verstappen et Lewis Hamilton a fait les gros titres lors du Grand Prix d'Italie. Le Halo a permis au pilote Mercedes de ne pas être blessé, mais deux jours plus tôt, la Formule 1 avait déjà échappé au pire, cette fois-ci dans la voie des stands.

Formule 1
18 sept. 2021
Daniel Ricciardo, la transformation estivale Prime

Daniel Ricciardo, la transformation estivale

Entre les difficultés du printemps et sa victoire retentissante au Grand Prix d'Italie, Daniel Ricciardo s'est transformé d'une manière quasiment inattendue.

Formule 1
16 sept. 2021
Enrique Bernoldi, le rookie oublié de la cuvée 2001 Prime

Enrique Bernoldi, le rookie oublié de la cuvée 2001

En 2001, Kimi Räikkönen, Juan Pablo Montoya et Fernando Alonso, ayant tous mis fin au règne de Michael Schumacher, ont fait leurs débuts en Formule 1. Le quatrième rookie de l'année, Enrique Bernoldi, n'a pas connu une carrière aussi heureuse.

Formule 1
15 sept. 2021