Ron Dennis rompt ses derniers liens avec McLaren

partages
commentaires
Ron Dennis rompt ses derniers liens avec McLaren
Par : Fabien Gaillard
Co-auteur: Benjamin Vinel
30 juin 2017 à 09:32

Après avoir quitté son poste de président de McLaren en novembre 2016, Ron Dennis a définitivement rompu tout lien avec l'écurie britannique en vendant ses parts.

L'histoire entre Dennis et la structure de Woking est donc définitivement terminée. Après avoir quitté la présidence l'an passé, sur fond de désaccords avec ses coactionnaires, un accord a été trouvé avec le fonds souverain bahreïni Mumtalakat et TAG Group, de Mansour Ojjeh, grâce auquel il revend l'intégralité de ses parts dans le groupe.

Cette annonce intervient quelques semaines après avoir fêté ses 70 ans et après 37 ans à la tête de McLaren, permettant notamment à l'équipe de remporter 158 Grands Prix et 17 titres mondiaux, ainsi que les 24 Heures du Mans 1995, mais aussi au groupe tout entier de prospérer dans d'autres domaines d'activités.

"Je suis très heureux d'avoir trouvé un accord avec les autres actionnaires de McLaren", déclare Ron Dennis dans un communiqué officiel. "Cela représente une fin appropriée à mon passage chez McLaren et cela me permettra de me concentrer sur mes autres intérêts. J'ai toujours dit que mes 37 ans à Woking devraient être considérés comme un chapitre de l'histoire McLaren, et je souhaite à l'équipe tout le succès possible à l'avenir."

"Ma plus grande satisfaction est peut-être l'exceptionnel palmarès de l'écurie de Formule 1, qui témoigne du dévouement et des efforts des centaines, voire milliers d'employés talentueux et consciencieux que j'ai eu le privilège de mener."

"Je vais conserver mon rôle de consultant pour diverses compagnies et travailler avec le panel consultatif de l'innovation créé par le ministère de la Défense britannique pour améliorer la technologie, la culture et les organisations qui, ensemble, assurent la sécurité nationale au Royaume-Uni."

"Je vais également continuer à diriger la fondation caritative de ma famille, Dreamchasing, qui conseille et aide financièrement des enfants et des jeunes de tous horizons, pour qu'ils rencontrent le succès, quels que soient leurs rêves de carrière. C'est en travaillant avec Lewis Hamilton, que j'ai pris sous mon aile quand il n'avait que 12 ans et qui est devenu Champion du monde de Formule 1 avec McLaren en 2008, que j'ai eu l'idée de créer la fondation caritative Dreamchasing."

"Maintenant que mon passage chez McLaren a pris fin, je vais pouvoir m'impliquer dans un certain nombre d'autres programmes et activités, en particulier ceux du service public. Je vais continuer à assouvir ma passion pour les artistes contemporains et leur travail en les soutenant, mais je vais surtout mener de nouvelles idées et de nouveaux projets."

"Enfin, je souhaite le meilleur à McLaren, et je remercie chaleureusement mes collègues dans tous les départements de la compagnie et à tous les niveaux de hiérarchie. Ils sont véritablement les meilleurs des meilleurs. Financé adéquatement pour réussir et mené par une équipe de management ambitieuse, McLaren est idéalement placé pour bâtir sur les succès auxquels je suis particulièrement fier d'avoir contribué dans le temps que j'ai passé à la tête d'un si grand groupe de compagnies britannique."

Il a également été annoncé que McLaren Automotive, la branche des voitures de route de l'entreprise, et McLaren Technology Group, plutôt spécialisée dans les technologies appliquées, étaient désormais rassemblées dans une seule entité appelée "McLaren Group". Le nouveau directeur exécutif de l'entreprise est Shaikh Mohammed bin Essa Al Khalifa et Mansour Ojjeh le directeur du comité exécutif.

Il est aussi indiqué que Mike Flewitt, PDG de McLaren Automotive, Jonathan Neale, directeur de l'exploitation de McLaren Technology Group, et Zak Brown, directeur exécutif de McLaren Technology Group, conservent leurs rôles respectifs.

Article suivant
Williams recrute le team manager de McLaren

Article précédent

Williams recrute le team manager de McLaren

Article suivant

Wehrlein a ramené un point d'un GP "fou"

Wehrlein a ramené un point d'un GP "fou"
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule 1
Équipes McLaren Boutique
Auteur Fabien Gaillard