Rossi tacle F1 et FIA sur le cas Colton Herta

Alexander Rossi s'en est pris au système de Super Licence de la FIA qui empêche Colton Herta de courir en Formule 1, déclarant qu'il "devrait avoir cette opportunité si elle lui est offerte".

Charger le lecteur audio

Colton Herta a été largement pressenti pour un baquet chez AlphaTauri la saison prochaine dans l'éventualité d'un transfert de Pierre Gasly chez Alpine, mais le septuple vainqueur de courses en IndyCar n'a pas les points de Super Licence nécessaires pour passer en F1.

La FIA ayant clairement indiqué qu'elle ne ferait pas d'exception pour Herta, Red Bull a désormais abandonné ses tentatives de recrutement et a reporté son attention sur Nyck de Vries après son passage chez Williams à Monza, et les perspectives de l'Américain en Formule 1 semblent être pour l'instant réduites à néant.

Lire aussi :

Alexander Rossi reste le plus récent pilote américain à avoir couru en discipline reine, ayant participé à cinq Grands Prix pour Manor lors de la saison 2015. Il a été le coéquipier de Herta au sein de l'écurie Andretti Autosport au cours des trois dernières campagnes d'IndyCar.

Le vainqueur de l'Indianapolis 500 2016, qui passera chez Arrow McLaren SP la saison prochaine, a écrit dans une déclaration postée sur les réseaux sociaux que Herta "a le talent et les capacités pour être en F1".

Alexander Rossi, Manor Marussia MR03

Alexander Rossi, Manor Marussia MR03

Tout en soutenant le principe de base du système de Super Licence, qui consiste à empêcher l'argent d'être le principal facteur pour engager des pilotes, Rossi a déclaré qu'il était regrettable que ce système soit nécessaire, estimant que "les décisions prises par le passé, que ce soit par cupidité ou par nécessité" avaient créé une entrave inutile.

Il a fait écho aux commentaires de son nouveau patron en IndyCar, Zak Brown, qui a fait rouler Herta dans une McLaren F1 vieille d'un an, et qui a affirmé que "l'ensemble du système de licence doit être revu".

Lire aussi :

Écrivant qu'il était "tellement dégoûté et fatigué de ce va-et-vient" concernant le système de Super Licence, Rossi a ajouté : "Le principe de base était d'empêcher les gens d'acheter leur place en F1 et de permettre au talent d'être le facteur de décision. C'est très bien."

"Nous sommes tous d'accord pour dire que Colton a le talent et les capacités pour être en F1. C'est également très bien et il devrait avoir cette opportunité si elle lui est offerte. Point final. Le sport automobile reste la discipline de haut niveau la plus importante au monde où l'argent peut l'emporter sur le talent."

"Ce qui est décevant et, à mon avis, le problème fondamental, c'est que l'élément sportif a si souvent été relégué au second plan par rapport à l'aspect commercial qu'il a fallu mettre en place une méthode pour que certaines équipes cessent de prendre des pilotes uniquement en fonction de leur soutien financier."

"En fin de compte, ces décisions passées, que ce soit par cupidité ou par nécessité, sont ce qui a coûté à Colton l'opportunité de prendre la décision pour lui-même s'il voulait changer de carrière et courir en F1. Pas des points sur une licence."

Lire aussi :
partages
commentaires
Brown : Verstappen et Räikkonen n'auraient pas eu de Super Licence
Article précédent

Brown : Verstappen et Räikkonen n'auraient pas eu de Super Licence

Article suivant

Plusieurs constructeurs prêts à remplacer Porsche ?

Plusieurs constructeurs prêts à remplacer Porsche ?