Russell et Kubica ont inversé leurs châssis à Barcelone

partages
commentaires
Russell et Kubica ont inversé leurs châssis à Barcelone
Par :
10 mai 2019 à 15:32

Pour le Grand Prix d'Espagne, les deux pilotes Williams ont inversé leurs châssis respectifs par rapport à la course de Bakou. Mais George Russell semble toujours plus à l'aise que Robert Kubica au volant de la FW42 au terme des essais libres.

Pour le moment, rien n'a changé chez Williams. Au terme des deux premières séances d'essais libres du week-end à Barcelone, les deux FW42 pointent aux deux dernières places de la feuille des temps, avec trois secondes de retard sur la référence. L'arrivée en Europe marque le retour à une situation plus proche de la normale au niveau de la production de pièces pour l'écurie de Grove, mais pour la performance, le chemin est évidemment long en dépit de l'apport de quelques évolutions mineures.

Là où la situation a évolué, c'est dans l'attribution des châssis. George Russell utilise en effet celui qui était destiné à Robert Kubica depuis le début de l'année. Quant au Polonais, il est désormais installé dans le nouveau châssis qui avait été lancé à Bakou pour son coéquipier suite à l'incident de la plaque d'égout. "Oui, il est dans ce châssis et je suis dans celui qu'il utilisait au début de l'année", confirme Russell. "Robert devait avoir un nouveau châssis, ça a toujours été prévu comme ça. Mon châssis ayant été endommagé à Bakou, j'ai désormais celui de Robert."

Lire aussi :

On le sait, Kubica s'est longtemps plaint du comportement de sa monoplace en ce début d'année, et évoquait des différences entre les deux autos. Mais le scénario n'est pas confirmé par Russell ce vendredi en Catalogne, le rookie évoquant surtout un "problème de capteur" pour expliquer les différences constatées jusqu'ici entre les deux autos.

"C'était une assez bonne journée si l'on tient compte du fait que nous n'avons rien apporté de majeur sur la voiture à part quelques petites choses à tester, alors que l'on dirait que tous les autres ont des grosses évolutions", ajoute-t-il. "Le rythme était plus proche que ce que l'on attendait. Il y a des points positifs et nous avons appris quelques bonnes choses avec ce que nous avons testé."

Kubica perd du temps en EL2

Robert Kubica, Williams Racing

Pour Robert Kubica, le changement de châssis n'a pas changé la donne non plus, et bien qu'ayant devancé son voisin de garage lors de la première séance, il lui a rendu plus d'une demi-seconde lors de la deuxième. "En EL1, les sensations n'étaient pas mauvaises et nous avons bouclé notre programme", constate le Polonais. "En EL2 les sensations n'étaient pas géniales. Nous devons maintenant en comprendre la raison, mais dans l'ensemble ça va encore."

Pour ne rien arranger à la situation, Kubica a dû mettre pied à terre à une demi-heure de la fin de la séance suite à un problème technique, le privant du précieux travail à mener sur les longs relais. Au moins le Polonais se dit plus à l'aise avec l'équilibre de sa monoplace, mais cela ne fait pas tout. "Au niveau de la performance, les écarts sont grands donc on ne va pas trouver une seconde avec l'équilibre", prévient-il.

Article suivant
Hamilton méfiant malgré les quatre victoires d'affilée de Mercedes

Article précédent

Hamilton méfiant malgré les quatre victoires d'affilée de Mercedes

Article suivant

Les évolutions fonctionnent mais réclament du temps chez Red Bull

Les évolutions fonctionnent mais réclament du temps chez Red Bull
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule 1
Événement GP d'Espagne
Pilotes Robert Kubica , George Russell
Équipes Williams
Auteur Basile Davoine
Soyez le premier à recevoir
toute l'actu