Sentiments mitigés chez Ferrari, qui voulait gagner

partages
Sentiments mitigés chez Ferrari, qui voulait gagner
Par : Olivier Guillaume
19 avr. 2015 à 17:38

Nico Rosberg, Mercedes AMG F1 W06 bloque une roue au freinage alors qu'il lutte contre Kimi Raikkonen, Ferrari SF15-T
Kimi Raikkonen et Sebastian Vettel, Ferrari
Sebastian Vettel, Ferrari SF15-T
Sebastian Vettel, Ferrari SF15-T
Kimi Raikkonen, Ferrari SF15-T

Räikkönen deuxième et Vettel cinquième : tel est le bilan du Grand Prix de Bahreïn pour l'écurie Ferrari.

Le Directeur Technique de la Scuderia, James Allison, explique que la stratégie a fortement aidé le pilote finlandais à obtenir son premier podium depuis qu'il est de retour chez les rouges. Mais tout le monde reste un peu sur sa faim.

"Mes sentiments sont assez mitigés," confie Allison. "C'était une très bonne course, nous n'étions pas loin de la convertir en victoire! Kimi est parti quatrième et a obtenu une très belle deuxième place. Il a même mis la pression à Lewis, nous en sommes très contents."

"Nous avons très bien géré la stratégie de Räikkönen," poursuit l'ingénieur britannique. "Son rythme était bon sur les deux composés et c'est grâce à son excellent relais en pneus mediums qu'il a pu être au contact du leader en fin de course."

 

Lire aussiles classements du championnat

 les résultats du Grand Prix de Bahreïn

Victimes de problèmes de freins, les pilotes Mercedes ont subi la pression de Räikkönen et Vettel tout du long. "C'est un circuit dur pour les freins," affirme le concepteur de la Ferrari SF15-T. "Je suis sûr qu'ils vont régler ce problème rapidement. De notre côté, les choses se sont moins bien déroulées pour Sebastian, ce n'était pas son meilleur jour. Quand il est sorti de la piste, il a perdu une ailette dans les graviers."

Après ce nouveau podium, Allison ne manque pas l'occasion de souligner à nouveau la bonne entente qui règne au sein de l'équipe.

"Nous sommes très contents du fonctionnement actuel de l'équipe, les ingénieurs, les pilotes travaillent très bien. Nous allons voir comment la bataille avec Mercedes évolue : si l'on ne regarde que la montre, on dirait que nous nous rapprochons, mais ce sont des circuits très différents. Il est cependant clair que cela se passe bien pour nous."

Prochain article Formule 1
Horner ironise sur le "feu d'artifice" de Renault

Article précédent

Horner ironise sur le "feu d'artifice" de Renault

Article suivant

Massa arrache un point dans la douleur à Bahreïn

Massa arrache un point dans la douleur à Bahreïn