Szafnauer pense que la F1 n'est pas la priorité des constructeurs

Otmar Szafnauer, directeur de Racing Point, juge que les constructeurs pourraient ne pas avoir d'autre choix que de stopper leur programme en F1 face à la chute des ventes de voitures, qui reste leur activité principale.

Szafnauer pense que la F1 n'est pas la priorité des constructeurs

La crise économique qui s'apprête à frapper la F1, et dont les effets se sont déjà fait ressentir avec le versement d'une avance de la part de Liberty Media aux équipes, pourrait mener les constructeurs à une réflexion profonde sur le sens de leur engagement en Formule 1. Otmar Szafnauer, qui dirige l'équipe Racing Point, rappelle que le cœur de métier des marques présentes en F1, et notamment celles qui ont une équipe comme Renault et Mercedes, est la vente de voitures, et que cela pourrait les convaincre de s'éloigner de la discipline pendant la tempête.

"Ce qui définit les constructeurs, pas forcément en Formule 1 mais dans leur business habituel de développement, de vente et de conception de voitures de route, c'est que c'est un business très intense en termes de coûts", explique Szafnauer à Sky Sports F1. "Leurs coûts fixes pour l'outillage sont énormes, et ça dépend où ils en sont dans le cycle et dans la récupération de ces revenus après des coûts fixes engendrés."

Lire aussi :

"Si cette chose arrive à un moment du cycle de vie des voitures où vous avez investi des milliards de dollars et que vous espérez en récupérer avec les ventes de voitures, mais que ça n'arrive pas, cela pourrait avoir un gros impact selon moi. Si vous êtes un gros constructeur automobile, vous devez vous demander si la compétition est vraiment votre activité principale. Non, ça ne l'est pas, vendre des voitures l'est, et il faut prendre ce genre de décisions."

Le Hongrois est bien placé pour connaître ce processus puisqu'il était directeur de la stratégie de Honda lorsque le constructeur japonais a décidé d'arrêter la F1 au terme de la saison 2008, face à la crise économique. Il se veut rassurant quant à la capacité des constructeurs à se remettre de telles crises, mais sait que cela doit parfois passer par des économies drastiques, et que les programmes en sport automobile sont souvent affectés.

"Je me rappelle que [les dirigeants de] Honda ont attendu et attendu autant qu'ils le pouvaient car ils ne voulaient pas arrêter la Formule 1 et la compétition en même temps", poursuit Szafnauer. "Mais malheureusement, en 2008, il semblait qu'il n'y aurait pas de fin à la crise financière et que les ventes de voitures n'allaient jamais rebondir, et c'est là qu'ils ont décidé d'arrêter. En réalité, les ventes ont rebondi, ils sont revenus et je pense que la même chose se produira ici. Nous surmonterons cela, les ventes de voitures se relanceront, il pourrait même y avoir une demande plus importante et nous traverserons cela. Mais dans le même temps, il est important que nous débutions la compétition aussi vite que possible."

partages
commentaires
Les doutes s'accumulent pour le GP des États-Unis

Article précédent

Les doutes s'accumulent pour le GP des États-Unis

Article suivant

Leclerc et Lelouch vont tourner un remake à Monaco

Leclerc et Lelouch vont tourner un remake à Monaco
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule 1
Auteur Emmanuel Touzot
Alonso : "Je suis content de tout ce que je vois en F1" Prime

Alonso : "Je suis content de tout ce que je vois en F1"

Lors d'une table ronde en petit comité en marge du Grand Prix du Portugal, Fernando Alonso a évoqué son retour en Formule 1, l'avenir de la catégorie reine et son évolution depuis ses débuts en 2001, entre autres. Entretien.

Pourquoi McLaren souhaite changer la façon de voter en F1 Prime

Pourquoi McLaren souhaite changer la façon de voter en F1

La semaine dernière, Zak Brown, PDG de McLaren, a écrit une lettre ouverte dans laquelle il expose en détail ses idées sur la direction que prend la Formule 1.

Les subtiles évolutions qui maintiennent Red Bull dans le coup Prime

Les subtiles évolutions qui maintiennent Red Bull dans le coup

Au Portugal, Red Bull n’a pas été à la hauteur de Mercedes. Pourtant, le résultat du Grand Prix ne reflète pas le potentiel de l’écurie. Avec de nouvelles évolutions apportées, Red Bull affiche de belles promesses pour le reste d’une saison qui s’annonce bien plus indécise que les précédentes.

Formule 1
4 mai 2021
Les notes du Grand Prix du Portugal 2021 Prime

Les notes du Grand Prix du Portugal 2021

Lewis Hamilton s'est imposé pour la deuxième fois de la saison 2021. Après le Grand Prix du Portugal, troisième manche du championnat, voici les notes attribuées aux pilotes.

Formule 1
3 mai 2021
Les données qui laissent Red Bull et Mercedes dans le doute à Portimão Prime

Les données qui laissent Red Bull et Mercedes dans le doute à Portimão

Lewis Hamilton a terminé en tête de la cruciale séance d'EL2 ce vendredi au Portugal, mais l'équipe Mercedes n'est pas certaine d'avoir l'avantage sur Red Bull. Les températures fraîches et le vent, combinés à la surface glissante du circuit de l'Algarve, offrent aux pilotes des conditions difficiles en termes de réglages et de chauffe des gommes, et tout reste à jouer.

Formule 1
1 mai 2021
Les problèmes que la F1 devra affronter avec ses Qualifications Sprint Prime

Les problèmes que la F1 devra affronter avec ses Qualifications Sprint

Annoncées en début de semaine, les Qualifications Sprint, qui seront organisées lors de trois Grands Prix en 2021, ont reçu un accueil mitigé, entre excitation et scepticisme. Mais avant de savoir quel camp aura raison, la Formule 1 doit établir ses critères de réussite pour justifier la mise en place de ce format de manière plus permanente.

Formule 1
29 avr. 2021
Le crash à un million d'euros qui met Mercedes dans l'embarras Prime

Le crash à un million d'euros qui met Mercedes dans l'embarras

Après un GP d'Émilie-Romagne en demi-teinte pour Mercedes, la principale frustration de Toto Wolff, directeur d'équipe, concerne l'accident de Valtteri Bottas et George Russell.

Formule 1
25 avr. 2021
Imola, un test "brutal" pour les pilotes ayant changé d'écurie Prime

Imola, un test "brutal" pour les pilotes ayant changé d'écurie

Cet hiver a vu de nombreux pilotes changer d'écurie. Avec un deuxième Grand Prix organisé sur le circuit piégeur d'Imola, ces pilotes sont revenus sur leur courbe d'apprentissage et le temps nécessaire pour s'adapter à leurs nouvelles montures.

Formule 1
21 avr. 2021