Leclerc et Lelouch vont tourner un remake à Monaco

Les rues de Monaco vont connaître quelques sensations fortes le week-end prochain, malgré l'absence de Grand Prix...

Leclerc et Lelouch vont tourner un remake à Monaco
Charger le lecteur audio

Faute de Grand Prix de Monaco, annulé en raison de la crise du coronavirus, Charles Leclerc devrait tout de même rouler à haute vitesse dimanche prochain dans les rues de la Principauté. Selon Le Parisien, le pilote monégasque sera la vedette d'un tournage de film par Claude Lelouch. Le réalisateur aurait en tête d'enregistrer un remake de son court-métrage C'était un rendez-vous, tourné en 1976 et qui avait suscité la controverse.

Lire aussi :

À l'époque, Claude Lelouch avait fixé une caméra à l'avant de sa Mercedes 450 SEL et avait parcouru à pleine vitesse les rues de Paris au petit matin, sans respecter le code de la route entre la porte Dauphine et la basilique du Sacré-Cœur, en passant par l'Arc de triomphe, les Champs-Élysées, le Louvre ou encore l'opéra Garnier. Il aurait atteint la vitesse de 200 km/h sur une portion de l'avenue Foch. La bande-son avait ensuite été retravaillée pour utiliser le son d'une Ferrari afin de restituer davantage la puissance du moteur et la sensation de vitesse. En revanche, Claude Lelouch n'avait eu recours à aucune technique d'effets spéciaux pour l'image.

La séquence, filmée en une seule prise, dure moins de neuf minutes et se termine par un rendez-vous avec une jeune femme en haut des marches du Sacré-Cœur. En découvrant le film, les autorités n'avaient franchement pas apprécié le projet, qui n'avait fait l'objet d'aucune demande d'autorisation préalable et mené à la convocation du réalisateur. Le préfet de Paris lui avait confisqué son permis de conduire… l'espace de quelques minutes.

Cette fois-ci, pas question d'enfreindre les règles et c'est suite à une demande de fermeture des rues de Monaco que l'information a commencé à circuler. Charles Leclerc devrait donc participer au tournage entre 6h45 et 9h du matin dimanche 24 mai, vraisemblablement au volant d'une Ferrari de route.

partages
commentaires

Szafnauer pense que la F1 n'est pas la priorité des constructeurs

De la colère au soulagement, Ricciardo a été éprouvé à Monaco