Les analyses techniques F1 de Giorgio Piola
Dossier

Les analyses techniques F1 de Giorgio Piola

Les évolutions de Force India masquées par le GP de Singapour

partages
commentaires
Les évolutions de Force India masquées par le GP de Singapour
Giorgio Piola
Par : Giorgio Piola
Co-auteur: Matt Somerfield
24 sept. 2018 à 08:01

L’écurie de Formule 1 Racing Point Force India a peut-être connu un Grand Prix de Singapour difficile, mais ses VJM11 s'y sont montrées particulièrement rapides.

L’écurie, rachetée par un consortium canadien mené par Lawrence Stroll, a perdu tous ses points marqués jusqu’à la Belgique et tente de remonter la pente.

l'arrivée d'argent frais a permis de reprendre le développement de la monoplace, car le début de saison a été difficile pour cette équipe qui a dû fonctionner avec un budget très limité. D’ailleurs, une bonne partie de cet argent a dû être consacrée à l'intégration du Halo sur la voiture : un dispositif de protection qui a requis de repenser la monocoque.

L’introduction de nouvelles pièces à Singapour prouve que les ingénieurs tentent de solutionner certains soucis qui ont handicapé les VJM11 à moteur Mercedes depuis le début de l’année.

On note qu’aucune de ces nouvelles pièces n’est vraiment révolutionnaire. Il s’agit plutôt de petites modifications et améliorations qui ont pourtant des effets majeurs sur tout le rendement de la voiture.

Comparaison des dérives de la Force India

Comparaison des dérives de la Force India

Photo de: Gorgio Piola

L’élément vertical de la dérive a été légèrement reculé et courbé afin de rejoindre le côté du châssis, ce qui crée un tunnel qui dirige mieux les flux d’air (voir l’inséré en bas à droite pour la comparaison).

Juste en bas, la série de petites dents qui longe le rebord inférieur a aussi été modifiée, corrigeant ainsi les filets d’air qui glissent à cet endroit stratégique.

Le bord d’attaque du fond plat a aussi été modifié. Le nombre d’arêtes verticales a été doublé, passant de trois à six (voir l’inséré en bas à gauche pour la comparaison). Ceci réduit les effets des turbulences qui frappent le bord du fond plat et qui perturbent le rendement des autres accessoires aérodynamiques situés à l’arrière de la voiture, y compris le diffuseur.

Derrière les dérives se trouve l’extension du splitter situé sous le châssis. Cette zone de la monoplace est soumise à d’intenses études d’écoulement des flux, car elle influence la performance du train arrière. Un petit changement à cet endroit peut parfois avoir des effets majeurs à l’arrière.

Les fentes qui traversent le bord avant de la surface ont été déplacées pour le Grand Prix de Singapour, utilisant les modifications en amont et en aval de la surface.

Comparaison des rétroviseurs de la Force India VJM11

Comparaison des rétroviseurs de la Force India VJM11

Photo de: Giorgio Piola

Les supports arqués des rétroviseurs ont été éliminés (flèche bleue), car jugés superflus. Deux supports inclinés vers l’avant sont maintenant fixés au bord supérieur du ponton.

Détails du plancher de la Force India VJM11

Détails du plancher de la Force India VJM11

Photo de: Giorgio Piola

La zone du fond plat située juste devant les pneus arrière a aussi été modifiée. Le bord externe a été courbé et un mini volet a été ajouté, ce qui améliore la façon dont les filets d’air sont tirés à travers la région.

Comme le permet le nouveau règlement, les fentes ont aussi été refermées et complètement intégrées avec des inserts métalliques afin d'accroître la rigidité du fond plat.

Comparaison des diffuseurs de la Force India VJM11

Comparaison des diffuseurs de la Force India VJM11

Photo de: Giorgio Piola

Le diffuseur a été modifié. On note, comme sur à peu près toutes les autres F1, qu’une équerre courbée secondaire a été détachée du diffuseur et déplacée vers l’équerre principale (flèche rouge).

L'aileron arrière de la Force India utilisé à Monaco

L'aileron arrière de la Force India utilisé à Monaco

Photo de: Giorgio Piola

Les VJM11 ont été munies d’un aileron arrière à appui important et d’un T-wing semblables à ceux utilisés sur les tracés de Monaco et de Budapest.

Prochain article Formule 1
Renault : Les 'équipes esclaves' sont un "vrai problème" pour la F1

Article précédent

Renault : Les 'équipes esclaves' sont un "vrai problème" pour la F1

Article suivant

Vandoorne veut un "nouveau départ" à la Magnussen

Vandoorne veut un "nouveau départ" à la Magnussen
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule 1
Équipes Force India
Auteur Giorgio Piola
Type d'article Analyse