Toro Rosso s'attend à "des problèmes" à Spa et à Monza

C'est en sixième place du championnat des constructeurs que Toro Rosso va aborder le Grand Prix de Belgique, à deux points seulement de Williams, mais il va être difficile pour la Scuderia de s'y maintenir face à Haas, qui n'est pas loin derrière.

L'unité de puissance Renault ne devrait en effet pas être à son aise sur les tracés de Spa-Francorchamps et de Monza, où l'on retrouve de longues pleines charges, et où le moteur est donc mis à rude épreuve.

"Les virages moyens et lents sont ceux où notre voiture marche plutôt bien, où le moteur n'est pas la priorité, contrairement au Canada, à l'Autriche, à Bakou ou à Silverstone", énumère Franz Tost, directeur d'équipe. "Je pense qu'une fois que nous serons à Singapour, aux États-Unis, j'espère au Japon aussi, nous serons très compétitifs."

"Je m'attends à avoir des problèmes à Spa et à Monza, parce qu'il y a de très longues lignes droites où on a besoin de puissance moteur, et nous savons tous que nous en manquons un peu."

D'où un certain pessimisme de Helmut Marko, conseiller de Red Bull en sport automobile, qui voit mal comment Toro Rosso pourrait prendre l'avantage sur Williams en résistant aux autres écuries, d'autant qu'à Grove, Lance Stroll devrait marquer des points plus régulièrement en deuxième moitié de saison.

"L'objectif était de finir cinquième au championnat, et je pense que ça va être plutôt difficile", déclare Marko pour le site officiel de la F1. "Budapest a tourné en notre faveur, mais à partir de Spa, on ne verra plus que l'arrière des monoplaces motorisées par Mercedes. Oui, nous avons eu beaucoup d'opportunités que nous n'avons pas saisies en première moitié de saison. C'est dommage."

Franz Tost se déclare en tout cas satisfait des progrès réalisés par Toro Rosso depuis le début de la saison avec ses développements, malgré un niveau de performance en berne à Silverstone notamment.

"Nous avons fait évoluer la voiture, nous avons réalisé des progrès, mais nous sommes limités par le budget. Nous ne pouvons pas avoir beaucoup d'évolutions à chaque course comme les top teams, parce qu'ils ont trois ou quatre fois plus d'argent que nous. Nous devons vraiment toujours calculer ce que nous faisons, et jusqu'à présent, je dois dire que nous avons fait du très bon travail", conclut Tost.

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Équipes Toro Rosso
Type d'article Actualités
Tags marko, tost