Une nouvelle fois, Vettel survole les débats

Comme en 2008, Sebastian Vettel a mené une course en solitaire à Monza pour ajouter une nouvelle victoire à son palmarès

Comme en 2008, Sebastian Vettel a mené une course en solitaire à Monza pour ajouter une nouvelle victoire à son palmarès. Plus personne ne semble en mesure de l’arrêter et il pourrait bien remporter un deuxième titre de champion du monde dès Singapour.

Même si Fernando Alonso l’a dépassé au départ, Vettel n’a rien perdu de sa concentration pour repasser l’Espagnol et s’envoler vers sa huitième victoire de la saison. Il possède désormais 112 points d’avance sur le pilote Ferrari, son nouveau dauphin au championnat après l'abandon de Mark Webber à Monza.

"C'était une victoire assez émouvante aujourd'hui. Ce circuit signifie beaucoup pour moi, il est très spécial. J'ai décroché ma première victoire ici. Lorsque j'ai passé la ligne d’arrivée, je me suis donc rappelé de tous ces moments. Le podium est absolument incroyable ici. Quand vous êtes là-haut, vous vous sentez honoré, et ça n'arrive pas à beaucoup de gens. Il y a tant de personnes en dessous de vous et vous pouvez les voir arriver, même de Curva Grande. C'est juste incroyable," a déclaré Vettel.

"Lors des deux dernières années, ce circuit était une épreuve difficile pour nous. Cette année, nous voulions gagner. La voiture était incroyable en qualifications et, aujourd'hui en course, elle était encore meilleure. Le départ n'a pas été bon, Fernando a jailli soudainement et je ne savais pas d'où il sortait, il m'a fallu du temps pour voir que nous étions trois à aborder le premier virage. J'ai gardé la deuxième place et, après le restart, j'ai pu doubler Alonso. Il ne m'a pas laissé beaucoup de place, mais c'était suffisant, c'était donc très agréable. C'était une superbe course pour nous. Et vu que ce sont les 150 ans de l'unification de l'Italie, je pense que c'est un peu plus spécial pour tout le monde ici. Merci à tous les supporters."

De son côté, Mark Webber a une nouvelle fois manqué son départ et a perdu de nombreuses positions. Alors qu’il tentait de dépasser Felipe Massa, l’Australien a été, selon lui, déstabilisé par un vibreur et a percuté la Ferrari du Brésilien. A cause de cet incident, son aileron avant s’est cassé et il a fini dans le mur de pneus à la Parabolica.

"Je n'ai pas pris le meilleur des départs, Jenson [Button] et moi étions côte à côte. J'ai donc perdu quelques places. Je pense que Sebastian n'a pas non plus pris un excellent départ, il y a donc eu quelques départs différents. Fernando en a fait un phénoménal. Il y a ensuite eu le restart après la voiture de sécurité. Cette fois, j’ai pris un bon départ et j'ai réussi à doubler Jenson immédiatement," a expliqué Webber.

"Puis, au tour suivant, j'étais à côté de Felipe. J'ai freiné à l'extérieur pour entrer dans le premier virage, en tentant de prendre la trajectoire intérieure pour le deuxième virage. Je n'étais probablement pas assez loin pour prendre complètement l'intérieur. Lorsque j’ai tenté de me décaler, le vibreur à l'intérieur étant assez haut, dès que je l'ai touché j'ai malheureusement heurté Felipe et c'était fini. J'ai tenté de revenir aux stands, en tentant de perdre le moins de temps possible, la voiture n'était pas trop mauvaise dans la première partie du tour, mais à un moment donné l'aileron est passé sous la monoplace, je n'ai donc pas pu tourner ou freiner. Je suis allé tout droit à la Parabolica. Ma course s’est finie là."

Faites partie de quelque chose de grand

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Pilotes Mark Webber , Fernando Alonso , Felipe Massa , Sebastian Vettel
Équipes Ferrari
Type d'article Actualités