Uralkali dénonce la "décision déraisonnable" de Haas

Uralkali a réagi à la rupture de son contrat de sponsoring avec Haas F1 et envisage des poursuites judiciaires.

Uralkali dénonce la "décision déraisonnable" de Haas
Charger le lecteur audio

Quatre jours après l'annonce par Haas F1 Team de sa rupture avec Uralkali, l'entreprise russe réplique par voie officielle. Elle était sponsor titre depuis la saison 2021 et soutien financier de Nikita Mazepin pour le placer dans l'écurie l'an passé. La société du giron Uralchem – dont l'un des dirigeants est l'oligarque Dmitry Mazepin, père du pilote – dénonce aujourd'hui un terme mis à l'accord de manière "unilatérale" et "déraisonnable"

Le divorce a été précipité par la guerre qui a éclaté il y a deux semaines en Ukraine après l'invasion par la Russie, tandis que de nombreuses sanctions économiques ont été prises par des pays occidentaux, dont les États-Unis, à l'encontre du régime de Vladimir Poutine. 

En plus de se séparer d'Uralkali, Haas F1 a mis un terme au contrat de Nikita Mazepin, pour le moment remplacé par Pietro Fittipaldi à l'occasion des essais de Bahreïn qui débuteront jeudi. 

"Depuis de nombreuses années, Uralkali contribue considérablement à la sécurité alimentaire mondiale et fournit une assistance significative à tout un éventail d'associations, organisations et événements sportifs en Russie et à l'étranger", rappelle la compagnie. "L'entreprise juge la décision de l'écurie déraisonnable et estime que le sport devrait toujours être affranchi de politique et de pression provenant de facteurs externes."

Uralkali précise que des poursuites judiciaires ne sont pas à exclure, indiquant qu'une grosse partie de la somme allouée au financement de la saison 2022 pour l'écurie Haas avait déjà été versée. 

"Compte tenu de ces éléments, Uralkali a l'intention de protéger ses intérêts, conformément aux procédures juridiques applicables, et se réserve le droit de lancer une procédure judiciaire, de réclamer des dommages et intérêts et de demander le remboursement des sommes significatives versées par Uralkali pour la saison 2022 de Formule 1", poursuit le communiqué.

"Étant donné que la majeure partie des fonds de sponsoring pour la saison 2022 ont déjà été versés à Haas et étant donné que l'écurie a résilié l'accord de sponsoring avant la première course de la saison 2022, Haas n'a pas exécuté ses obligations envers Uralkali pour cette saison. Uralkali demande le remboursement immédiat des sommes reçues par Haas. Le remboursement par Haas et le reste du financement de sponsoring d'Uralkali pour 2022 seront utilisés pour établir la fondation de soutien aux athlètes We Compete As One." 

Cette dernière a pour but de soutenir les sportifs qui ne peuvent concourir dans des compétitions officielles en raison de leur nationalité russe ou biélorusse.

En Formule 2, l'écurie Hitech Racing a également annoncé mardi avoir rompu tout lien avec Uralkali. Concernant Haas, le propriétaire de l'équipe américaine a tenu à rassurer dès le week-end dernier sur la viabilité financière de la structure malgré ces événements. "C'est bon pour nous. Ça va. Nous aimerions plus d'argent, évidemment, mais ça va", a insisté Gene Haas auprès de The Associated Press.

Lire aussi :

partages
commentaires

Haas va manquer le début des essais à Bahreïn

Horner dénonce "l'intimidation" de Masi par Mercedes