Verstappen "vraiment agacé" de rater sa première pole

Il a manqué 86 millièmes au pilote Red Bull pour décrocher la pole position du Grand Prix du Mexique !

Verstappen "vraiment agacé" de rater sa première pole
Max Verstappen, Red Bull Racing RB13
Max Verstappen, Red Bull Racing RB13
Max Verstappen, Red Bull Racing
Max Verstappen, Red Bull Racing RB13
Max Verstappen, Red Bull Racing RB13
Max Verstappen, Red Bull Racing RB13
Max Verstappen, Red Bull Racing RB13

Il s'en est fallu d'un souffle pour assister à la première pole position en Formule 1 de Max Verstappen. Sur un circuit de Mexico où l'on ne pensait pas voir une Red Bull à pareille fête, le Néerlandais a planté une première banderille en Q2 : un avertissement que l'on pensait sans frais pour la concurrence, mais qui était pourtant bien réel.

La Q3 est venue le confirmer, Verstappen se plaçant en pole position provisoire au terme du premier run, non sans avoir créé une petite polémique. En effet, la RB13 s'est à chaque fois montrée efficace après deux tours de préparation, engendrant en piste un trafic inattendu pour Valtteri Bottas, qui lui n'avait besoin que d'un tour de chauffe, et compromettant la première tentative du Finlandais. Les commissaires ont décidé de se pencher sur la question... 

"Quel incident ?" s'interroge Verstappen. "J'étais à l'intérieur, il prenait sa trajectoire, et il a bloqué ses roues. Il n'y a donc pas eu d'incident."

"Il n'y a pas d'incident pour moi. C'est son problème s'il freine trop tard. Il peut dire ce qu'il veut. Je me suis décalé à l'intérieur, j'étais plus loin que l'endroit où on se décale vers la droite. Je ne vois pas d'incident."

En attendant une hypothétique sanction, qui pourrait être de trois places de pénalité sur la grille de départ s'il est jugé coupable, Verstappen doit digérer le fait de ne pas avoir amélioré son chrono durant sa deuxième tentative. Chose que Sebastian Vettel a faite, pour aller décrocher la cinquantième pole de sa carrière. 

"Je suis vraiment agacé", admet Verstappen. "En Q3, c'est devenu plus difficile, je n'arrivais pas à faire marcher les pneus. Deuxième, c'est bien, mais pas de cette façon."

"Mériter [un podium], c'est beaucoup dire. Je voulais vraiment cette pole position, mais au moins, nous avons une bonne position de départ."

"En Q2, c'était très bien, et en Q3, nous avons perdu du terrain avec les températures. L'adhérence des pneus n'était pas aussi bonne qu'en Q2, mais nous sommes quand même deuxièmes, donc ce n'est pas un cauchemar."

S'il se confirme que le pilote Red Bull s'élancera en première ligne, on peut déjà s'attendre à un premier freinage haletant face à Vettel, avec un Lewis Hamilton lui aussi vexé ce samedi, qui sera en embuscade sur la deuxième ligne. 

partages
commentaires
Hamilton admet que la première ligne n'était pas accessible

Article précédent

Hamilton admet que la première ligne n'était pas accessible

Article suivant

La 50e pole pour Vettel après un "sacré tour"

La 50e pole pour Vettel après un "sacré tour"
Charger les commentaires
Comment la Formule 1 s'est rendue peu attrayante pour les nouvelles équipes Prime

Comment la Formule 1 s'est rendue peu attrayante pour les nouvelles équipes

Le plafonnement des budgets en Formule 1 a été présenté comme le sauveur de plusieurs équipes et a contribué à garantir leur viabilité pour les investisseurs. Mais il existe déjà un autre mécanisme qui a eu le même effet et qui dissuade fortement ceux qui ont les moyens de créer seuls une nouvelle équipe.

Le défi colossal d'une écurie qui "mérite mieux" Prime

Le défi colossal d'une écurie qui "mérite mieux"

Qui mieux que le directeur technique d'Alfa Romeo pour décrire avec précision les enjeux majeurs auxquels est confrontée l'écurie pour préparer 2022 ? Motorsport.com s'est longuement entretenu avec Jan Monchaux.

Formule 1
20 sept. 2021
Vettel et Schumacher, un lien fort et précieux Prime

Vettel et Schumacher, un lien fort et précieux

Mick Schumacher n'est pas le seul "fils de" à avoir atteint la Formule 1, mais il y est parvenu en l'absence de son père ces dernières années. Pour Sebastian Vettel, Michael a été une idole d'enfance puis un mentor et désormais, l'Allemand joue le rôle de "grand frère" pour Mick. Que sait-on vraiment de la place qu'il occupe dans la progression du nouveau Schumacher ?

Formule 1
19 sept. 2021
L'autre incident du GP d'Italie dont la F1 devrait se soucier Prime

L'autre incident du GP d'Italie dont la F1 devrait se soucier

Le crash de Max Verstappen et Lewis Hamilton a fait les gros titres lors du Grand Prix d'Italie. Le Halo a permis au pilote Mercedes de ne pas être blessé, mais deux jours plus tôt, la Formule 1 avait déjà échappé au pire, cette fois-ci dans la voie des stands.

Formule 1
18 sept. 2021
Daniel Ricciardo, la transformation estivale Prime

Daniel Ricciardo, la transformation estivale

Entre les difficultés du printemps et sa victoire retentissante au Grand Prix d'Italie, Daniel Ricciardo s'est transformé d'une manière quasiment inattendue.

Formule 1
16 sept. 2021
Enrique Bernoldi, le rookie oublié de la cuvée 2001 Prime

Enrique Bernoldi, le rookie oublié de la cuvée 2001

En 2001, Kimi Räikkönen, Juan Pablo Montoya et Fernando Alonso, ayant tous mis fin au règne de Michael Schumacher, ont fait leurs débuts en Formule 1. Le quatrième rookie de l'année, Enrique Bernoldi, n'a pas connu une carrière aussi heureuse.

Formule 1
15 sept. 2021
Schumacher, futur roi de la F1 dès sa première saison Prime

Schumacher, futur roi de la F1 dès sa première saison

Il y a trente ans, Michael Schumacher réalisait des débuts étincelants en F1 à Spa, avec Jordan, avant de rapidement rejoindre Benetton pour le Grand Prix d'Italie. Ce transfert allait mener l'Allemand à sa première victoire un an plus tard et poser les bases de son ascension vers le titre, qu'il décrocherait en 1994.

Formule 1
14 sept. 2021
Les notes du Grand Prix d'Italie 2021 Prime

Les notes du Grand Prix d'Italie 2021

Après le Grand Prix d'Italie, quatorzième manche de la saison 2021, nous avons attribué les notes suivantes aux pilotes.

Formule 1
13 sept. 2021