Whitmarsh salue le travail de son équipe

Ce weekend devrait voir se conclure la pire saison de l'écurie McLaren depuis 1980

Ce weekend devrait voir se conclure la pire saison de l'écurie McLaren depuis 1980.

Cinquième force du plateau en 2013, voire sixième lors de certains Grands Prix, McLaren devrait se contenter de deux 5e places comme meilleurs résultats de l'année, notamment à cause d'une fiabilité ultra-présente parmi les équipes de haut de tableau.

C'est bien entendu très décevant pour une écurie qui a joué les premiers rôles pendant des décennies, mais Martin Whitmarsh, son team principal, tient à rendre hommage aux membres de l'équipe qui travaillent dans l'ombre.

Le Brésil sera le dernier Grand Prix d'un exténuant calendrier de 19 courses”, déclare Whitmarsh, “et nous allons nous rendre à São Paulo plus déterminés que jamais à donner notre maximum pour marquer autant de points que nous le pouvons, et ainsi consolider notre cinquième place au Championnat du Monde des Constructeurs”.

Non, finir cinquième n'est pas représentatif de ce qu'est McLaren, mais je veux dire un grand merci à nos mécaniciens en particulier : ils ont travaillé très dur, et avec une assiduité extrême, pour assurer une fiabilité de premier choix cette saison, même si notre compétitivité n'allait pas de pair”, conclut le Britannique.

Il est vrai que McLaren a fait preuve d'une fiabilité à toute épreuve cette saison. L'équipe n'a enregistré que trois abandons en 2013 : Jenson Button à trois tours de l'arrivée en Malaisie, et Sergio Pérez à six tours du but à Monaco et à Silverstone. McLaren est donc logiquement l'équipe qui a parcouru le plus de kilomètres en 2013, avec 411 unités d'avance sur Red Bull jusqu'à présent.

Faites partie de quelque chose de grand

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Pilotes Jenson Button , Sergio Pérez , Martin Whitmarsh
Équipes McLaren
Type d'article Actualités