Formule 1
12 mars
-
15 mars
EL1 dans
12 jours
C
GP de Bahreïn
19 mars
-
22 mars
EL1 dans
19 jours
02 avr.
-
05 avr.
EL1 dans
33 jours
C
GP d'Espagne
07 mai
-
10 mai
EL1 dans
68 jours
C
GP de Monaco
21 mai
-
24 mai
EL1 dans
81 jours
C
GP du Canada
11 juin
-
14 juin
EL1 dans
104 jours
25 juin
-
28 juin
EL1 dans
117 jours
C
GP d'Autriche
02 juil.
-
05 juil.
EL1 dans
124 jours
C
GP de Grande-Bretagne
16 juil.
-
19 juil.
EL1 dans
138 jours
C
GP de Hongrie
30 juil.
-
02 août
EL1 dans
152 jours
C
GP de Belgique
27 août
-
30 août
EL1 dans
180 jours
03 sept.
-
06 sept.
EL1 dans
187 jours
C
GP de Singapour
17 sept.
-
20 sept.
EL1 dans
201 jours
C
GP de Russie
24 sept.
-
27 sept.
EL1 dans
208 jours
08 oct.
-
11 oct.
EL1 dans
222 jours
C
GP des États-Unis
22 oct.
-
25 oct.
EL1 dans
237 jours
C
GP du Mexique
29 oct.
-
01 nov.
EL1 dans
244 jours
C
GP du Brésil
12 nov.
-
15 nov.
EL1 dans
257 jours
C
GP d'Abu Dhabi
26 nov.
-
29 nov.
EL1 dans
271 jours

Williams veut tester un aileron expérimental à Suzuka

partages
commentaires
Williams veut tester un aileron expérimental à Suzuka
Par :
Co-auteur: Edd Straw
3 oct. 2019 à 08:09

Williams est sur le point de tester un aileron avant expérimental lors des essais libres du Grand Prix du Japon, alors que l'équipe évalue les options aérodynamiques potentielles pour la saison prochaine.

L'écurie avait précédemment fait savoir que le design de sa monoplace 2020 serait une évolution de la FW42 de cette année, avant que la F1 n'évolue vers un nouvel ensemble de règles aérodynamiques tournées vers l'effet de sol. Avec la réglementation de cette année, les équipes ont opté pour différentes philosophies d'aileron avant, sans que l'on assiste à l'habituelle convergence du développement aéro en F1. Décrit par l'ingénieur de course Dave Robson comme une "expérimentation", le nouvel aileron devrait avoir une apparence différente, laissant penser à un changement dans le concept de Williams

Lire aussi :

"Nous espérons avoir un aileron avant de test [à Suzuka], qui devrait paraître un peu différent", a-t-il expliqué. "Si nous l'avons là-bas, et que nous l'utilisons le vendredi, vous le remarquerez. C'est une sorte d'expérimentation. Il est difficile de savoir [quel est le meilleur concept], cela fait partie de l'expérimentation. Il est intéressant, même maintenant, quand on observe les voitures dans les stands, de voir les différentes écoles de pensée pour le design de l'aileron avant. Même après bientôt un an, ce n'est pas comme si tout le monde avait opté pour le même concept, donc il y a quelques idées différentes."

"C'est une expérimentation pour nous et nous verrons comment ça se passe. J'espère que ce sera en corrélation avec ce que nous attendons, et que nous l'utiliserons comme base pour l'année prochaine. On fait toujours le meilleur travail possible avec le nouveau règlement pour tenter de contrôler le sillage des pneus avant, car il passe sous la voiture. Tout le monde fait la même chose, mais avec des façons de faire différentes, et il s'agit d'éloigner cet air sale. C'est juste une manière légèrement différente de le faire."

Interrogé par Motorsport.com quant à la possibilité de voir ce nouvel aileron avant rester sur la voiture pour le reste de la saison, Robson a confié que c'était une possibilité en fonction des résultats obtenus. "Ça pourrait être le cas, mais nous ne le supposons pas pour le moment, à ce stade cela fait vraiment partie du programme recherche et développement pour l'année prochaine", a-t-il répondu. "Mais nous verrons à quel point il est performant."

Jusqu'à présent en 2019, le développement au niveau de l'aileron avant chez Williams a été minime, en conservant les mêmes formes d'éléments au fil de la saison. L'équipe a fait évoluer sa dérive latérale, optant pour une découpe plus petite et plus rectangulaire dans le coin du bord de fuite afin de faciliter la direction de l'air issu du sillage des pneus avant. 

D'autres évolutions semblent dans les tuyaux chez Williams pour la fin d'année, bien que leur ampleur soit inconnue. "Il y a quelques morceaux et pièces supplémentaires", a conclu Robson. "Il y a certaines choses qui pourraient rester sur la voiture pour la fin de saison si c'est mieux, d'autres qui sont du travail R&D et de la finalisation de projet pour l'an prochain, de la vérification de corrélation avec la soufflerie."

Article suivant
Ferrari : L'avantage moteur, pas aussi grand que fut celui de Mercedes

Article précédent

Ferrari : L'avantage moteur, pas aussi grand que fut celui de Mercedes

Article suivant

Mercedes explique sa perte de vitesse récente

Mercedes explique sa perte de vitesse récente
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule 1
Événement GP du Japon
Équipes Williams
Auteur Jake Boxall-Legge