Formule 1
24 oct.
-
27 oct.
Événement terminé
01 nov.
-
03 nov.
Événement terminé
14 nov.
-
17 nov.
Événement terminé
28 nov.
-
01 déc.
Événement terminé

Williams peut enfin introduire des évolutions

partages
commentaires
Williams peut enfin introduire des évolutions
Par :
6 mai 2019 à 14:05

L'écurie britannique a soldé tous les retard liés à la production de pièces, et va pouvoir commencer à mettre concrètement en œuvre le développement de sa FW42. Les premières évolutions sont attendues à Barcelone le week-end prochain.

Avec le retour en Europe le week-end prochain à Barcelone, l'écurie Williams espère entrevoir une "lumière au bout du tunnel" qu'elle traverse. Après les nombreux retards qui se sont accumulés autour de la FW42, dès sa construction cet hiver, l'écurie de Grove se rapproche d'une situation plus conforme à la normale pour mener le développement d'une monoplace.

Sans doute pas de quoi se montrer optimiste à court voire moyen terme, puisque les performances sont très en retrait de celles du milieu de grille, mais pas à pas, les motifs d'espoir pourraient réapparaître. C'est en tout cas ce que pense George Russell, qui confirme l'arrivée de "quelques évolutions" à l'occasion du Grand Prix d'Espagne, qui "donneront une bonne indication sur la façon dont le reste de la saison va se dérouler".

Lire aussi :

"Ça va vraiment devenir plus facile à partir de maintenant, et j'ai confiance pour que nous fassions des progrès", ajoute le pilote britannique. "L'équipe travaille extrêmement dur et nous avons des choses assez enthousiasmantes dans les tuyaux. Je ne sais pas à quel point cela nous rapprochera du reste du peloton, mais ces week-ends [difficiles] nous rendent plus forts. Je crois qu'à un moment donné, nous pourrons renverser la vapeur." 

Le rookie prévient que Williams n'aura pas une "évolution complète" pour Barcelone et précise que le développement à venir se concentrera sur de nombreux éléments différents de la monoplace, allant "de l'aéro aux freins". "Cela nous donnera une direction claire sur ce qui doit faire l'objet de notre concentration", reprend-il. "En se basant sur ces résultats, ça nous aidera à comprendre si nous avons de l'espoir ou pas pour le reste de la saison."

Williams n'attend pas un miracle

Patrick Head, Consultant, Williams F1

Ce développement est mené sans le directeur technique Paddy Lowe, à l'écart de l'écurie depuis la fin des essais hivernaux, officiellement pour des "raisons personnelles". Williams a en revanche fait appel à Patrick Head pour reprendre du service et apporter de précieux conseils en cette période trouble, en lui confiant une mission à court terme. Directrice adjointe, Claire Williams souligne que celui-ci "sert de guide" pour les ingénieurs à Grove.

"Nous sommes désormais dans une situation où nous avons toutes les quantités [de pièces] pour courir, nous avons la qualité dont nous avions besoin sur ces stocks", détaille Claire Williams. "Désormais, nous cherchons à introduire les évolutions qui ont littéralement été mises de côté car nous devions éliminer le retard pris à la production."

"Il y a de la lumière au bout du tunnel. Je pense que le Grand Prix de Chine a démontré que nous avions apporté un peu de performance sur la voiture, mais nous sommes toujours très loin derrière la neuvième écurie actuellement. Nous travaillons énormément chez Williams. Si quelqu'un croit que nous espérons juste un miracle ou que les choses tournent en notre faveur à un moment donné, ce n'est pas le cas."

George Russell, Williams Racing FW42, devant Robert Kubica, Williams FW42

Article suivant
Webber s'inquiète du début de saison de Ricciardo

Article précédent

Webber s'inquiète du début de saison de Ricciardo

Article suivant

Chez Leclerc, l'autocritique est une "réaction naturelle"

Chez Leclerc, l'autocritique est une "réaction naturelle"
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule 1
Événement GP d'Espagne
Pilotes Robert Kubica , George Russell
Équipes Williams
Tags claire williams
Auteur Basile Davoine