Wolff défend la gestion de Marchionne, mais ne la partage pas

Aux yeux de Toto Wolff, directeur de l'écurie Mercedes, il s'agirait d'un raccourci beaucoup trop facile que de tenir pour responsable de l'échec de Ferrari en 2017 les méthodes de management de Sergio Marchionne.

Wolff défend la gestion de Marchionne, mais ne la partage pas
Maurizio Arrivabene, Team Principal, Ferrari, Sergio Marchionne, directeur exécutif de Fiat Chrysler
Sergio Marchionne, PDG FIAT et Kimi Raikkonen, Ferrari au 70e anniversaire de Ferrari
Les mécaniciens Ferrari autour de la voiture de Kimi Raikkonen, Ferrari SF70H
Sebastian Vettel, Ferrari SF70H, mécaniciens Ferrari
Toto Wolff, directeur exécutif Mercedes AMG F1
Toto Wolff, directeur exécutif Mercedes AMG F1
Toto Wolff, directeur exécutif Mercedes AMG F1, le vainqueur Valtteri Bottas, Mercedes AMG F1, sa femme Emilia, le deuxième Lewis Hamilton, Mercedes AMG F1, et l'équipe Mercedes fêtent le doublé

Sergio Marchionne s'est montré très dur dans ses propos, parfois virulent, lorsque Ferrari a connu une période extrêmement difficile à l'automne dernier, entraînant sa chute et son incapacité à lutter jusqu'au bout pour le titre mondial face à Mercedes. Le président de la Scuderia s'était montré ouvertement critique face aux problèmes de fiabilité à répétition, et n'avait pas non plus épargné Kimi Räikkönen en épinglant les performances en dents de scie du Finlandais.

Cette manière de gérer les troupes a-t-elle contribué à les tétaniser et à empirer la situation ? Si, dans les rangs de Mercedes, Toto Wolff ne nie pas les approches très différentes dans les deux équipes, il ne pense pas que l'analyse puisse être aussi simple.

"La pression peut être un diamant, mais elle peut aussi faire sauter une canalisation", image Toto Wolff, interrogé par Motorsport.com. "Sergio Marchionne est l'un des hommes d'affaires les plus brillants que j'ai jamais rencontré, et c'est quelqu'un qui a un esprit aiguisé comme je n'en ai jamais vu. Jusqu'à présent, ça fonctionne pour lui et je ne crois pas que l'on puisse réduire la saison 2017 de Ferrari, ou la fin de leur saison 2017, à la pression qui a été exercée. Je pense que c'est une simplification excessive." 

Dans le même temps, Toto Wolff admet qu'il a toujours évité de vivre pareille situation chez Mercedes, en évitant systématiquement la culture du blâme et de la culpabilité au sein de l'équipe de Brackley.

"Nous encourageons tout le monde à s'exprimer", insiste l'Autrichien. "Nous avons une devise qui est : 'voir, dire, résoudre'. Ca veut dire qu'il faut créer un environnement sain pour que tout le monde puisse s'exprimer. Il faut être capable de progresser en tant que membre de l'équipe." 

"Ce que nous essayons de faire, et ça commence par les plus hauts dirigeants de l'équipe, c'est de blâmer le problème et pas une individualité. C'est facile de dire 'bien, c'est ce que nous faisons'. C'est dans la nature humaine d'essayer de trouver un coupable, c'est facile parce que ça décharge de la pression. Nous travaillons vraiment fort pour ne pas faire ça, car dès lors que c'est le cas, les gens se renferment dans leur coquille et on ne voit plus d'innovation, plus de prise de risque. C'est ce que nous voulons : nous sommes dans un monde où il faut prendre des risques, où il faut innover."

Propos recueillis par Lawrence Barretto

partages
commentaires
Renault F1 officialise sa date de présentation

Article précédent

Renault F1 officialise sa date de présentation

Article suivant

Max Verstappen, guidé par Jos et son "second père" Helmut Marko

Max Verstappen, guidé par Jos et son "second père" Helmut Marko
Charger les commentaires
Le "pas en arrière" qui sera bénéfique à la F1 Prime

Le "pas en arrière" qui sera bénéfique à la F1

Ses jours étant apparemment comptés, le MGU-H semble devoir être supprimé des futures règles moteur de la Formule 1, afin d'attirer de nouveaux constructeurs. Bien que cela puisse apparaître comme un changement de direction, les avantages pour les équipes et les fans pourraient faire de cette décision un choix judicieux.

Formule 1
24 sept. 2021
Pourquoi le duel 2021 pour le titre est encore loin du pire Prime

Pourquoi le duel 2021 pour le titre est encore loin du pire

La Formule 1 reprend ses droits pour le Grand Prix de Russie, deux semaines après le dernier épisode du combat entre Max Verstappen et Lewis Hamilton. Alors que les incidents de Silverstone et de Monza ont suscité la controverse, ils manquaient heureusement d'un élément qui, jusqu'à présent, sépare la lutte pour le titre de 2021 des pires exemples de batailles peu glorieuses...

Formule 1
23 sept. 2021
Comment la Formule 1 s'est rendue peu attrayante pour les nouvelles équipes Prime

Comment la Formule 1 s'est rendue peu attrayante pour les nouvelles équipes

Le plafonnement des budgets en Formule 1 a été présenté comme le sauveur de plusieurs équipes et a contribué à garantir leur viabilité pour les investisseurs. Mais il existe déjà un autre mécanisme qui a eu le même effet et qui dissuade fortement ceux qui ont les moyens de créer seuls une nouvelle équipe.

Formule 1
22 sept. 2021
Le défi colossal d'une écurie qui "mérite mieux" Prime

Le défi colossal d'une écurie qui "mérite mieux"

Qui mieux que le directeur technique d'Alfa Romeo pour décrire avec précision les enjeux majeurs auxquels est confrontée l'écurie pour préparer 2022 ? Motorsport.com s'est longuement entretenu avec Jan Monchaux.

Formule 1
20 sept. 2021
Vettel et Schumacher, un lien fort et précieux Prime

Vettel et Schumacher, un lien fort et précieux

Mick Schumacher n'est pas le seul "fils de" à avoir atteint la Formule 1, mais il y est parvenu en l'absence de son père ces dernières années. Pour Sebastian Vettel, Michael a été une idole d'enfance puis un mentor et désormais, l'Allemand joue le rôle de "grand frère" pour Mick. Que sait-on vraiment de la place qu'il occupe dans la progression du nouveau Schumacher ?

Formule 1
19 sept. 2021
L'autre incident du GP d'Italie dont la F1 devrait se soucier Prime

L'autre incident du GP d'Italie dont la F1 devrait se soucier

Le crash de Max Verstappen et Lewis Hamilton a fait les gros titres lors du Grand Prix d'Italie. Le Halo a permis au pilote Mercedes de ne pas être blessé, mais deux jours plus tôt, la Formule 1 avait déjà échappé au pire, cette fois-ci dans la voie des stands.

Formule 1
18 sept. 2021
Daniel Ricciardo, la transformation estivale Prime

Daniel Ricciardo, la transformation estivale

Entre les difficultés du printemps et sa victoire retentissante au Grand Prix d'Italie, Daniel Ricciardo s'est transformé d'une manière quasiment inattendue.

Formule 1
16 sept. 2021
Enrique Bernoldi, le rookie oublié de la cuvée 2001 Prime

Enrique Bernoldi, le rookie oublié de la cuvée 2001

En 2001, Kimi Räikkönen, Juan Pablo Montoya et Fernando Alonso, ayant tous mis fin au règne de Michael Schumacher, ont fait leurs débuts en Formule 1. Le quatrième rookie de l'année, Enrique Bernoldi, n'a pas connu une carrière aussi heureuse.

Formule 1
15 sept. 2021