Wolff : Seul un "magicien" peut gérer les développements 2021 et 2022

Selon Toto Wolff, directeur de Mercedes, il est impossible qu'une équipe parvienne à continuer à se consacrer pleinement à la saison 2021 sans impacter le développement de l'an prochain.

Wolff : Seul un "magicien" peut gérer les développements 2021 et 2022

En raison de la prochaine entrée en vigueur du nouveau Règlement Technique, en 2022, beaucoup d'équipes ont déjà abandonné le développement de leur monoplace actuelle pour mettre toutes les chances de leur côté. Car elles ne se font pas d'illusions : plus grands seront les efforts et les ressources, plus grande sera la récompense.

Abandonner la saison 2021 est un choix facile pour les équipes se situant en bas de l'échelle, il l'est moins pour Mercedes. En faisant une croix sur de potentielles améliorations sur sa voiture actuelle, la marque à l'étoile rend son combat contre Red Bull au sommet du classement général nettement plus difficile. Car l'écurie au taureau rouge s'est montrée plus agressive en continuant à travailler sur l'amélioration de sa RB16B. Depuis le début de la saison, des évolutions ont été régulièrement apportées, et cela l'a aidée à prendre le dessus.

Lire aussi :

Mais Mercedes accepte son sort et les désavantages sur la seconde moitié de saison liés à l'arrêt du développement. Toto Wolff est même convaincu d'avoir fait le bon choix sur le long terme. Le directeur estime que toute équipe qui continue à utiliser ses ressources aujourd'hui souffrira grandement l'année prochaine. "Il faut aussi se tourner vers 2022", déclare l'Autrichien à Motorsport.com. "Parce que dans le cas contraire, à moins d'être un magicien, vous serez en difficulté. Donc, je crois que la plupart des équipes ont déjà arrêté le développement [de la saison] 2021."

De son côté, Red Bull ne nie pas que sa stratégie peut avoir de graves conséquences sur ses performances lors des prochaines saisons. Mais Christian Horner assure que son équipe ne sera pas désavantagée. "Semaine après semaine, course après course, l'équipe fait un excellent travail pour équilibrer les défis de cette année et ceux de l'année prochaine", précise le directeur d'équipe au sujet du développement.

"Il n'y a rien de nouveau. On en parle beaucoup en ce moment, mais nous avons déjà vécu de grands changements de réglementation dans le passé. Il faut équilibrer les ressources et les utiliser de manière juste. Je pense que l'équipe travaille incroyablement dur, extrêmement bien et efficacement."

Lire aussi :

partages
commentaires

Voir aussi :

La F1 en dit plus sur l'avenir des courses sprint au-delà de 2021

Article précédent

La F1 en dit plus sur l'avenir des courses sprint au-delà de 2021

Article suivant

Latifi : Ce genre de départ n'arrive "qu'une fois dans votre carrière"

Latifi : Ce genre de départ n'arrive "qu'une fois dans votre carrière"
Charger les commentaires
Enrique Bernoldi, le rookie oublié de la cuvée 2001 Prime

Enrique Bernoldi, le rookie oublié de la cuvée 2001

En 2001, Kimi Räikkönen, Juan Pablo Montoya et Fernando Alonso, ayant tous mis fin au règne de Michael Schumacher, ont fait leurs débuts en Formule 1. Le quatrième rookie de l'année, Enrique Bernoldi, n'a pas connu une carrière aussi heureuse.

Schumacher, futur roi de la F1 dès sa première saison Prime

Schumacher, futur roi de la F1 dès sa première saison

Il y a trente ans, Michael Schumacher réalisait des débuts étincelants en F1 à Spa, avec Jordan, avant de rapidement rejoindre Benetton pour le Grand Prix d'Italie. Ce transfert allait mener l'Allemand à sa première victoire un an plus tard et poser les bases de son ascension vers le titre, qu'il décrocherait en 1994.

Formule 1
14 sept. 2021
Les notes du Grand Prix d'Italie 2021 Prime

Les notes du Grand Prix d'Italie 2021

Après le Grand Prix d'Italie, quatorzième manche de la saison 2021, nous avons attribué les notes suivantes aux pilotes.

Formule 1
13 sept. 2021
La culture de Red Bull, un poids dans sa politique Prime

La culture de Red Bull, un poids dans sa politique

La stratégie par défaut de Red Bull, qui consiste à provoquer des réactions sur les réseaux sociaux chaque fois qu'elle ne parvient pas à obtenir ce qu'elle veut, fait beaucoup de bruit, mais n'a pas vraiment généré de résultats positifs pour l'équipe. Il est temps d'essayer une meilleure tactique.

Formule 1
12 sept. 2021
Monza, la fin tragique de Ronnie Peterson Prime

Monza, la fin tragique de Ronnie Peterson

Le Grand Prix d'Italie, à Monza, résonne aussi comme un rappel dramatique de l'accident qui fut fatal à Ronnie Peterson. C'était le 11 septembre 1978, il y a 43 ans.

Formule 1
11 sept. 2021
Comment le nouveau carter de boîte Ferrari améliore son aéro Prime

Comment le nouveau carter de boîte Ferrari améliore son aéro

La saison 2021 de la Formule 1 a posé des défis sans précédent aux équipes, car l'impact de la pandémie de COVID-19 les a empêchées de produire des voitures entièrement nouvelles.

Formule 1
10 sept. 2021
Zandvoort, source d'inspiration pour l'avenir des circuits Prime

Zandvoort, source d'inspiration pour l'avenir des circuits

Les virages inclinés de Zandvoort, qui ont ajouté de l'intrigue à un circuit serré et sinueux, ainsi que les bacs à gravier, ont été les stars du Grand Prix des Pays-Bas. Bien qu'il ne s'agisse pas d'un nouveau concept pour les circuits, il pourrait inspirer d'autres pistes sur la façon de pimenter leurs propres épreuves.

Formule 1
9 sept. 2021
Pourquoi Alfa Romeo a choisi Bottas comme leader Prime

Pourquoi Alfa Romeo a choisi Bottas comme leader

Valtteri Bottas a beau avoir perdu son baquet chez Mercedes, sa carrière en Formule 1 ne va pas s'arrêter là. La victoire va s'éloigner, mais le Finlandais va pouvoir se dédier à un nouveau projet passionnant où il va prendre de l'envergure : celui d'Alfa Romeo Racing, dont le directeur Frédéric Vasseur nous explique le rôle que va jouer son nouveau pilote.

Formule 1
7 sept. 2021