Tsunoda : "Difficile de trouver la limite sans avoir d'accident"

L'adaptation de Yuki Tsunoda à la Formule 1 est difficile. Le Japonais revient sur ses débuts.

Tsunoda : "Difficile de trouver la limite sans avoir d'accident"

Des accidents, des performances en deçà de celles de son coéquipier Pierre Gasly et des jurons en cascade à la radio… Yuki Tsunoda s'est fait remarquer lors de ses débuts de Formule 1, mais pas seulement en bien. Malgré son potentiel indéniable, le pilote AlphaTauri a débarqué dans l'élite avec une très faible expérience – seulement deux saisons de monoplace en Europe – et souffre depuis une première course en F1 prometteuse, à Bahreïn.

Lire aussi :

"Je n'ai toujours pas l'impression de contrôler la voiture totalement", confie Tsunoda, qui n'a pas marqué le moindre point lors des quatre derniers Grands Prix, dans le podcast Beyond The Grid. "Mais atteindre 80% ou 70% [de confiance] n'était pas trop difficile. Quand on a plus d'appui, on a plus de confiance pour attaquer. En Formule 2, nous avons une voiture plus instable, particulièrement en entrée de virage. On sent donc la voiture davantage, mais en Formule 1, si on dépasse la limite, on fait une embardée et on part dans le mur. Avant de trouver la limite, ce n'est pas trop difficile, mais c'est difficile de trouver la limite à 99% ou à 100% sans avoir d'accident ou faire de tête-à-queue."

Le principal facteur d'adaptation, pour Tsunoda, a en tout cas été… le volant et ses multiples molettes permettant de gérer certains réglages en direct, par exemple la répartition du freinage.  Lorsqu'il lui est demandé ce qui l'a surpris sur les monoplaces de Formule 1, le pilote nippon répond effectivement : "Les boutons, je pense. On peut contrôler beaucoup de choses simultanément sur le volant."

"Jusqu'à la Formule 2, si l'on a un gros problème avec la voiture, par exemple beaucoup de survirage ou de sous-virage, il faut finir la séance, ou rentrer au stand – où cela prend beaucoup de temps de faire des réglages – et retourner en piste. Mais en Formule 1, on peut presque modifier les réglages en un seul virage. Si l'on a du survirage, on utilise le bouton pour rendre la voiture un petit peu plus stable."

"On peut essayer de trouver ce qui convient à chaque virage, et dans un tour de qualification on peut utiliser les boutons à chaque virage pour l'équilibre de la voiture, et on sait que ça ne tient pas qu'au pilotage. On peut également rendre la voiture plus rapide dès que possible et développer la voiture avec l'équipe. Ces boutons sont inestimables à mes yeux."

Il y a ainsi eu une longue période d'adaptation, lors de laquelle les essais privés réalisés à Imola pendant l'intersaison, au volant de la Toro Rosso STR14 de 2019, se sont avérés particulièrement utiles. "Pour moi, c'est désormais naturel", ajoute Tsunoda. "Mais la première fois que j'ai piloté, l'an dernier à Imola, j'ai vraiment dû regarder mon volant d'abord, lever le pied de l'accélérateur et voir quel bouton correspond à quoi, m'assurer de mettre tel bouton dans la bonne position. Les chronos étaient très irréguliers, surtout sur les relais de course. Maintenant, je m'y habitue. Même à Monaco, où c'est vraiment, vraiment dur de régler les boutons car les lignes droites sont vraiment courtes, j'y arrive sans trop de difficultés. Je commence à avoir l'habitude."

partages
commentaires
Sainz a "changé beaucoup de choses" pour s'adapter à la Ferrari

Article précédent

Sainz a "changé beaucoup de choses" pour s'adapter à la Ferrari

Article suivant

Comment Amazon aide à façonner le futur de la F1

Comment Amazon aide à façonner le futur de la F1
Charger les commentaires
Le "pas en arrière" qui sera bénéfique à la F1 Prime

Le "pas en arrière" qui sera bénéfique à la F1

Ses jours étant apparemment comptés, le MGU-H semble devoir être supprimé des futures règles moteur de la Formule 1, afin d'attirer de nouveaux constructeurs. Bien que cela puisse apparaître comme un changement de direction, les avantages pour les équipes et les fans pourraient faire de cette décision un choix judicieux.

Formule 1
24 sept. 2021
Pourquoi le duel 2021 pour le titre est encore loin du pire Prime

Pourquoi le duel 2021 pour le titre est encore loin du pire

La Formule 1 reprend ses droits pour le Grand Prix de Russie, deux semaines après le dernier épisode du combat entre Max Verstappen et Lewis Hamilton. Alors que les incidents de Silverstone et de Monza ont suscité la controverse, ils manquaient heureusement d'un élément qui, jusqu'à présent, sépare la lutte pour le titre de 2021 des pires exemples de batailles peu glorieuses...

Formule 1
23 sept. 2021
Comment la Formule 1 s'est rendue peu attrayante pour les nouvelles équipes Prime

Comment la Formule 1 s'est rendue peu attrayante pour les nouvelles équipes

Le plafonnement des budgets en Formule 1 a été présenté comme le sauveur de plusieurs équipes et a contribué à garantir leur viabilité pour les investisseurs. Mais il existe déjà un autre mécanisme qui a eu le même effet et qui dissuade fortement ceux qui ont les moyens de créer seuls une nouvelle équipe.

Formule 1
22 sept. 2021
Le défi colossal d'une écurie qui "mérite mieux" Prime

Le défi colossal d'une écurie qui "mérite mieux"

Qui mieux que le directeur technique d'Alfa Romeo pour décrire avec précision les enjeux majeurs auxquels est confrontée l'écurie pour préparer 2022 ? Motorsport.com s'est longuement entretenu avec Jan Monchaux.

Formule 1
20 sept. 2021
Vettel et Schumacher, un lien fort et précieux Prime

Vettel et Schumacher, un lien fort et précieux

Mick Schumacher n'est pas le seul "fils de" à avoir atteint la Formule 1, mais il y est parvenu en l'absence de son père ces dernières années. Pour Sebastian Vettel, Michael a été une idole d'enfance puis un mentor et désormais, l'Allemand joue le rôle de "grand frère" pour Mick. Que sait-on vraiment de la place qu'il occupe dans la progression du nouveau Schumacher ?

Formule 1
19 sept. 2021
L'autre incident du GP d'Italie dont la F1 devrait se soucier Prime

L'autre incident du GP d'Italie dont la F1 devrait se soucier

Le crash de Max Verstappen et Lewis Hamilton a fait les gros titres lors du Grand Prix d'Italie. Le Halo a permis au pilote Mercedes de ne pas être blessé, mais deux jours plus tôt, la Formule 1 avait déjà échappé au pire, cette fois-ci dans la voie des stands.

Formule 1
18 sept. 2021
Daniel Ricciardo, la transformation estivale Prime

Daniel Ricciardo, la transformation estivale

Entre les difficultés du printemps et sa victoire retentissante au Grand Prix d'Italie, Daniel Ricciardo s'est transformé d'une manière quasiment inattendue.

Formule 1
16 sept. 2021
Enrique Bernoldi, le rookie oublié de la cuvée 2001 Prime

Enrique Bernoldi, le rookie oublié de la cuvée 2001

En 2001, Kimi Räikkönen, Juan Pablo Montoya et Fernando Alonso, ayant tous mis fin au règne de Michael Schumacher, ont fait leurs débuts en Formule 1. Le quatrième rookie de l'année, Enrique Bernoldi, n'a pas connu une carrière aussi heureuse.

Formule 1
15 sept. 2021