Le retour triomphal de Dean Stoneman en monoplace

L'histoire est belle : quatre ans après avoir dû faire une croix sur sa saison 2011 de Formule Renault 3.5, Dean Stoneman a fait un retour convaincant dans la discipline pour sa vraie première saison.

Champion de Formule 2 en 2010 après un long duel face à un certain Jolyon Palmer, Stoneman aurait dû courir en FR3.5 l'année suivante avec ISR, mais victime d'un cancer des testicules, il avait dû abandonner la course automobile pour vaincre la maladie - avec succès.

Stoneman a fait son retour à la compétition en 2012 dans des courses de hors-bord avant de courir en Porsche Carrera Cup GB l'année suivante, avec un retour en monoplace en fin de saison à Abu Dhabi, en GP3, avec un podium à la clé. Stoneman a enchaîné avec une campagne complète dans la discipline, conclue avec le titre de vice-champion.

Ce n'était toutefois pas gagné d'avance, puisque l'écurie Manor, également présente en GP3, a mis la clé sous la porte en même temps que Marussia F1.

Stoneman s'est ainsi retrouvé sans volant à deux meetings de la fin de saison, mais est parvenu à prendre la place de Carmen Jordá chez Koiranen, prenant le volant d'une monoplace qui roulait constamment à cinq secondes au tour des meilleurs... pour la mettre en pole position et s'imposer dès sa première course!

"J’ai retourné la situation et j’ai prouvé à quel point c’était une bonne voiture, et à quel point Koiranen GP était une bonne équipe," se souvient Stoneman dans une interview accordée à Motorsport.com.

"Il y avait une excellente communication entre nous, nous nous parlions, et nous avons développé la voiture, nous l’avons constamment rendue meilleure. C’était bien. Je suis content d’être de retour en monoplace, c’est là qu’est ma place."

Recruté par Red Bull, placé chez DAMS

Après cette belle saison marquée par cinq victoires, qui ont fait de lui le pilote le plus victorieux de l'Histoire du GP3 à égalité avec Esteban Gutiérrez, tout s'est accéléré pour Stoneman : recruté au sein du Red Bull Junior Team, le Britannique a pu rejoindre DAMS, écurie championne en titre, en FR3.5.

"Ça se passe bien," estime-t-il. "C’est dur, ils parlent français, c’est une des langues que je ne parle pas. C’est super, ils veulent être là, ils veulent gagner autant que moi. Il y a eu des moments durs, d’autres moins, mais la raison pour laquelle ils sont comme ils sont, c’est qu’ils veulent gagner, ils veulent redevenir champions."

Toujours pas de victoire

Malgré quatre podiums, Stoneman attend toujours une première victoire. Il faut dire que le pilote DAMS pèche quelque peu en qualifications, ne s'étant jamais qualifié dans le top 3. Ses performances en course ont souvent été convaincantes, comme au Red Bull Ring où il a été le seul à menacer, un temps, Oliver Rowland pour la victoire, ou à Spa, où il a dû se battre pour décrocher la troisième place.

Désormais troisième du championnat mais bien éloigné de la lutte pour le titre, Stoneman est-il déçu de ses performances?

"Pas vraiment," répond l'Anglais. "Meilleur rookie. Je fais le meilleur travail possible pour être le meilleur débutant, pour faire le travail que je fais, pour monter sur le podium. Bien sûr, j’aimerais faire mieux, mais malheureusement, les circonstances ne me permettent pas de monter si haut."

"Mais revenir d’une maladie et faire ce que je fais… personne sur la grille ne fait ce que je fais après ce que j’ai traversé, donc je suis content."

La saison 2014 de GP3 prouve que tout est possible

Il est vrai que Stoneman a l'avantage sur les autres rookies : seul son coéquipier Nyck de Vries rivalise avec lui. Aussi son objectif pour les trois derniers meetings de la saison est très clair : "Une victoire! À l’heure actuelle, au vu de la situation, j’aimerais progresser au classement, marquer d’autres points, avancer, vraiment. Je ne veux pas que les gars derrière moi au championnat me rattrapent, je veux creuser l’écart avec eux."

"Comme vous le savez, en GP3 l’an dernier, je suis passé de huitième à deuxième au championnat. Tout peut arriver dans un weekend de course. Il y a des pilotes rapides ici. Si c’était facile, tout le monde le ferait, mais ça ne l’est pas, c’est dur. Je suis là, et je prends du plaisir," conclut-il.

A propos de cet article
Séries Formula V8 3.5 , GP3
Pilotes Dean Stoneman
Équipes DAMS
Type d'article Actualités
Tags red bull, retour