Formule 1
14 août
EL1 en cours . . .
MotoGP
14 août
EL2 dans
03 Heures
:
08 Minutes
:
35 Secondes
Formule E
12 août
Événement terminé
WEC
13 août
EL3 dans
02 Heures
:
58 Minutes
:
35 Secondes
C
Bahreïn
19 nov.
Prochain événement dans
96 jours
IndyCar
08 août
Repoussé
12 août
Essais Libres 3 dans
03 Heures
:
28 Minutes
:
35 Secondes
WSBK
07 août
Événement terminé
C
Aragon I
28 août
Prochain événement dans
13 jours
WRC
04 sept.
Shakedown dans
20 jours
18 sept.
Prochain événement dans
34 jours

Mazepin et Doohan se rapprochent de la Super Licence

partages
commentaires
Mazepin et Doohan se rapprochent de la Super Licence
Par :
24 févr. 2020 à 14:35

Le championnat 2019-20 de F3 Asie s'est achevé sur le titre de Joey Alders devant Jack Doohan et Nikita Mazepin, qui font tous deux un grand pas vers la Super Licence.

Pilote néerlandais de 20 ans, Joey Alders a grandement profité des mésaventures de Jack Doohan, qui menait les deux premières courses du week-end à Buriram mais a subi deux crevaisons en fin d'épreuve, perdant près de 50 points qui lui auraient aisément permis d'être couronné. Membre du Red Bull Junior Team, le fils de Mick Doohan est quand même vice-Champion devant Nikita Mazepin qui, malgré son expérience largement plus conséquente en monoplace, n'a pu faire mieux que troisième. Jamie Chadwick a conclu la saison en beauté avec un triple podium et se classe quatrième du championnat, tandis que Pietro Fittipaldi complète le top 5. Tous ont marqué des points de Super Licence précieux... dans un contexte particulier.

Lire aussi :

Pour sa quatrième saison, la F3 Asie a fait basculer son calendrier sur un programme hivernal, de décembre à février, pour une raison très simple. Une nouvelle règle liée au barème d'obtention de la Super Licence indique effectivement : "Les résultats de deux championnats au maximum peuvent être accumulés par année civile, à condition que la date de début du deuxième championnat tombe après la date de fin du premier championnat durant l’année en question."

Il est donc idéal pour la F3 Asie d'organiser ses courses pendant la trêve européenne, afin d'attirer un maximum de pilotes en quête de points de Super Licence, d'autant qu'elle jouit d'un barème extrêmement flatteur (18 points pour le Champion, puis 14, 12, 10, 6, 4, 3, 2, 1). Mais pour cela, encore faut-il respecter le reste de la réglementation !

Nikita Mazepin, Hitech Grand Prix

Nikita Mazepin (Hitech Grand Prix)

"Si les pilotes sont moins de 16 à prendre le départ de la première course d’une compétition d’un championnat, le nombre de points [de Super Licence] décernés à ces pilotes sera réduit", indique le Règlement Sportif de la FIA. "Cette réduction sera proportionnelle au nombre de pilotes manquants pour arriver au minimum de 16 et sera calculée de façon progressive par rapport à ce déficit sur la base d’une réduction de 10% par pilote manquant (par ex. 100% des points si 16 pilotes ou plus prennent le départ, 90% des points si 15 pilotes prennent le départ, 80% pour 14 pilotes, etc.). Si les pilotes sont moins de 16 à prendre le départ de la première course de plusieurs compétitions d’un même championnat, la compétition comptant le plus faible nombre de pilotes au départ de la première course sera décisive aux fins des calculs ci-dessus."

Seize à dix-sept pilotes étaient au départ des trois premiers meetings de la saison, mais lors du quatrième rendez-vous, à Sepang, quatre d'entre eux – engagés par trois teams différents – ont abandonné au début de la première course avant de déclarer forfait pour le reste du week-end. Cette coïncidence est d'autant plus étrange qu'ils portaient le nombre d'engagés de 12 à 16, rendant le championnat éligible à 100% des points de Super Licence au lieu de 60%, puisque c'est le nombre de concurrents au départ de la première course qui fait foi pour chaque week-end.

L'un de ces pilotes est Alister Yoong, fils de l'ancien pilote de F1 Alex Yoong et engagé sous la bannière de l'écurie chinoise Absolute Racing. Dans un tweet, le jeune Malaisien s'était félicité d'avoir pu effectuer quelques tours au volant de sa F3, mais avait ajouté qu'il n'avait "pas été autorisé" à participer aux courses. Contacté par nos soins, Yoong n'a pas donné suite à notre demande d'informations mais a ensuite supprimé le tweet compromettant.

La coïncidence s'est répétée pour le dernier meeting à Buriram, où trois pilotes – dont Yoong – ont abandonné dans les premiers tours de la première épreuve, déclarant là encore forfait pour les autres manches. Voilà qui fait les affaires de Mazepin : au lieu de ne marquer potentiellement que 7,2 points de Super Licence, il en inscrit 12 et se retrouve à un total de 32 unités sur la période 2018-2020. En conséquence, il lui suffit de finir septième de F2 cette année pour être éligible au précieux sésame ; sinon, il aurait eu besoin d'un top 5.

Jack Doohan, également vice-Champion de F3 Asie l'an passé, atteint déjà 28 points et sera éligible à la Super Licence en cas de top 5 en FIA F3 cette saison. Il disputera le championnat avec l'écurie HWA Racelab.

Verschoor remporte le Grand Prix de Macao

Article précédent

Verschoor remporte le Grand Prix de Macao

Article suivant

Ticktum "quasi certain" qu'il aurait été en F1 avec la Super Licence

Ticktum "quasi certain" qu'il aurait été en F1 avec la Super Licence
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule 1 , Formule 3
Pilotes Nikita Mazepin , Jack Doohan
Auteur Benjamin Vinel